Petits plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petits plus

Message par Autorité le Dim 14 Sep - 12:44


Économie

  
La monnaie
En pièces sonnantes et trébuchantes

1 monar d’or = 10 tink d’argent = 100 kat de bronze

Les pièces d’or sont presque entièrement absentes des rues, possédées uniquement par les plus riches on les trouve rarement en dehors du Haut quartier, et jamais dans le quartier des moissonneurs.
De la monnaie étrangère, les commerçants n’acceptent que les pièces d’argent qui ont la même valeur que les leurs. Des bureaux de change sont disponibles non loin des portes pour faciliter les transactions à l'intérieur de la cité.

Localement, surtout à l'extérieur de la première enceinte où se trouvent les fermes, il existe un système de troc plus ou moins employé.

  


  
Taxes et impôts
Dans les poches de l'état

Toute marchandise entrant par les portes de la cité est taxée en fonction de sa nature et de la quantité. S’il s’agit de nourriture, la cité l’achète aussitôt pour la stocker dans les entrepôts et greniers de la ville afin de la distribuer ensuite sur les marchés. L'Autorité contrôle ainsi les prix afin qu'ils ne flambent pas et ne rendent pas la vie des citoyens trop compliquée en cas de manque. Si un artisan souhaite importer des matières premières, la moitié de la taxe de passage lui revient (le plus souvent il paye plus cher la marchandise afin de rembourser le marchand qui paye la totalité de la taxe en entrant dans la cité).

Le 1er jour du 2e mois d’automne, les talsiniens doivent payer la taxe annuelle. Elle est calculée en fonction de la classe sociale et concerne les familles, la taxe est payée une fois par foyer (qu'il y ait une ou quatre générations sous le même toit).

  

  
avatar
Autorité
Admin

Messages : 574

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Divers

Message par Autorité le Dim 14 Sep - 12:45


L’herbier

Cette section est amenée à évoluer, toute proposition est la bienvenue.

  

  
La lutfa
Noix très nourrissante à la chaire tendre enfermée dans une bogue très dur. Elle pousse dans la boue des marécages en laissant dépasser de longues et fines tiges au bout desquelles s’épanouissent trois ou cinq feuilles couleur rouille difficiles à remarquer à la surface de l'eau marécageuse. On l’appelle aussi “noix de gadoue” à cause de son milieu de culture.

  


  
La kachtir
Plante aux feuilles longues qui pousse en terre humide et chaude. Consommée cru, elle procure de l’énergie, séchée puis fumée elle envoi l’esprit vers de curieuses contrées. Elle est parfois utilisée cru en médecine, très souvent par les chamans qui recherchent la transe de sa fumée, mais elle reste dangereuse de part ses effets secondaires et l’addiction qu’elle provoque souvent au bout de plusieurs prises et qui mène toujours à une issue fatale.

  


  
La légiane
Herbe séchée que l'on roule dans un papier spécial très fin. Son odeur n'est pas appréciée de tout le monde mais le goût de la fumée provoque une addiction sévère. Cependant, on n'a constaté aucun autre effet négatif sur la santé, on la connaît mieux pour ses vertus relaxantes. Certains connaisseurs en savent plus long qu'ils ne veulent bien le dire mais gardent jalousement ce savoir.

  


  
La miséricorde
Poison mortel foudroyant distillé à partir de la sève d'un plante poussant sur les terres humides du Laodt. La plante, de très grande taille, pourvue d'un grand nombre de larges feuilles rondes, a été importée à Talsinia il y a plusieurs siècles, où elle s'acclimate relativement bien pourvu qu'elle soit régulièrement arrosée, un peu éclairée et gardée à l'abri des grosses chaleurs de l'été. On la cultive en secret pour fournir le poison si prisé car à action immédiate et presque sans douleur.
Les Réprouvés en possèdent souvent une dose sur eux, en poudre ou compressée sous forme de comprimé, pour le cas où ils risquent de céder à la pression d'un interrogatoire de la Garde. Les druides sont discrets à ce sujet mais ils en possèdent bien souvent une petite réserve également, pour aider leurs patients trop souffrants à partir.

  

  

_____________________________

avatar
Autorité
Admin

Messages : 574

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le calendrier

Message par Autorité le Dim 14 Sep - 12:58


Le calendrier talsinien

L’année débute au printemps et se termine en hiver. Chaque saison comporte trois mois de 28 jours chacun (12 mois dans l’année).
Les mois sont numérotés de 1 à 3 dans la saison et les jours de 1 à 28 dans le mois.
Une date s’énonce donc ainsi :
15e jour du premier mois d’hiver, an 1138.

Un repère temporel non officiel est également largement employé par la population : on parle de semaine, c'est à dire un regroupement de 7 jours. Cela permet de fragmenter le mois afin de se repérer plus facilement mais cela n'a pas encore été consigné dans les registre et reste un terme employé uniquement à l'oral.

Une petite aide pour vous permettre de mieux visualiser : calendrier

En rouge les fêtes officielles, en vert les fêtes religieuses (lunive et biélistes)




A noter que vous disposez d'un calendrier récapitulatif pour chaque saison ici : année 1139
(aussi accessible en cliquant sur l'image de la saison disponible sur la page d'accueil)

  

  
Fêtes nationnales
* La Nouvelle Année
28e jour du troisième mois d’hiver et 1er jour du premier mois de printemps

Deux jours de repos afin de célébrer la fin d’une année et le commencement d’une nouvelle. On fait le bilan de ce qui est advenu du passé puis on fait table rase et l’on se souhaite mutuellement de bonnes choses pour l’année à venir. Les morts de l’année ainsi que les autres défunts ont également une place dans les pensées lors de la première journée. Durant la nuit, alors que la nouvelle année commence, on envoi dans le ciel une lanterne portant son nom en faisant un vœu. La coutume veut que la lanterne monte haut dans le ciel pour que son propriétaire puisse s’élever lui aussi dans l’année à venir.
Les adeptes lunives ont également leur propre vision de l’évènement. Pour eux, c’est la commémoration de la création de l’univers par l’Unique, ils ne manquent pas de lui rendre hommage et de lui faire des offrandes.

* Le Festival
Les 5 premiers jours du deuxième mois d’été

Durant cinq jours les talsiniens déambulent dans les rues, déguisés ou non, les barrières tombent entre les différentes classes, on s’amuse tous ensemble. Les rues sont envahies par les saltimbanques qui jouent et jonglent, donnent des représentations, les marchands ambulants vendent de nombreuses friandises ou cotillons. Très peu de gens travaillent durant cette période, hormis les Gardes et les saltimbanques, les artisans ouvrent généralement leurs échoppes le matin pour les fermer peu avant midi.

* Fête des Moissons
Du 15e au 20e jour du premier mois d’automne

La lutfa a été ramassée, les réserves sont engrangées pour l’année, les Moissonneurs se retrouvent autour d’un banquet pendant que la ville fête la fin de l’été et l’arrivée de l’hiver.

  


  
Fêtes religieuses
Il existe des jours de fête pour les deux religions mais s’il n’est pas interdit de les appliquer, le travail doit continuer.

Religion Lunive

* Le Souvenir
La nuit du 28e jour du premier mois d'automne

Les adeptes lunives, entièrement vêtus de noir, se rendent au cimetière afin de rendre hommage aux disparus, êtres chers et inconnus. Des lanternes sont allumées et des bougies posées sur les tombes.

Religion Bieliste

A chaque fête les statues des dieux sont fleuries et couvertes d’offrandes par les fidèles.

* La Fête d’Imir
1er jour du deuxième mois de printemps

Les femmes sont à l’honneur, le jeu veut qu’elles ordonnent pour être obéit. Cette fête commence à passer dans les mœurs et amuse autant les non-croyants que les croyants. Les talsiniens se montrent plus charmants à l'égard des dames que d'habitude.

*La Fraternité
28e jour du troisième mois de printemps

Les frères et sœurs s’offrent des petits cadeaux ou des faveurs. Les filles portent des couronnes de fleurs et les hommes des colliers, chacun confectionnés par son frère ou sa sœur.

* La Fête de Telsos
10e jour du deuxième mois d’été

Les Artisans bielistes refusent de travailler ce jour, particulièrement les forgerons. C’est généralement un jour de tension entre les employeurs et employés et une journée active pour la Garde qui doit souvent intervenir dans des affrontements.

* La Fête de Yusuk
1er jour du deuxième mois d’automne

Une journée plus calme que celle dédiée à son frère, l’ainé étend sa sagesse sur ses adeptes qui font en sorte de rendre honneur à leur dieu en se montrant aussi sage que lui. Ce sont d’ailleurs les moins récalcitrants à payer l’impôt annuel dont la collecte tombe ce même jour.

  

  

_____________________________

avatar
Autorité
Admin

Messages : 574

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petits plus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum