Conscience professionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Sam 25 Fév - 10:10

4eme jour du premier mois d'été, an 1139
suite des évènements qui se sont déroulés ici

Une drôle de journée qui se terminait pour la petite famille. Les enfants n'étaient plus sortis de la journée. Comme promis, Luk avait veillé sur sa sœur et fait en sorte qu'elle ne se fatigue pas, tout juste si elle avait le droit de marcher dans la maison, Luk préférant ranger lui-même toute la maison plutôt que de laisser sa sœur porter le moindre objet. Quand l'après-midi fut bien avancé, il fallut préparer le repas du soir. Les deux enfants, assis devant la cheminée, écossaient les lutfa. Un tas de noix sur les genoux, la marmite posée entre eux, ils débarrassaient les noix de leur enveloppe et lançaient la chair nourricière dans la marmite. Padok paressait devant le feu et Luk parlait tout seul, les mains de sa sœur étant occupées, elle ne pouvait lui répondre que rarement.

'Pa rentra alors que la marmite chauffait doucement sur le feu. L'eau fumait tandis que Kyria remuait doucement avec une longue cuillère en bois. Luk grattait les oreilles de son chien et la table était mise, même s'il faudrait encore patienter un peu avant que le repas ne soit tout à fait prêt.

Voyant cela, 'Pa fut satisfait. Il attrapa une bouteille d'alcool et s'en servit un verre. Un seul. Cela l'aidait à rendre la fatigue moins accablante à la fin de la journée, mais il ne voulait plus boire autant qu'avant, car alors de mauvaises visions venaient le visiter, ce qui n'était pas de son goût. Harassé, il vint s'affaler dans son vieux fauteuil, non loin de ses enfants.

Silencieusement, Kyria lui demanda si les champs étaient bons. Y aurait-il beaucoup de lutfa cette année ?

« Ouais, il va y avoir du boulot bientôt. La moisson va être productive. »

'Pa but une gorgée d'alcool et se laissa glisser dans son fauteuil avec un soupir. Il était fatigué. Mais il n'eut pas le temps de profiter de son confort, car on frappa à la porte. Les coups étaient forts et secs, ce qui n'annonçait pas une visite de courtoisie. 'Pa soupira et alla ouvrir, posant son verre sur la table au passage.

A sa grande surprise, un garde se tenait de l'autre côté de la porte. S'il n'avait rien attendu de particulier, il s'attendait encore moins à ça.

« Qu'est-ce qui se passe ? »

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Sam 25 Fév - 10:59

 La fin de la patrouille s’était déroulée dans le calme, personne n’étant venu troubler les deux gardes et personne ne s’y étant risqué vu l’humeur dans laquelle ils se trouvaient. Une fois celle-ci terminée, vint l’heure des rapports puis du retour chez soi.

 Azuryth aurait pu se rendre dans la chambre qu’il avait à la Maison de la Garde pour changer de tenue mais il n’en fit rien. Il n’avait pas encore terminé tout ce qu’il avait prévu de faire et il préférait garder du temps, quitte à rester en armure hors-service. Après tout, un garde reste un garde, tout le temps, qu’il soit en uniforme ou non.

 C’est donc armuré qu’il traversa les différentes rues et ruelles de la cité, jusqu’à rejoindre le quartier des moissonneurs. A cette heure, la ville s’avérait calme et les rues quasiment désertes. De fines odeurs aux maints arômes mélangés couraient à travers les fenêtres et cheminées. Le lieutenant n’avait pas faim, pas encore, malgré l’heure et la journée passée.

 Après plusieurs minutes, il atteignit la maison des deux enfants moissonneurs rencontrés précédemment. Il en inspecta les environs directs, vérifiant qu’il n’y ait pas de suicidaires voulant venir les déranger lorsqu’ils parleraient, puis frappa à la porte, d’une manière forte et sèche. En silence, il attendit qu’on vienne lui ouvrir. Son ombre recouvrait entièrement la porte de bois, alors que le soleil commençait à aller se coucher, donnant un aspect encore plus sombre au garde. Un homme finit par venir lui ouvrir, sûrement le père de famille, sinon le chien l’aurait sûrement mâchouillé. L’homme avait l’air fatigué de sa journée et une légère odeur d’alcool vint chatouiller les narines d’Azuryth lorsqu’il posa sa question. Le druide esquiva la question et amorça, d’un ton neutre.

« Bonsoir Monsieur. Je suis le lieutenant Azuryth, de la Garde de Talsinia. J’espère ne pas vous déranger à cette heure mais j’ai besoin de vous faire part d’un événement s’étant déroulé aujourd’hui et concernant vos enfants. Puis-je entrer ? Je préfèrerais éviter les oreilles indiscrètes. »

 Il regarda autour de lui puis attendit la réponse du père de famille.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Lun 27 Fév - 8:03

Le père de famille était dubitatif, lorsque le Lieutenant se présenta. Il se demandait ce que ce gars pouvait bien lui vouloir à une heure pareille. Il n'avait donc rien de mieux à faire que de venir ennuyer un honnête travailleur à la fin de sa journée de travail ? Puis le mot clef fut prononcé : quelque chose était arrivé à ses enfants. Heureusement, l'homme savait qu'ils allaient bien, pour les avoir vu quelques instants auparavant, sinon, la colère et la peur seraient aussitôt montés. Au lieu de quoi, le moissonneur se contenta de laisser la place pour que le garde entre, puis il referma derrière lui.

« Que s'est-il passé ? »

Même question, conjuguée au passé cette fois. Et avec bien plus d'intérêt.

Le père précéda leur invité surprise dans la pièce de vie mais resta debout au milieu de la pièce à regarder tour à tour ses enfants et le garde.

Kyria et Luk avaient tout de suite réagit à la présence du garde. Le petit garçon s'était levé et la fillette s'était détournée de sa marmite. Tout deux affichaient un sourire timide et une gêne palpable. Padok, quant à lui, leva la tête, renifla l'odeur du nouveau venu, se gratta l'oreille puis se recoucha, mais son regard brun restait fixé avec intensité sur le visiteur : il avait confiance mais il ne fallait pas faire l'idiot.

Le changement d'attitude de sa maisonnée n'échappa nullement au père. Il s'était donc bel et bien passé quelque chose alors qu'il était absent, la question restait de savoir quoi.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Lun 27 Fév - 12:35

« Vous remerciant. »

 Le lieutenant entra à la suite du père puis s’immobilisa à son tour une fois l’homme au milieu de la pièce. Il salua les enfants de la main puis reporta toute son attention sur son hôte.

« Votre fille a été agressée par deux autres enfants artisans durant votre absence. Votre fils a agi tel un bon grand frère en protégeant votre fille et en poursuivant les deux agresseurs jusqu’à une impasse, armé de votre chien. C’est d’ailleurs à cet endroit que nous nous sommes rencontrés. »

 Il marqua un temps d’arrêt pour laisser le père enregistrer ce qu’il disait puis reprit.

« Votre fille a été blessée aux côtes, ainsi qu’aux genoux. Cependant, des soins lui ont été apportés et elle ne gardera aucune séquelle de cet incident, si ce n’est peut-être un mauvais rêve ou deux. Concernant les deux artisans, vous êtes au courant, tout comme moi, de cette loi stupide faisant qu’on ne peut les poursuivre en justice pour leurs méfaits. Toutefois, une leçon marquante leur a été donnée et leurs parents ont été mis au courant de leurs actions. Ils ne devraient plus jamais recommencer cela, tout du moins, je l’espère pour eux. »

 Azuryth esquissa un sourire bienveillant.

« Il n’y a plus à s’inquiéter pour le moment, et vous pouvez être fier de vos enfants qui ont été très courageux durant cette mésaventure. Même si l’affaire est close, je tenais à vous en informer afin que vous soyez au courant. Je venais aussi vérifier que votre fille se porte au mieux et dire quelque chose à votre fils. Je vous fais confiance, monsieur, pour ne pas tenter de choses stupides à l’encontre des artisans, et pour ne pas prendre part à des actions vindicatives qui ajouteraient au chaos déjà présent. »

 Observant le père puis les enfants, le druide attendit simplement les réponses et questions du père, s’il en avait.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Lun 27 Fév - 22:04

« On s'en est prit à Kyria ? »

Le père se maîtrisait mais on lisait sans mal dans sa voix à quel point cela ne lui plaisait pas. On avait osé toucher à sa fille ! Il tourna aussitôt son regard noir vers ses enfants qui semblèrent se recroqueviller sur eux-mêmes.

« Je vous l'ai dit pourtant qu'il ne faut pas traîner là-bas ! Les Artisans ne veulent pas de nous. C'est trop dangereux pour toi. »

Puis il revint au garde :

« Merci pour vos soins envers ma fille. Si j'avais été là, ça ne se serait pas passé comme ça, mais comme je travaille et qu'ils n'ont plus de mère, je n'ai pas le choix je dois les laisser seuls. »

Kyria et Luk se tenaient l'un contre l'autre. Ils ne paraissaient pas très rassurés. Ils regardaient 'Pa et le garde qui guérit, semblant se demander ce qui allait ressortir de tout ça.

'Pa réalisa alors.

« Vous vouliez dire quelque chose à mon fils ? »

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Mar 28 Fév - 11:39

 Azuryth observa le père, restant immobile. Il avait lu l’évolution de son état d’esprit à son regard et se tint prêt à intervenir si besoin. Heureusement pour le père, il n’eut pas à bouger.

« D’après les éléments en ma possession, vos enfants n’étaient nullement en tort. Il est donc inutile de les disputer, même si c’est votre manière de leur prouver votre affection. Cependant, je suis d’accord avec vous sur un point. Il est préférable d’éviter leur quartier par les temps qui courent. »

 Il croisa le regard du père puis observa les enfants avant de revenir à lui et à sa question.

« Je comprends votre situation. Vous ne pouvez être au four et au moulin en même temps. Toutefois, vous n’avez pas d’amis ou connaissances capables de garder vos enfants lorsque vous êtes au travail ? »

 Le lieutenant demandait simplement, sans aucune agressivité ou provocation ou culpabilisation dans la voix. Cette famille était à ce point isolée ? Ca ne le surprenait pas vraiment à vrai dire. Beaucoup de familles se trouvaient dans ce cas.

« Votre fils est quelqu’un de sincère, si ce n’est en parole, c’est en comportement. J’ai aperçu un regard que j’ai déjà vu de nombreuses fois et je voudrais lui dire quelque chose de frère à frère afin d’éviter tout problème dans le futur. J’aimerais donc vous emprunter Luk quelques minutes, tout à l’heure, avec votre autorisation. »

 Est-ce que le père serait d’accord de lui confier son fils quelques minutes avant de partir, c’était une bonne question. Il voudrait sûrement plus d’informations et à tous les coups savoir exactement ce qu’il lui dirait.
 Toujours immobile, le garde réfléchissait à la suite à donner à cela.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Mar 28 Fév - 21:05

La remarque du garde ne fut pas du goût du père, et il ne se priva pas de le faire comprendre.

« Je vais m'occuper de l'éducation de mes enfants, occupez-vous plutôt de la sécurité du quartier. » cingla-t-il en réponse.

Il n'était pas homme à se laisser dicter sa conduite par un autre, un inconnu en plus, même si celui-ci était Lieutenant de la Garde. D'ailleurs, sa proposition ne reçut pas meilleur accueil. Il ne se donna même pas la peine de développer sa réponse :

« Non. »

Mais le père se montra franchement hostile à la demande du garde.

« Y'a pas de raison que vous puissiez pas parler à mon fils devant moi. Tout ce qui le concerne me concerne aussi. »

Cette réaction n'eut pas l'air de surprendre les enfants, même si Luk eut l'air déçu. Visiblement, le garde-druide avait fait forte impression sur le petit garçon. Kyria, elle, se détacha de son frère et se détourna des deux hommes pour aller remuer la lutfa en train de cuire. 'Pa ne serait pas content si elle laissait le repas brûler.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Mer 1 Mar - 13:37

 Azuryth sourit intérieurement à la remarque du père puis perdit toute envie de sourire aux réponses suivantes. Il avait vu juste concernant la réaction du père. De plus il était devenu bien rapidement totalement hostile, bien trop à son goût, mais soit. En prime de ça, les enfants avaient eu l’air apeurés précédemment, sans parler de leur réaction face au regard du père. Quelque chose ne lui plaisait pas dans cette histoire, mais il ferait avec, pour le moment. Il n’était pas sur son territoire, après tout.

 Son regard se déporta sur les mouvements de la petite puis sur Luk avant de se reposer sur le père. Il irait dans son sens, en espérant simplement qu’il ne réagisse pas mal à ce qui serait dit.

« Soit, comme vous le désirez. »

 Le lieutenant dévia son regard vers Luk.

« Peux-tu t’approcher Luk, s’il te plaît. »

 L’enfant demanda à son père s’il pouvait et celui-ci répondit par la négative. Décidément, ce type ne lui plaisait pas. Il le dévisagea un instant. Etait-ce de l'autorité ? de l'égo ? ou simplement de la peur qui le poussait à agir comme ça ? Les réponses viendraient toutes seules. Puis Azuryth plongea son regard dans celui du petit.

« Bien. J’ai vu ton regard quand tu observais les artisans. Je sais que tu as sûrement envie de leur faire mal pour ce qu’ils ont fait, mais tu ne dois pas. Car si tu le fais, tu deviendras comme eux, tu deviendras un méchant, comme les méchants chats et oiseaux. Et si tu deviens méchant, tu le deviendras de plus en plus, et à ce moment-là, ni la garde, ni moi ne pourrons t’aider. Je sais que c’est difficile de ne rien faire, mais ça montrera que tu es plus fort qu’eux, et plus malin. Alors reste quelqu’un de gentil et protège ta sœur comme le bon grand frère que tu es. »

 Il ponctua les termes et passages importants, ne faiblissant pas à mesure que les mots s’enchaînaient. Il ne fallait pas que le petit fasse de bêtise, et il y avait intérêt que le père ne l’ouvre pas trop à propos de ça.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Jeu 2 Mar - 11:30

Le moissonneur se redressa et sembla déployer sa carrure face au garde qui prétendait faire la loi chez lui. Il n'avait aucun droit, ici, le moissonneur n'avait enfreint aucune loi, il n'allait pas commencer à lui briser les lutfa ! Il ne le sentait vraiment pas ce garde.

Lorsque le garde-druide demanda à Luk de le rejoindre, le petit garçon leva des yeux interrogatifs vers son père. Celui-ci tendit le bras pour retenir son fils si celui-ci montrait le moindre signe de vouloir s'approcher du visiteur indésirable.

« Il est très bien où il est, il est pas sourd. » répliqua-t-il.

Le garde n'aima pas, il en était certain. Le regard que les deux hommes échangèrent sembla plein de tension. Le moissonneur aurait bien aimé mettre le garde dehors mais il craignait les ennuis que ça pouvait provoquer. Et pour le moment il avait peu de raison de le mettre à la porte, techniquement il n'avait rien fait. Mais le père n'avait pas la moindre envie qu'on vienne mettre son nez dans ses affaires, il était hors de question que qui que ce soit s'en prenne à ses enfants.

Puis le garde détourna les yeux pour s'adresser à Luk et le père écouta chaque mot. Une exclamation s'échappa de ses lèvres, mi-amusée mi-sceptique. Il y croyait vraiment en plus à son petit discours !

Chez Luk, le conseil eu plus d'impact. Son regard allait de l'un à l'autre des deux hommes, ne sachant trop ce qu'il avait le droit de faire ou dire. 'Pa n'avait pas l'air content que le garde soit là, fallait-il se méfier de lui ? Mais comme 'Pa ne disait rien, Luk se dit qu'il pouvait parler librement.

« J'aimerais bien être le grand frère de Kyria pour pouvoir la protéger. Un jour, je serai assez grand pour ça ! Mais comment je peux faire pour rester gentil quand des grands l'embêtent ? »

Dans ses grands yeux bruns, on pouvait lire toute l'incrédulité qui l'habitait à cette idée qui lui semblait étrange. Dans son monde, ce n'était pas comme ça que ça fonctionnait, dans son monde il fallait être plus fort que les autres pour survivre, ou avoir un ami plus fort que les autres si on ne pouvait pas l'être tout seul. Comme lui voulait l'être pour sa grande sœur.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Ven 3 Mar - 22:25

 Le lieutenant nota l’exclamation du père mais ne réagit pas, restant concentré sur l’enfant. Sa question était intelligente mais surtout délicate. Il y avait plusieurs réponses à cette question, et toutes étaient plus ou moins valides et valables. Silencieux, Azuryth prit quelques secondes pour réfléchir avant de répondre.

« Quand ils l’embêtent, il y a deux réactions à avoir. Si ce ne sont que des insultes, changez d’endroit et revenez plus tard ou ignorez-les simplement. S’ils la frappent, ou s’ils te frappent, tu peux répondre en frappant à ces endroits-là. »

 Il désigna le côté du genou, le foie, et l’entrejambe.

« Ca aura tendance à les calmer très rapidement et à les faire fuir tout aussi vite. Les genoux sont les points faibles des grands. Quand un adversaire est plus grand ou plus fort, il faut être plus malin que lui.»

 Les conseils étaient peut-être déplacés dans cette situation, surtout avec le père à côté, mais ça lui débloquerait peut-être quelques situations.

« Et si jamais rien ne fonctionne, appelle la garde. Elle interviendra. Telle est ma réponse, ton père en aura peut-être une autre qui serait sûrement valable aussi car ta question est délicate. »

 Chacun voit midi à sa porte de toute manière. Mais si on pouvait enseigner à éviter les conflits si possible plutôt qu’à y répondre, ça permettrait peut-être de rompre une partie du cercle vicieux actuel.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Mer 8 Mar - 18:53

Luk regardait le garde-druide et l'écoutait avec une grande attention, mais aussi avec beaucoup de questions. Il avait du mal à croire que juste les ignorer pouvait suffire à faire fuir les grands quand ils voulaient les embêter. Intrigué, il pencha la tête sur le côté lorsque le garde-druide lui montra les points où frapper. Il s'en souviendrait, pas de doute, mais il trouvait ça bizarre, d'apprendre à frapper alors qu'on venait de lui dire qu'il ne fallait pas. En plus, ces points, ils devaient être magiques si c'était le garde qui guérit qui le disait. Le garçon hocha la tête vivement pour approuver la suite : si on est plus petit, il faut être plus fort autrement. Luk avait son chien, mais il était aussi malin. Pas moyen de se laisser faire par les grands !

'Pa s'interposa finalement. Luk sursauta, il avait pris confiance et oublié la présence de son père. Mais le père, lui, n'avait pas oublié la présence de l'importun chez lui.

« Voilà, c'est bon, maintenant que vous avez raconté tout ça à mon fils, on vous retient pas. »

Sans se donner la peine d'avoir l'air poli, le père montra la porte au garde.

Derrière lui, Luk regardait avec regret le garde-druide. Il l'aimait bien, lui, pourquoi 'Pa l'aimait pas ?

Kyria, discrète et silencieuse, comme toujours, posa sa cuillère sur le bord de la marmite et s'approcha de 'Pa. Timide, elle tira un peu sur sa manche pour qu'il la regarde et lui parla dans son propre langage. 'Pa la regarda faire puis la repoussa derrière lui avec précaution et s'adressa au lieutenant avec un peu moins d'agressivité mais un ton un peu bourru.

« Je veux juste que vous laissiez mes enfants tranquilles. Ils font assez de bêtises tous seuls, pas besoin de leur apprendre à en faire d'autres. Et ils n'ont pas le droit de parler aux étrangers, normalement. »

Cette dernière remarque il l'adressa directement aux deux concernés, qui se ratatinèrent.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Jeu 9 Mar - 13:18

 Azuryth suivit les mouvements du père avec précaution puis comprit qu’il n’était plus le bienvenu dans cette maison. Il s’apprêta à partir lorsqu’il aperçut un mouvement près du père qui vint lui annoncer quelque chose dans sa langue. Le garde ne comprit rien aux mouvements de Kyria mais elle sembla adoucir son père un petit peu. Celui-ci eut un mouvement protecteur envers elle qui lui fit marquer un point en sa faveur. D’un ton neutre, le druide répondit au père :

« Je comprends mais ce n’est qu’un conseil que je lui donne pour se défendre. Quant aux étrangers, c’est un bon conseil même si cette fois c’est un garde qui faisait son travail. Quoiqu’il en soit, je vais vous quitter comme demandé. Mais j’ai une dernière question à l’attention de votre fille, en l’occurrence si celle-ci a ressenti des douleurs depuis les soins ou si tout va pour le mieux. »

 Le garde resta immobile, posant son regard sur la gamine, attendant simplement la réponse pour pouvoir quitter les lieux. Il avait l’intuition que le père aurait quelques petites choses à dire à ses enfants après qu’il soit parti.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Ven 10 Mar - 7:20

Le père ne répondit pas aux remarques du garde. Il commençait vraiment à lui courir sur la lutfa celui là. Lui qui voulait seulement profiter de sa soirée, se reposer un peu, avec un bon verre d'alcool, il se retrouvait avec un empêcheur de tourner en rond qui venait lui faire la leçon chez lui. Et monsieur voulait encore poser une question. On en finirait jamais ! Cela dit, la question touchait à la santé de Kyria, ce qui intéressait aussi son père. Celui-ci se tourna donc vers la fillette. Kyria nia d'un hochement de tête et adressa une courte phrase en deux gestes à son père qui fronça les sourcils. Il répondit silencieusement en répétant le même premier geste (les mains croisées sur la poitrine avec les doigts de la main droite repliés) puis en montrant Azuryth avec le pouce. Kyria sourit timidement et hocha la tête pour dire oui. Le père en resta muet. Luk, un peu plus loin, eu un petit rire qu'il étouffa rapidement. Pour se rattraper, il traduisit les paroles de sa sœur pour que le garde qui guérit sache :

- Elle dit que vous avez tout guérit, elle n'a plus mal.

Le garçon ne put s'en empêcher, il sourit à l'adresse d'Azuryth. 'Pa l'aimait peut-être pas, mais le garçon, lui, était heureux de l'avoir rencontré. C'était un gentil garde, et en plus, il avait un vrai pouvoir !

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Azuryth Illïyan'Mu le Ven 10 Mar - 20:33

 Le lieutenant observa avec attention le père et la fille dialoguer silencieusement. Le père sembla étonné de la réponse de la petite et en resta coi. Luk eut la gentillesse de traduire et Azuryth le remercia silencieusement, comprenant que le père avait du comprendre qu'il avait utilisé un pouvoir pour la soigner, peut-être. C'était une famille originale, et le père remontait dans son estime. Kyria n'ayant pas de complications, tout irait pour le mieux, il pouvait donc partir.

 Le druide esquissa un sourire en réponse à celui du garçon.

« Tant mieux. Alors je n'ai plus rien à faire ici. Merci pour votre hospitalité et votre patience et désolé pour le dérangement. Prenez soins de vous et passez une bonne soirée. »

 Sans un mot de plus, il effectua un salut de la garde, puis fit demi-tour avant de quitter la maison. Il en avait fini ici, mais il lui restait encore beaucoup à faire avant la fin de sa journée.
avatar
Azuryth Illïyan'Mu
Le Démon

Registres : Fiche
Fiche de lien : Office Médical
Sa maison
Messages : 118
Localisation : Un peu partout dans la ville
Emploi/loisirs : Lieutenant de la Garde, Druide, Ombre observatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience professionnelle

Message par Le Talsinien le Ven 10 Mar - 21:25

Le père détourna finalement les yeux de sa fille et les ramena vers le visiteur qui se décidait enfin à partir. Il raccompagna donc monsieur le garde qui guéri à la porte, plus pour s'assurer qu'il s'en aille enfin pour de bon que pour être agréable et ferma la porte derrière lui. Après quoi, la petite famille put reprendre le cours de sa soirée. Et le père son verre d'alcool. Tandis qu'il prenait les assiettes pour aller les remplir, il fit la leçon à ses enfants d'un ton sévère : cet homme ne devait plus passer le pas de la porte, garde ou pas garde. D'ailleurs, aucun adulte ne devait jamais entrer ici s'il n'avait pas donné son autorisation ou s'il n'était pas là. Les enfants acquiescèrent et la réprimande en resta là. Puis le père demanda que Luk lui explique toute l'histoire, et elle ne lui plut pas du tout.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum