Livre I chap 2 : Révélations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Livre I chap 2 : Révélations

Message par Autorité le Mer 1 Fév - 10:08


Révélations

L'exécution publique commanditée par l'Autorité n'eut pas l'effet escompté. Si le conseil dirigeant avait espéré envoyer un message fort pour que la ville retrouve son calme, voire que les tensions habituelles entre les artisans et les moissonneurs diminuent, celui-ci n'avait pas été pleinement reçu. Les actes de vandalismes se firent plus rares, et la Garde sévit plus sévèrement contre les maladroits qui se faisaient attraper. Beaucoup se montraient plus prudents, n'osant plus s'en prendre au camp adverse (ou du moins rarement, et plutôt discrètement). On admettait que la mort du moissonneur ou la torture de l'artisan n'était pas du fait de leurs communautés, du bout des lèvres. Des rancunes demeuraient cependant à la suite des événements survenus durant le printemps, comme des dettes non payées dont les arriérés donneraient un goût salé à la vengeance qui viendrait sûrement tôt ou tard. On ne disait rien mais on se souviendrait.

Une agression étrange avait clôturé cet évènement déjà perturbant. Un homme avait menacé un commandant de la Garde, en plein milieu de la place, devant des dizaines d'autres gardes. Un de ses amis avait tenté d'enlever la femme du commandant pendant ce temps. Les deux tentatives, quel que soit leur but, avaient échoué. Des interrogations subsistaient cependant après le sauvetage du couple. Cet acte était-il aussi irréfléchi qu'il en avait l'air ou bien n'était-ce que la partie visible d'un plan qui se construisait dans l'ombre ?

Une plus grande confusion régnait dans une toute autre communauté. Chez les Réprouvés, on s'interrogeait. Les dernières paroles de Gaal à propos de l’Éminence avaient été entendues, et on ne savait qu'en penser. C'est vrai que ce n'était pas bien de la part de Gaal d'avoir provoqué tout ce bordel là haut, en sachant que ça leur retomberait dessus obligatoirement, certains rappelaient aussi qu'elle avait voulu faire accuser une des leurs, et ça c'était pas réglo. N'empêche, chez les Réprouvés on n'agissait pas comme avait osé le faire l’Éminence. On ne livrait pas à la Garde, on réglait les problèmes en interne, quitte à le faire à coup de couteau dans le dos. L’Éminence non plus n'avait pas été réglo sur ce coup. Les plus remontés soulignaient la disparition de Rage, l'ami de Gaal qui était parti après l'arrestation. On avait entendu dire qu'il montait sa propre rébellion, d'autres le disaient mort. Des idées de rébellion montaient ici ou là. Idée en l'air ou projet plus concret peut-être. L’Éminence allait devoir redoubler de vigilance. Les Réprouvés appréciaient de pouvoir vivre au Château et de profiter du système mis en place par les trois brigands, mais ils n'aimaient pas risquer d'être livrés en pâture à la Garde.

Une personne encore avait du soucis à se faire. Le nom des Libérés avait été prononcé sur la place publique. On l'avait entendu distinctement et dans une ville comme Talsinia les rumeurs circulaient très vite. Le nom de la communauté risquait de faire le tour de la cité en peu de temps. Naej avait de quoi mettre son réseau au travail : il fallait étouffer dans l’œuf la rumeur de ce nom avant qu'il n'apparaisse au grand jour, plus activement qu'une légende urbaine. Si leur existence devenait un fait avéré, leur société risquait d'être traquée. Leur grand dessein était-il menacé ?


_____________________________

avatar
Autorité
Admin

Messages : 574

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum