Sous les apparences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sous les apparences

Message par Le Talsinien le Jeu 6 Avr - 11:07

20e jour du premier mois d'été 1139, suite de sire Barrn

La réputation de sire Barrn l'isolait bien souvent dans une bulle de mélancolie. À cause de ce surnom de « triste sire » peu de gens osait approcher le vieil homme. Fuit autant par ses semblables que par les serviteurs, il se trouvait muré dans sa solitude. Lorsque celle-ci lui pesait trop, il réclamait la présence de Gina dont la voix claire et la jovialité rafraîchissait son quotidien. Tous au Palais de l'Autorité acceptaient sans trop rechigner la disparition de la jeune demoiselle, car alors le triste sire devenait un peu plus vivable pour quelques heures (parfois cela tenait même la journée entière !).

Il est pourtant des apparences bien trompeuses. En réalité, le sire n'avait rien de triste dans sa nature. Il ne s'agissait là que d'une apparence, tout comme sa demande n'avait rien à voir avec la musique. Le sire n'était en fait rien de moins que l'un des contacts d'Ayadra. Il faisait partie de ces pions discrets placés là par les meneurs de la société secrète afin de récolter des informations, Gina étant alors charger de regrouper les informations recueillies pour les transmettre à qui de droit. Si le triste sire demandait à voir Gina, c'était donc plus pour échanger les informations sous couvert d'un récital privé que pour le seul plaisir d'entendre la voix mélodieuse de la jeune femme. Quoi que cela rende l'entretien particulièrement agréable.

En ce milieu de matinée ensoleillée, sire Quiree Ol'Barrn grignotait un gâteau du plateau de pâtisseries qu'il avait fait apporter en prévision de l'entrevue. Il attendait patiemment que la ménestrel le rejoigne, imaginant sans mal qu'elle prendrait encore son temps pour répondre à sa convocation. Barrn n'avait jamais réussi à savoir si son retard systématique était fait pour accréditer leurs couvertures respectives, ou si le jeune femme traînait pour le simple plaisir de se faire désirer. Quelle qu'en soit la raison, le vieux noble avait fini par s'y faire et en prenait son parti, profitant de la tranquillité provisoire pour plonger son museau dans un livre ou un autre, ce qu'il avait rarement l'occasion de faire en temps normal (lorsqu'on est trop occupé à laisser traîner ses oreilles et à assommer les gens de leçon de vie, il reste peu de temps pour se détendre ainsi).

MJ:
Comme tu l'as sans doute compris, Barrn est un noble vivant en permanence au Palais de l'Autorité. Il a mauvaise réputation mais toi tu sais que ce n'est que parce qu'il joue ce rôle. C'est un vieil homme à l'esprit vif, même s'il est diminué physiquement, son œil et ses oreilles sont bien alertes et permettent de récolter toutes sortes d'informations. Il est l'un de tes contacts réguliers, mais lui ne connaît que toi dans tout le réseau et ne sort jamais du Palais, c'est ton rôle à toi de faire sortir les infos.
Il a demandé à ce que tu le rejoigne il y a maintenant presque une heure. Je te laisse décider de ce que tu as fais depuis.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous les apparences

Message par Gina le Mar 18 Avr - 21:18

La douce ménestrel du Palais de l'Autorité frappa trois petits coups brefs sur l'huis de la porte avant de pénétrer dans la pièce lorsqu'elle y fut conviée. Le message du sieur Barrn lui fut apporté lorsqu'elle se trouvait en train d'animer son énième union de la journée et malheureusement pour le vieil homme, elle n'avait pu se libérer que l'heure suivante. Bien entendu, Gina savait qu'il saurait s'occuper de lui-même en patientant jusqu'à sa venue avec quelques livres se trouvant là. Ainsi, ne fut-elle guère marri de le faire attendre. Deux jeunes domestiques passaient dans le couloir pile au moment où elle ouvrit la porte de la pièce, chuchotant entre elles quelques paroles désobligeantes concernant le ''triste sire'', l'une allant même jusqu'à lui souffler des encouragement pour ce difficile instant à passer en sa compagnie. Un sourire fut son unique réponse avant qu'elle ne s'adresse au vieil homme confortablement installé dans l'un des fauteuils.

- Je vous prie de bien vouloir m'excuser pour mon retard Sieur Ol'Barrn.

Gina referma la porte avec une certaine minutie avant de s'en aller gagner l'endroit où se trouvait la harpe assignée à la pièce. Elle prit place sur le tabouret, lissant le tissus de sa robe au passage puis, pinça l'une des cordes de l'instrument afin de la faire vibrer. Satisfaite du son que cela produisit, elle s'enquit :

- La balade de la vierge et de l'échanson vous conviendrait-elle pour commencer ?

Sans attendre la réponse, les doigts de la musicienne parcoururent les différentes cordes laissant ainsi chanter l'instrument. La mélodie n'était qu'un prétexte afin de dissimuler la raison réelle de sa présence en ces lieux. Les traits de Gina se métamorphosèrent au fur et à mesure que les notes résonnaient dans la pièce. Le regard ingénu céda la place à un autre plus calculateur et le sourire emplie d'une grande douceur devient plus sérieux. Ayadra faisait face à présent au "triste sire".

- Qu'avez-vous apprit d'important ces derniers jours mon cher Quiree ?


Dernière édition par Gina le Ven 19 Mai - 18:31, édité 1 fois
avatar
Gina

Messages : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous les apparences

Message par Le Talsinien le Lun 24 Avr - 22:31

Quiree ne s'était pas trompé, la ménestrel arriva une nouvelle fois avec bien du retard. Peu lui importait finalement, il avait eu une bonne excuse pour lambiner dans sa suite, à lire et à grignoter ses pâtisseries. Lorsqu'enfin elle daigna se joindre à lui, Gina était égale à elle-même. La douceur et la précision de ses gestes n'avaient d'égal que sa capacité de double jeu. Quiree s'en étonnait toujours, bien qu'il n'en montrât rien. Excellent acteur, il avait prit l'habitude de ne rien montrer de ses propres sentiments.

Le noble affecta un ennui profond lorsqu'elle lui fit l'honneur de sa présence et, tandis que la silhouette gracieuse avançait vers son instrument, s'empara d'une nouvelle pâtisserie.

« Vous êtes toute excusée. En voulez-vous un ? » proposa-t-il, comme à son habitude.

Il est des rituels étranges qui se mettent en place, parfois, sans que l'on y prenne garde. La silhouette menue de Gina incitait le sire Ol'Barrn, plutôt bien portant, à vouloir la gaver comme l'oie blanche qu'elle voulait faire croire qu'elle était. Chaque fois qu'elle se faisait donc désirer, il lui proposait l'une de ces douceurs. Non sans admirer au passage cette silhouette fort agréable à l’œil.

Quiree posa son livre sur la table et se laissa aller dans son fauteuil fort confortable. Il savait bien que la jeune femme était là pour lui extirper des informations, néanmoins il n'en comptait pas moins profiter de la musique. Bien installé dans son siège, il grappilla une bouchée de gâteau qu'il glissa dans sa bouche tandis que Gina accordait son instrument.

« Faites, faites » l'encouragea-t-il lorsqu'elle lui demanda son avis sur le morceau à exécuter.

Le vieil homme laissa les premières notes s'envoler et charmer ses oreilles avant de daigner lâcher ce qu'il savait. Ils avaient largement le temps d'aborder les sujets sérieux, l'on pouvait bien prendre un peu de plaisir, si innocent, en cours de route. Incarnant toujours son rôle de vieux rabat joie qui lui collait désormais à la peau, Quiree observa le changement qui s'opéra en Gina. Il lui était familier, il l'attendait à chaque fois, mais ne s'y faisait décidément pas. Comment cette si belle créature pouvait-elle se transformer à ce point ? Et pourtant, il était bien placé pour savoir que les apparences sont trompeuses.

Quitte à prétendre briser la monotonie de son quotidien, le vieux mélomane laissa la ménestrel faire honneur à sa profession quelques instants. Puis, enfin, il se laissa aller aux confidences sollicitées par la jeune femme.

« Vous n'avez sans doute pas raté la venue d'une nouvelle recrue parmi les serviteurs » finit-il par lâcher. « Une certaine Liza, arrivée le mois dernier. Une jolie petite blonde. » se sentit-il obligé de préciser.

Tout comme Gina traînait à se montrer (sans qu'il ne sache si cela était volontaire ou non), Quiree se faisait lui aussi désirer. Un brin de vengeance, ou le désir de garder auprès de lui cette jeune femme qui, même si elle manquait d'amabilité lorsqu'elle prenait les traits d'Ayadra, était la seule personne avec laquelle il pouvait jouer un rôle différent. Aussi prenait-il son temps pour distiller ses informations, tout en se délectant de sa pâtisserie et de la musique.

MJ:
Tu connais en effet Liza pour l'avoir rencontrée le premier soir de son service. Arrivée depuis à peine plus d'un mois au Palais, elle est très discrète, serviable et travailleuse. Rien de notable à son sujet, en fait elle disparaît dans la foule (tu peux décider de ton avis sur son sujet). Difficile de voir où Barrn veut en venir avec elle car tu ne lui vois rien d'exceptionnel.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous les apparences

Message par Gina le Ven 19 Mai - 19:59

Le triste sire proposait comme à l'accoutumé une patisserie que Gina déclinait toujours poliment d'un simple signe de la tête. La jeune femme ne portait pas un amour inconditionnel aux sucreries même si ces dernières semblaient fortes appétissantes. Ses goûts personnels se portaient sur les plats plutôt salés qu'elle affectionnait particulièrement bien que parfois, elle se forçait à déguster quelques patisseries lorsque son hôtesse tenait salon. Elle savait s'adapter et c'était en partie pour cette faculté qu'elle occupait ce poste clef au palais de l'autorité.

Son interlocuteur savait se faire désirer - Ayadra le soupçonnait d'ailleurs d'aimer fortement cela - et le temps seul lui avait apprit à ne jamais vouloir le brusquer. Ainsi continua-t-elle simplement à égrener les notes formant la mélodie jusqu'à ce qu'il lui transmettre les informations qu'il détenait. Liza oui, elle connaissait cette jeune personne qui venait de rejoindre les rangs des domestiques du palais de l'autorité depuis peu de temps.

Nous avons été présenté le soir même de son premier service au palais. Une jeune femme agréable, très polie et mignonne ! J'ai prit le temps de l'observer lorsqu'elle effectuait ses tâches et c'est une personne travailleuse, serviable et surtout très discrète. Elle a cette faculté à disparaître dans la foule lorsqu'on cesse de lui porter attention, une faculté que j'apprécie énormément chez la domesticité.

Ayadra espérait tout de même qu'il ne l'ai pas convié aujourd'hui uniquement pour discuter d'une jeune servante et qu'il y avait quelques informations importantes qui se dissimulait la dessous. Elle choisit de lui en faire part d'ailleurs.

Je suppose que vous devez avoir une idée derrière la tête mon cher Quiree ! Peut-être souhaitez-vous que l'organisation s’intéresse à cette jeune personne pour qu'elle rejoigne nos rangs peut-être ?

avatar
Gina

Messages : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous les apparences

Message par Le Talsinien le Dim 21 Mai - 10:56

Grignotant sa pâtisserie par petites bouchées, le vieil homme écoutait autant la musique que la voix de la ménestrel qui lui répondait. Comme elle avait de l'assurance pour une simple ménestrel ! Le sire s'étonnait qu'une telle personne puisse se contenter d'être chanteuse, fut-elle la meilleure et la plus remarquée de toutes. Mais sans doute son rôle au sein des Libérés y était-il pour quelque chose. Il faut dire que sa place était idéale pour glaner toutes les informations pouvant intéresser la société. Quiree ne savait que peu de choses au sujet de la jeune femme (ce qui était étonnant au regard de sa capacité à glaner les informations) ce qui ne lui permettait guère de juger la situation.

Ainsi donc, elle avait bien remarqué la jeune demoiselle dont il parlait. Cela n'avait rien d'étonnant. Après tout, Gina était plus à même que lui de côtoyer le petit personnel. Elle aussi s'était rendue compte de cette capacité qu'avait la jeune femme à disparaître, mais à quel point l'avait-elle remarqué ?

« Loin de moi l'idée de donner le moindre ordre à notre organisation mais… il me semble en effet que cette jeune femme est intéressante. Ne trouvez-vous pas ? »

C'était un jeu pour lui. Faire languir Gina c'était la retenir plus longtemps auprès de lui, profiter de sa beauté, quoi que légèrement gâtée par son petit air supérieur, et surtout de sa musique dont les notes continuaient à s'égrener malgré leur discussion sans rapport aucun avec les civilités que l'on devait imaginer qu'ils échangeaient.

Le vieux sire se redressa dans son fauteuil et se servit un verre d'eau qu'il prit d'un geste rendu lent par l'age. L'air de rien, il ajouta :

« Ne trouvez-vous pas qu'elle a la capacité de disparaître, et ce pendant plusieurs jours durant ? En toute discrétion, de plus, sauf pour les vieux grigou de mon espèce qui ne peuvent s'empêcher d'espionner tout le monde, y compris les domestiques, bien entendu. »

Son regard pétilla lorsqu'il porta le verre d'eau à ses lèvres pour en boire quelques gorgées. Il se demandait ce que savait la jeune femme au sujet de cette domestique bien discrète quoi que efficace.

MJ:
Il arrive en effet que Liza disparaisse du paysage, et ce durant plusieurs jours. Mais en fait, elle a su se faire remarquer par une vieille dame qui vit recluse dans le Palais et que personne ne se souvient avoir vu car très peu de domestiques sont autorisés à entrer dans sa suite (légèrement caractérielle la vieille dame à ce qu'on dit, mais comme c'est une cousine éloignée d'une famille de l'Autorité personne ne dit rien). Toi-même en tous cas tu ne l'as jamais vue, elle était là avant ton arrivée et n'est jamais sortie de sa suite, en tous cas pas à ta connaissance, mais difficile de savoir qui est qui dans les grandes réceptions.

N'hésite pas à prendre des libertés, je ne te donne que les informations de base que ton personnage connait, mais rien ne t'interdit d'extrapoler.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sous les apparences

Message par Gina le Lun 12 Juin - 15:11

Quel mensonge éhonté de la part de ce vieux grigou qu'était le Sir Quiree. Ayadra dissimula le sourire qui menaçait de se peindre sur ses lèvres sous un air stoïque. Jamais la jeune ne l'avouerait à quiconque - et ce même sous la torture - mais elle l'appréciait au fond ce triste Sir. Ce masque de bonté qu'elle portait à longueur de journée était extrêmement fatiguant, véritablement usant et en sa compagnie, elle pouvait agir différemment. Elle déposa sur lui son regard givré dans lequel luisait un étrange éclat presque rieur.

- Nous savons tout deux qu'il ne s'agit que de simples suggestions et que l'organisation prête toujours une oreille attentive aux vôtres grâce à la pertinence de vos propos.

Ayadra venait de répondre à la question posé l'air de rien tout en poursuivant son jeu musical. D'ailleurs elle était en train d'égrainer les dernières notes de la mélodie, réfléchissant aux paroles de Quiree en parallèle. Une idée germait et déjà celle-ci se développait dans son esprit. Ses doigts agiles qui venaient d'enchaîner sur un rythme plus rapide et plein d'entrain trahissait sa réflexion intérieur.

- Une rumeur court au sujet de Liza à travers les couloirs du Palais. Il paraîtrait qu'elle est réussit l'exploit de se faire bien voir de la vieille Ol'Gin. Et ils savaient tous deux quel exploit remarquable cela représentait en connaissant la réputation de la Dame en question. Même moi, je n'y suis parvenu depuis mon arrivée au Palais et ce n'est pas faute d'avoir essayé pourtant d'attirer son attention et ses faveurs. Cette vieille femme représente un élément inconnu dans mon équation et je n'apprécie pas d'être dans l'ignorance comme vous le savez. Cette Liza pourrait être nos yeux et nos oreilles dans l'entourage de Dame Kila.

L'information était le réel pouvoir dans l'ombre. Le chantage pouvait se reveler bien plus utile que la simple force brute si l'on savait l'utiliser intelligemment. Qui sait ce qui se dissimulait derrière le mystère qu'entretenait la vieille Ol'Gin depuis des éons. Cette dernière ne serait peut-être pas utile pour l'organisation mais au moins la curiosité d'Ayadra serait contentée une bonne fois pour toute à ce sujet.

- Quelles sont vos impressions à propos de cette Liza ? Pourrions-nous gagner sa loyauté facilement ?
avatar
Gina

Messages : 10

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum