Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Mar 25 Avr - 22:37

 Azuryth observa les mouvements de son invitée. La fatigue devait la rattraper elle aussi. Il est vrai qu’elle se faisait pressente cette fatigue, mais il n’était pas encore l’heure de dormir. Se redressant dans son fauteuil, il lui répondit d’un ton neutre et sincère.

« La petite fille qui m’a mené à toi, et qui dort maintenant dans un bon lit. Aux vues de sa détresse, elle s’inquiétait grandement pour toi, et pour ravir le cœur d’une enfant de cette manière, tu as dû faire beaucoup pour elle, et c'est une bonne chose...

Visiblement, des personnes veulent que tu vives. »


 Un léger sourire se peignit sur son visage avant de disparaître. Le comportement de Naskia lui rappelait une personne, il y a longtemps, bien longtemps. Son regard dévia vers la Lune qu’il aperçut à travers la fenêtre. Lui aussi aurait dû mourir, avec sa famille, pourtant… lui était toujours en vie. Etait-ce ce qu’il aurait voulu, il se le demandait encore.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 119
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Naskia Viläme le Mar 25 Avr - 23:00

- Les enfants sont idiots, rétorqua Naskia, crachant un mépris qu'elle était bien loin de ressentir. En réalité, elle était émue que cette petite l'ait reconnue et ait voulu l'aider alors même que chacun parmi les plus basses classes de la ville savait que la survie des uns dépendait bien souvent de leur capacité à garder le silence et à laisser crever les autres. Cela lui apprenait également que sa propre vanité était dangereuse pour les autres, une fois encore. Elle se promit alors que, si elle retournait un jour dans les souterrains et reprenait l'enseignement aux enfants, elle leur apprendrait avant toute chose à vendre sans hésiter la peau de celui dont la mort pouvait les sauver. Aucun des gamins de Talsinia ne méritait de se mettre en danger pour elle. Elle leur apprendrait l'ingratitude, clé de leur survie. Rendue amère par cette pensée, elle se détourna plus encore et serra étroitement ses bras sur sa poitrine.

- Si tu sais qui je suis, pourquoi tu m'as amenée ici pour me soigner ?

Elle darda sur lui un regard brûlant de rage. Elle brûlait ses derniers vaisseaux, vidant ses réserves sans s'en soucier le moins du monde.

- T'as l'intention de me laisser un peu d'avance quand tu feras venir tes camarades de régiment ?
avatar
Naskia Viläme
Âme damnée

Registres : Fiche
Messages : 227

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Mer 26 Avr - 0:13

 Le druide répondit presqu’instantanément à sa remarque sur les enfants, laissant ses pensées pour compte.

« Les enfants ne sont pas idiots, ils sont innocents et sincères. »

 Son regard quitta l’éclat de la Lune pour se poser sur l’éclat de Naskia. C’était bien du mépris qu’il avait entendu. Pourtant, les gestes de la jeune femme montrèrent plus une crainte, ou une douleur, que ce mépris. Puis ce fut la question qu’il s’était posé en l’emmenant. Il n’y répondit pas tout de suite. Vint ensuite une réaction à laquelle il ne s’attendait plus. Naskia s’était redressée et le dardait d’un regard empli de rage. D’où sortait-elle d’un coup ? La question manqua de lui arracher un sourire qu’il se garda bien de montrer. Il est vrai qu’il aurait pu l’amener aux gardes directement, ou l’endormir le temps d’aller les chercher. Quel intérêt ? Tel n’étaient pas ses desseins.
 Les yeux du garde croisèrent ceux de la réprouvée et maintinrent leur regard calme. Ils ne faiblirent pas, restant fixés sur elle durant les longues secondes qu’il lui fallut pour répondre.

« Pour pouvoir te sauver, je n’avais pas le choix. Il n’y avait aucun lieu sûr en ville ni lieu de confiance. Plus nous étions discrets, mieux c’était. Tout comme moi tu as des ennemis qui adoreraient sûrement avoir l’occasion de te pourrir d’une manière ou d’une autre. »

 Cette réponse n’était pas un mensonge, mais n’était peut-être pas ce que l’assassin attendait.

« Quant aux gardes… Encore faudrait-il qu’ils soient mis au courant. Je te l’ai dit, tu es en sécurité ici. »

 Pour combien de temps toutefois… Peut-être que certains types découvriraient qu’elle a disparu et commenceraient à la chercher. Son regard s’assombrit quelque peu à cette pensée.

avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 119
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Naskia Viläme le Dim 30 Avr - 9:37

La colère la quitta aussi vite qu'elle était venue. L'impuissance lui avait donné une bouffée de rage mais la vérité c'est qu'elle ne lutterait pas si jamais le garde la vendait. Sa seule crainte était que d'autres se fassent prendre en tentant de la délivrer, ou pire. Certains n'étaient pas prêts à la voir mourir, même si elle ne saisissait pas bien pour quelle raison. Le mépris de son propre père adoptif aurait du ouvrir les yeux à ceux-là. Elle pensait surtout à Jewel. Mais elle avait beau y réfléchir, elle ne savait pas comment le délivrer. Pas plus qu'elle ne savait se libérer de ses propres sentiments. Il faudrait sans doute qu'elle y réfléchisse encore et encore, qu'elle travaille sur elle-même, qu'elle contrôle le flux de ses pensées et de ses émotions. Mais elle était fatiguée à présent et elle ne pouvait dormir que d'un oeil chez ce garde.

Pourquoi il l'avait soignée et la gardait ici, ce n'était toujours pas clair. Une seule chose était certaine, il faudrait qu'elle se tire dès que possible. Renfoncée dans ses oreillers, les bras toujours croisés et la mine renfrognée, elle considéra son hôte d'un air moins mauvais mais toujours aussi méfiant. Il était vrai qu'il l'avait soignée, mais il n'empêchait qu'il était garde et elle recherchée. Cela dit, il avait aussi mentionné des ennemis. Restait à savoir lequel d'entre eux avait les ennemis les plus déterminés. Et Jewel. Il fallait aussi prier pour que Jewel ne parte pas à sa recherche de manière insensée, qu'il n'ameute pas tout le Château.

- T'as l'air crevé, tu devrais dormir, lâcha-t-elle de mauvaise grâce tout en décroisant les bras pour remonter le drap sur elle.

Une fois qu'il dormirait et cesserait de la regarder, elle pourrait réfléchir plus calmement et trouver comment se sortir de ce pétrin sans attirer l'attention de toute la cité sur elle ou les siens. Ce qui était certain, c'est qu'elle ne pourrait pas franchir les portes dans l'autre sens seule et de nuit. Mieux valait prendre des forces.
avatar
Naskia Viläme
Âme damnée

Registres : Fiche
Messages : 227

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Dim 30 Avr - 22:19

 Son excès de rage passé, elle sembla calmée mais aussi bien plus fatiguée que précédemment. Azuryth s’avérait d’ailleurs impressionné par l’encaisse de la jeune femme. Malgré sa malnutrition apparente, sa maladie, sa fatigue, et sa blessure, elle avait réussi à rester éveillée tout ce temps.
Lorsqu’elle annonça la chose, un léger sourire vint se dessiner sur le visage du garde.

« C’est vrai. Tu devrais dormir aussi. Tu as besoin de faire le plein de forces pour chasser le restant de la fièvre. Nous continuerons les questions réponses demain si tu veux. »

 Même si la dernière phrase qu’elle avait lancée lui avait coûté, cela montrait qu’elle souciait un peu des
autres quand même. Tout du moins, c’est ainsi qu’Azuryth l’analysa. Il l’observa un instant puis se leva sans un mot. Une chose lui était revenue en tête. Il partit donc dans la pièce principale de la maison, où il vérifia la serrure de la porte et son « système d’alarme ». Puis, il s’approcha du gros chaudron, sous lequel le feu s’était tari, et mélangea les légumes qui s’y trouvaient, faisant quelques grands tours de cuiller et veillant à bien les remuer. Il ajouta ensuite quelques herbes spécifiques à sa mixture, mélangea à nouveau, puis retourna dans sa chambre après que tout soit fait.
 Une fois dans sa chambre, le druide jeta un coup d’œil vers le lit tout en allant récupérer son épée qu’il déposa contre le fauteuil avant de s’asseoir dedans confortablement.  
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 119
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Naskia Viläme le Dim 14 Mai - 11:08

À peine fut-il sorti de la pièce que Naskia repoussa le drap et tenta de se lever. Ses jambes étaient encore bien faibles et elle n'irait pas loin. D'ailleurs ce n'était pas le but de l'opération. Prudemment et l'oreille tendue pour guetter les pas de son gardien, elle fit le tour de la pièce, prit note des ouvertures, fermetures, objets, meubles. Le tour de son nouveau monde fait et cartographié dans sa tête, elle regagna son lit et s'y recoucha comme si de rien n'était. La chemise arrangée autour de son cou, le drap revenu sur elle, il ne restait nulle trace de sa petite escapade si ce n'était une très légère coloration de son teint qui pouvait aisément passer pour un regain de fièvre. Elle avait apaisé son coeur, son corps, son esprit, domptait les pensées obsédantes qui l'empêchaient de se laisser aller, et se contenta donc d'observer Azuryth à son retour dans la pièce.

Peu à peu, sa tête était vidée par la fatigue, les questions ne se formulaient plus et elle n'avait même plus l'envie de savoir quoi que ce soit. Il était plus que temps de se reposer. Mais le pouvait-elle réellement ainsi désarmée et à la merci d'un inconnu ? Avait-elle seulement le choix ? Et puis, pour quelqu'un qui mettait tant de motivation à se laisser crever par la fièvre et la souffrance, elle se souciait beaucoup de ce qui allait lui arriver. Irritant. Renfrognée, elle se laissa glisser dans le moelleux des oreillers sans quitter le garde des yeux entre ses paupières à peine entrouvertes. Le sommeil l'emporterait bientôt et peut-être la mort.
avatar
Naskia Viläme
Âme damnée

Registres : Fiche
Messages : 227

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Jeu 18 Mai - 16:14

 Naskia avait fini par s’endormir. Le garde l’observa encore un peu. Une assassin hein… elle ressemblait plus à une jeune femme ayant besoin d’un peu d’aide. Qu’est-ce qui l’avait poussée à autant se salir les mains ? C’était une bonne question.
 Ses yeux finirent par se fermer et il sombra à son tour dans le sommeil sur cette dernière question.

 L’aube pointait le bout de son nez lorsqu’Azuryth s’éveilla de sa petite nuit. Il jeta tout d’abord un regard autour de lui puis posa ses yeux sur la femme endormie. Elle semblait si vulnérable dans cette situation, à cette heure. Elle était à sa merci. Après tout, elle n’était qu’une assassin, une meurtrière. Elle avait tué de nombreuses personnes dont des gardes. Elle avait fui la prison, fui sa punition. Il était temps qu’elle paye. N’est-ce pas ? Et puis, ça permettrait au lieutenant de prendre du galon en plus. Il avait su être plus malin que l’assassin, comme on le lui avait appris, et surtout, il avait eu beaucoup de chance, mais ce n’était qu’un détail. Silencieusement, il se leva et agrippa son épée qu’il détacha du fourreau. Doucement, il s’approcha de la Naskia endormie puis se pencha sur elle. Retenant son souffle pour ne pas la réveiller, il posa la lame contre sa gorge et fit un mouvement vif et précis…

 L’aube pointait le bout de son nez lorsqu’Azuryth s’éveilla en sursaut de sa petite nuit. Quelques rayons avaient percé les volets et il jeta un coup d’œil autour de lui avant de poser sa main sur son front, fatigué. Il resta ainsi quelques secondes avant que son regard lassé se pose sur la jeune femme à la chevelure de jais. Se redressant, il alla voir comment elle se portait. Elle semblait dormir encore profondément. Pourtant, ses deux yeux s’ouvrirent, rougeoyants et le garde entraperçut un mouvement. Il sentit une petite coupure au niveau de sa gorge, puis un liquide chaud couler, suivi d’un grand rire démoniaque.

 L’aube pointait le bout de son nez lorsqu’Azuryth s’éveilla en sursaut de sa petite nuit, le regard hagard. Il posa sa main sur son cou, découvrant qu’il n’y avait rien, comme d’habitude, puis pris sa tête dans ses mains en murmurant : « Mais lâchez-moi… ». Il resta immobile quelques secondes, le temps de remettre de l’ordre dans ses pensées, puis regarda autour de lui. Rien à l’horizon, si ce n’était la belle aux bois dormants. Silencieux, le jeune homme l’observa. Elle semblait déjà plus vivante que la veille et ses traits s’étaient faits plus jolis, éclairés par quelques rayons qui traversaient les volets. Sans un bruit, le garde se redressa, s’étirant un instant, puis par réflexe, agrippa son épée qu’il accrocha à sa ceinture. Il s’approcha ensuite de la tête du lit puis, délicatement, remonta le drap sur les épaules de Naskia avant de prendre sa température. Elle avait bien baissé, tant mieux.

 Toujours à pas de loup, il se dirigea vers la salle d’eau, où il décrocha les vêtements de Naskia, qu’il plia et déposa sur un tabouret. En s’efforçant de faire le moins de bruit possible, il se fit une petite toilette matinale, puis rejoignit la grande salle dont il s’approcha d’un meuble, y extirpant deux petites brioches d’un linge s’y trouvant. Récupérant une assiette, il y déposa une des deux brioches et une pomme, puis alla apporter le tout dans la chambre, posant l’assiette sur le fauteuil à côté du lit.
 Azuryth jeta un coup d’œil à l’assassin, vérifiant qu’il ne l’avait pas réveillée, puis repartit dans la grande salle. Il y récupéra la seconde brioche qu’il mangea tout en descendant les escaliers, puis, arrivé au sous-sol, retira sa chemise et alla se placer au milieu de la pièce avant de commencer son entraînement matinal. D’abord par quelques petits exercices physiques pour s’échauffer, puis par la répétition des mouvements de combat qu’on lui avait enseignés, aussi bien avec une arme que sans.


Dernière édition par Azuryth Illïyan'Mu le Mer 24 Mai - 22:51, édité 1 fois
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 119
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Naskia Viläme le Dim 21 Mai - 22:16

Chaque nuit comme la précédente était une suite interminable de souvenirs mêlés à des images sans queue ni tête. Pourtant, Naskia ne s'agita pas plus que d'ordinaire. Depuis toujours, elle était habituée à être la plus discrète possible, même dans son sommeil. Elle ne dormait également toujours que d'un oeil, cependant ce matin-là, quand son hôte se leva et vaqua à ses occupations, elle ne s'éveilla pas immédiatement. Ce n'est qu'après son départ que son odorat lui indiqua la présence toute proche d'un petit déjeuner. Non qu'elle aie particulièrement faim, d'ailleurs, mais elle aurait du être levée depuis longtemps.

Comme tous les matins depuis des jours et des jours, elle émergea avec difficulté et sans le moindre plaisir à être encore de ce monde. Concentrée, elle analysa ce qu'elle ressentait, entendait, sentait, puis se décida à ouvrir les yeux à mesure que lui revenaient les souvenirs de la nuit. Le garde n'était pas là. Elle se glissa hors du lit et prit le temps de retrouver pleinement son équilibre avant de s'habiller. Elle se sentait mieux physiquement mais son malaise intérieur persistaient. Rien ne pouvait venir à bout du monstre qui la dévorait de l'intérieur.

Encore un peu mal assurée sur ses jambes, elle suivit pourtant la piste d'Azuryth, son petit déjeuner à la main. Elle devait faire autant de bruit qu'un foutu pécore. Au contraire du garde, réalisa-t-elle brusquement. Si elle était capable de percevoir les bruits habituels d'une maison, de l'extérieur, ceux qui venaient d'elle, elle n'entendait en revanche rien venant d'Azuryth. Il ne l'avait pas réveillée. Soit elle était devenue sourde et/ou débile, soit il avait bénéficié d'une éducation très semblable à la sienne. Au terme de cette réflexion, elle était au bas des marches et croqua dans sa pomme en observant le jeune homme.
avatar
Naskia Viläme
Âme damnée

Registres : Fiche
Messages : 227

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Jeu 25 Mai - 0:13

 C’est alors qu’il avait commencé son entraînement avec arme qu’il entendit de légers pas et des sons de morsure descendre dans les escaliers. Azuryth n’y prêta pas attention tout de suite, restant concentré sur ses mouvements à la dague. Finissant cette étape, il rangea la dague puis prit son épée en main et commença d’autres mouvements, en en profitant pour jeter un regard discret à Naskia afin de vérifier qu’elle tint bien debout et qu’elle fut en meilleure forme. Visiblement, c’était le cas. Tant mieux. Le garde reprit donc son entraînement, répétant de nombreuses fois plusieurs mouvements spécifiques à l’épée, puis récupéra son bouclier de la garde et partit sur d’autres mouvements d’enchaînements de coups.
 Chacun de ses coups s’avérait rapide, fluide et précis, comme s’il les avait répétés des centaines de fois déjà. Lui-même semblait totalement imperturbable, absorbé par ses mouvements, dans un autre monde.

 Ce ne sont que de nombreuses minutes plus tard que le druide finit par s’arrêter et qu’il raccrocha son équipement à un râtelier. Il but quelques gorgées d’eau à une gourde non loin de lui, souffla un peu, transpirant, puis se tourna vers Naskia, la regardant quelques secondes en silence, jaugeant un peu mieux son état.

« Comment te sens-tu aujourd’hui ? La nuit a été bonne ? »

 Sans un mot de plus, il commença à s’étirer.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 119
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Naskia Viläme le Lun 12 Juin - 21:37

Assise tranquillement sur les dernières marches de l'escalier, Naskia finit son petit déjeuner tout en observant son hôte avec attention. Elle avait son air habituel : blasé, détaché, mais en réalité, elle ne perdait pas une miette du spectacle. Pour un garde, Azuryth avait des manières vraiment étranges. Rien que les mouvements de son corps la renseignaient sur la manière dont il avait été éduqué et entrainé. C'était vraiment intéressant. Et inédit. Elle connaissait la plupart des gardes de la cité, au moins de vue, et aurait pu jurer qu'aucun autre n'avait ce genre de compétence, en tout cas pas à ce niveau. Beaucoup étaient des hommes forts et doués, certains étaient réellement des as du combat, d'autres encore de fins stratèges. Bastian Logren, lui-même, était un homme à part, au-dessus de la mêlée. Mais le spécimen qu'elle avait devant elle était une nouvelle énigme à ses yeux.

Silencieuse, pensive, elle attendit sagement sans bouger que l'entrainement soit terminé. Telle un chat qui paraît indifférent au monde qui l'entoure, qui le domine d'un simple regard. La pomme avait disparu depuis longtemps. Elle ne clignait pratiquement pas des yeux. Sans son regard vif, on aurait pu la croire de cire, ou même juste ahurie et perdue dans un autre monde. Mais ses yeux parlaient pour elle. Un battement de paupière accueillit la question du jeune homme. Ce n'est qu'après qu'il ait commencé à s'étirer qu'elle daigna répondre à sa question en haussant une épaule.

- Ça va.

Même si elle n'en montrait rien et prenait son masque habituel de tueuse légendaire au sang froid de reptile, elle se sentait un peu perplexe face à ce type. Désorientée, même. Il aurait pu simplement la donner à la Garde, hier soir ou même ce matin si ça le gênait qu'elle soit à moitié crevée. À cette pensée, la douleur à présent familière lui déchira la poitrine. Avec moins de maîtrise d'elle-même, elle se serait pliée en deux, elle aurait peut-être même eu le souffle coupé. Au lieu de ça, elle cilla à peine et détourna les yeux pour masque ce qui risquait de s'y lire. De toute façon, fixer les gens trop longtemps les mettait mal à l'aise. Et si c'était un jeu auquel elle aimait particulièrement jouer, elle savait aussi quand ça n'avait pas d'intérêt. Ou peut-être était-ce quand elle n'était pas sûre de gagner ?

- Si tu me dis en quelques mots où je suis, je saurai rentrer chez moi.

Elle avait presque eu envie de dire qu'elle ne voulait pas le déranger plus longtemps ou quelque chose du même genre, allez savoir pourquoi. Mais elle s'était reprise à temps. Elle se foutait bien de déranger les gens. Et de toute façon, elle lui avait rien demandé à ce type. Il l'avait soignée de son propre chef. rand bien lui fasse, mais elle ne lui devait rien. Et puis tout ça lui laissait une impression bizarre. Il fallait qu'elle retrouve l'obscurité de ses souterrains. Une pensée la choqua brutalement : était-elle encore vraiment chez elle dans ces souterrains ? Elle n'en était plus vraiment certaine. Et elle ne savait plus bien où elle voulait rentrer, du coup.
avatar
Naskia Viläme
Âme damnée

Registres : Fiche
Messages : 227

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Ven 16 Juin - 23:13

 Ca allait, c’est ce qui semblait en être en tout cas. Le garde continuait ses étirements lorsqu’il entendit la seconde réplique de Naskia. Il se stoppa un instant pour la regarder avec neutralité, puis reprit ses mouvements en murmurant un « Je vois ». Quelques minutes passèrent avant qu’il finisse ses étirements et il se dirigea vers son atelier alchimique, récupérant une fiole rangée qu’il but en entier. Rangeant le verre, il répondit à son invitée sur le ton de la discussion.

« Nous nous trouvons entre les deux murailles de la cité, à l’extrême limite séparant la zone agricole de la forêt. La première muraille n’est pas très loin et nous sommes éloignés des marais. »

 Azuryth se retourna vers elle et croisa les bras, s’adossant à son atelier.

« Pour rentrer, tu devras suivre la route quittant la zone agricole et menant à la porte dans la muraille, mais elle est bien gardée donc compliquée à passer en plein jour, et impossible à passer en pleine nuit car fermée. Seuls certains ont la possibilité de passer grâce à des autorisations spécifiques. Tu auras toujours la possibilité de te réfugier dans la forêt si tu tiens tant à partir, mais elle est dangereuse et on y trouve de tout. »

 Alors elle voulait partir hein. Mais avait-elle seulement conscience de son état et de sa situation ? Il n’était pas certain qu’elle arriva à atteindre la porte, et encore moins à la passer sans encombre. Le jeune homme observa l’assassin quelques secondes puis se dirigea vers le râtelier où l’équipement de Naskia était accroché. Il y récupéra la dague puis s’approcha de la jeune femme à qui il la tendit.

« Tiens. Tu devrais faire quelques mouvements. On perd vite nos acquis sans entraînement. »
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 119
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blême quand sonne l'heure [PV Azuryth Illïyan'Mu]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum