Bons et mauvais hasards

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bons et mauvais hasards

Message par Etain Nastéria le Mar 9 Mai - 15:04

Rho le menteur!!! Etain aurait parié sa main au feu que le jeune avait déjà joué -en solitaire- avec son oiseau et que par conséquent il était très au courant de la fiabilité de son attirail. Tous les être humains -normaux- jouent a ces jeux là, lui même en fauteuil ne fait pas exception à la règle, aussi coquine soit elle. Plutôt que de rire encore, elle se contente de sourire tandis que son prof du soir consent à lui apprendre l'art de tirer, aux couteaux.

- On pourra l'vérifier ensemble... Tout s'apprend dans ce bas monde.

Son sourire s'élargit fière de sa réponse qui encore une fois était lourde de sens. Reprenant vite son sérieux, elle tira l'une de ses lames comme lui indiquait l'infirme et rangea la sienne dans sous sa ceinture, hors d'atteinte.
Le regard d'Etain ne perdit pas une miette des faits et gestes de cet inconnu.
Il était quand même un peu idiot, ou fou, ou les deux. Ou alors trop gentil pour ne pas oser lui dire non, a moins qu'il n'ait peur des représailles. Toujours est-il qu'a sa place, Etain aurait fournie des informations complètement erronées pour être certaine de ne pas se retrouver avec un couteaux planté entre les omoplates.

Mimant ses gestes, elle roula des épaules, pour les détendre pensa t-elle, tendit le bras qui tenait son couteau et ferma un œil pour viser mais le rouvrit aussitôt. Il ne fallait pas. Puis avant même qu'elle ne puisse commencer a viser, la lame du jeune fila et se planta avec une vitesse et une finesse folle dans un nœud central du panneau de bois.
Etain était sans voix tandis qu'elle opinait du chef à chaque conseil suplémentaire. Il avait pas de jambes mais il avait des bras, et surtout des couteaux. Un fin sourire naquit aux coins de ses lèvres tandis que le jeune montait un peu dans son estime.

-Ok. Concentration, souffle, viser. Je peux y arriver mais mieux vaut pour vous que vous vous reculiez un peu.

Etain était en position déjà avec un pied en avant comme appuis, bras tendu vers l'arrière, les deux yeux bien ouvert. Elle voyait le mur de pierres, la porte et attendit que l'infirme sorte du champ de passage de son couteau pendant qu'elle tentait d'apaiser son souffle sur lequel elle n'avait jamais prit le temps de se concentrer.

- Je m'appelle Etain...

Elle adressa un furtif regard au jeune homme a qui elle venait de souffler son prénom comme un remerciement puis sans réfléchir plus, elle tira son couteau avec force. Il parti en pirouette, filant correctement vers la cible mais heurta celle ci dans un gros bruit sourd sans s'y planter.

- Pourquoi ne s'est-il pas planté? Commenta t-elle pour elle même, la mine déçue en allant dard dard le récupérer.
Spoiler:
C'est comme les tartines beurrées, on ne sait jamais dans quel sens elles vont tomber Very Happy
avatar
Etain Nastéria

Messages : 14
Localisation : Dans les égouts
Emploi/loisirs : Emmerdeuse à temps complet

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bons et mauvais hasards

Message par Tristan Darcy le Jeu 11 Mai - 21:49

Spoiler:
xD C'est ça !

Entre deux gestes dans ses démonstrations de tir, Tristan perçut le petit sourire de la jeune femme mais prit bien soin de faire comme s'il n'avait pas entendu sa proposition pleine de sous-entendus. Quoiqu'il en fût quelque peu amusé, la gêne primait malgré tout. Le charriait-elle, pour l'unique plaisir de le voir se troubler, ou lui trouvait-elle réellement quelque attrait ? Il avait du mal à envisager la seconde option. Oh, qu'importait la réponse à cette question, après tout.

Ses yeux se firent attentifs aux moindres gestes de cette élève improvisée - se sentir professeur étonnait d'ailleurs profondément le jeune invalide, qui jamais ne se serait cru investir un jour ce genre de rôle, et pensait de plus y être bien maladroit.
Du reste, il était bien conscient qu'il enseignait à la voleuse de quoi se défendre et l'aider à commettre sans doute d'autres méfaits. Mais il n'avait pas envie de se battre avec elle. Il redoutait aussi quelque coup de travers, sans oublier la possibilité de ne jamais récupérer sa deuxième arme. Il préférait donc jouer le jeu avec une sorte de fair-play et voir si la vagabonde tiendrait sa promesse et lui rendrait son bien. Or cette leçon d'un soir serait peut-être l'occasion de nouer un contact. S'il avait refusé ou donné des conseils piégés, il était plus que probable que l'adversaire s'en serait rendu compte tôt ou tard et eut cherché à se venger, à lui faire de grands ennuis par la suite.
Non, il choisit de rentrer dans le jeu, et sentit quelque chose d'intéressant dans cette curieuse rencontre d'un soir. Mieux encore, l'expression de la jeune femme lui laissait à présent deviner de l'estime - même de l'admiration. Tristan en éprouva un fond de fierté, du soulagement et presque de l'amusement à cette étrange situation qui tournait bien, finalement.

Il ne put retenir un haussement de sourcil surpris et un sourire sincèrement touché lorsqu'il l'entendit le vouvoyer. Pour certains, c'était une froide distance. Mais dans la bouche de la chapardeuse, cela résonnait comme une véritable estime.
Le petit invalide hocha la tête, mit les mains à ses roues pour s'écarter de son champ de tir ainsi qu'elle le demandait. Sa posture était plutôt bonne, elle se concentrait au mieux, un joli début. Touché de l'entendre enfin se présenter - là encore, un signe d'estime et d'apaisement entre eux - il lui rendit la pareille :

- Moi c'est Tristan.

Il observa son lancé, très bien démarré, les courbes imaginaires du couteau voltigeant et tournoyant dans les airs - mais le résultat ne fut pas celui qu'elle autant que lui escomptaient. A sa question, il haussa humblement les épaules et répondit simplement :

- Oh v'savez, même aux tireurs aguerris, le hasard fait encore parfois d'sales tours. P'is c'est l'début. Faut d'l'entraînement. Beaucoup. L’œil, ça s'aiguise aussi. Et p'is la façon de tenir le manche pour viser et pour que le coup parte pile comme y faut, ça s'expérimente, ça finit par s'déduire, presque se calculer quand on connait bien son outil et la façon de le prendre en main.

Spoiler:
Oui, c'est totalement complètement phallique sorti du contexte ><
OK je sors  Arrow  

Tristan se fit plus songeur. Il considéra sa respiration, ses bras, et le travail sur son propre corps qu'il y avait aussi dans ce genre d'exercices. Aussi compléta-t-il :

- Puis apprivoiser son corps et son souffle, c'est tout aussi important, en fait. Et c'est-y un boulot de très longue haleine. Faire qu'un avec son corps, glisser en soi, le maîtriser parfaitement à tel point qu'on peut avoir l'impression d'loublier et d'en jouer comme on veut. Comme un allié et pas un ennemi. (Un temps, suit le lent roulis de sa respiration comme une vague par laquelle il aime se laisser porter, plutôt que de la considérer comme un élément extérieur à dompter) Le souffle, la légèreté d'ses membres... Un travail un peu comme... quand on médite. (demi-sourire, lui-même est un peu étonné par cette comparaison, mais il y voit un cheminement analogue) C'est p't'être surprenant et cynique dit comme ça, mais y a le même apprentissage de composition avec soi dans l'jeu des armes que dans l'art et l'apaisement.

Il se tut un court instant puis, sortant de ses dires exprimés autant pour lui que pour elle - il glissa ses yeux un peu distraits ici et là, se surprenant lui-même d'avoir autant causé sans vraiment s'en rendre compte. Lui qui souvent parlait si peu, si maladroitement, si timidement, et préférait de loin le tracé d'un corps et les mots des gestes.
avatar
Tristan Darcy
Danseur à roulettes

Registres : Fiche
Messages : 69
Localisation : Quartier populaire principalement, mais surtout vagabond
Emploi/loisirs : Danseur et magicien à ses heures, et en quête d'un travail stable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bons et mauvais hasards

Message par Etain Nastéria le Mar 30 Mai - 14:29

Etain savait très bien pourquoi la lame ne s'était pas plantée. Manque de concentration. Le vouvoiement lui avait échappé pour elle ne savait qu'elle raison. Par mimétisme? Peut-être aussi un reste d'éducation qui avait ressurgit alors que le jeune homme s’apprêtait à prendre un rôle de -dominant- en quelques sorte alors qu'il allait lui enseigner son art? Cette marque de politesse, de respect ne lui ressemblait plus. Il y a bien longtemps qu'Etain ne respecte plus grand monde à moins que... Ce dénommé Tristan fasse exception à la règle ce soir? Non son habitude à elle était de tutoyer même lorsque les autres lui montraient un certain respect, mettez une distance en s'adressant à elle en utilisant le vous. Elle, elle ne s'encombrait pas de toute cette salade.
Reprenant contenance d'elle, Etain prêta une oreille attentive a ce que lui disait Tristan. Il vivait son explication et même si Etain ne pu saisir qu'une infime partie de son discourt car pas entrainé a écouter son corps, ou a ne faire qu'un avec celui ci mais avec d'autre, un fin sourire se dessina sur son visage avant qu'elle ne conclu avec ironie.

- J'sais pas à quoi tu tournes mais elle a l'air bonne!

Ayant récupérer son couteau, la jeune femme alla se remettre en place en commentant.

- J'ai jamais méditer mais j'imagine que ça revient à écouter son souffle sortir de sa bouche? A sentir son cœur battre? Mouais...

Elle était septique quand à la méthode à utiliser mais elle était bonne élève et ne s'avouait pas vaincu aussi facilement. Aussi Etain reprit la pose tout en jetant des œillades à son professeur du soir et écoutait ses conseils.
Cette fois, elle prit son temps et ne parla pas, même si elle fut chatouiller par l'idée qu'elle avait l'air d'une imbécile, là, plantée comme un piquet à s'écouter respirer les yeux à demi clos en essayant de faire le vide en elle même. Plus que la sienne, elle entendait la respiration du jeune Tristan qui lui parut au fils des secondes comme une mélodie apaisante. Calme et régulière. Sans plus réfléchir, elle rouvrir les yeux tandis que son bras donnait l’impulsion nécessaire pour que le couteau file d'entre ses doigts. Il virevolta dans les airs et se planta enfin dans la porte, bien loin du nœud central... mais bon.
Un sourire victorieux éclaira son visage.

- Whaouu! Je m'améliore!! S’avançant pour le récupérer, elle lança en direction du garçon avec un clin d’œil.
-Va falloir que tu commences à surveiller tes arrières mon choux, j'apprends vite!

Elle n'en pensait pas un mot mais Etain ne serait pas Etain sans ses taquineries. Elle reprit son arme puis passant devant Tristan lui adressa un sourire innocent de jeune fille très sage.
avatar
Etain Nastéria

Messages : 14
Localisation : Dans les égouts
Emploi/loisirs : Emmerdeuse à temps complet

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bons et mauvais hasards

Message par Tristan Darcy le Sam 3 Juin - 22:44

Les propos de Tristan avaient semblé trouver un bien étrange écho dans l'oreille de la jeune femme - une résonance en demi-teinte, à la fois intéressée et ironique, mais un écho malgré tout. Le jeune invalide ne prit même pas garde au revirement soudain du "vous" au "tu", se doutant qu'Etain devait simplement ne pas se formaliser avec cela. Il éclata d'un rire franc et quasi complice à sa plaisanterie et renchérit :

- Le meilleur, ou le pire - j'sais pas si c'est inquiétant, c'est qu'non, pas d'herbe : faut croire que j'suis haut perché au naturel.

Comme pour illustrer, sa gorge se tendit, son dos se déroula de tout son long pour adopter une posture très droite imitant quelqu'un qui voudrait se dresser sur la pointe de ses pieds pour voir loin, très loin, depuis quelques hauteur. Puis se faisant un peu plus sérieux, il acquiesça à ce qu'elle suggérait quant à la pratique de la méditation et souffla :

- Y a de ça oui. C'est pour avoir une pleine conscience de soi. Et étonnamment, bien plus d'force dans ce contrôle.

Il sourit devant la persévérance de la jeune femme, qui n'était pas sans lui rappeler la sienne, et ses années d'acharnement à maîtriser sa précision, cette façon de jouer avec la vie et la mort grâce à ses couteaux, et à s'entraîner pour faire de la musique avec son corps comme un instrument. Un défi à lui-même et au bon sens qui l'avait cloué à des roues. aussi Tristan aimait-il transmettre, et voir des esprits tenaces dans ce genre d'exercices.

L'expression radieuse ne s’effaça pas de ses traits, bien au contraire, lorsqu'Etain réussit le coup suivant mieux que la première fois. La porte était touchée - progrès qui autorisait à être optimiste quant à l'entraînement, quoique Tristan ne put s'empêcher de se demander si c'était de son fait, du fait du hasard, ou des seules grandes compétences de la jeune femme et qu'elle aurait jusqu'alors ignorées. Intéressant, très intéressant.

A l'exclamation d'une joie communicative poussée par la tireuse, le garçon bondit d'enthousiasme sur sa chariote, presque redevenu enfant dans ce qu'il prit l'espace d'une seconde pour un jeu. Le clin d’œil qu'elle lui adressa et la menace qui l'accompagnait - un titillement bien davantage qu'une menace, perçut-il au ton de la vagabonde - dessinèrent une courbe espiègle à ses sourcils et creusèrent une petite fossette au coin de sa bouche.
Et sans réfléchir, comme entrant par amusement dans le tableau d'une chasseresse et d'un félin, il sentit son dos se courber profondément et ses épaules rouler vers l'avant, tel l'animal sur ses gardes mais tout aussi prêt à bondir, sauter ici et là, se cacher, se montrer, jouer. Et effectivement, il avait commencé à élancer son véhicule vers l'avant, à le faire tourner sur lui-même ou ici et là auprès de la jeune femme, à passer d'une roue sur l'autre, à s'éloigner, à revenir. Si bien qu'il semblait avoir commencé à danser, brodant avec espièglerie ses gestes véloces autour de ceux de la jeune femme qui se retournait vivement pour siffloter. L'on eut pu croire la petite scène préparée, le jeune invalide composant ainsi sur le canevas des taquineries de la vagabonde, en réponse sur le même ton à ses plaisanteries.
avatar
Tristan Darcy
Danseur à roulettes

Registres : Fiche
Messages : 69
Localisation : Quartier populaire principalement, mais surtout vagabond
Emploi/loisirs : Danseur et magicien à ses heures, et en quête d'un travail stable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum