Accroche discrète

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Mar 29 Nov - 13:23

Le sourire radieux qu’elle lui afficha et l’expression de son visage valaient à eux seuls de ne pas avoir exigé ce corps cette nuit-là. Kelan se contenterait de pratiquer l’onanisme en pensant à la belle lorsqu’il irait se coucher. Maigre réconfort, pensa-t-il. Mais ce sourire effaça l’instant de déception.
La jeune femme mentionna la réputation qui lui restait accrochée aux basques simplement parce qu’il ne sautait pas tout ce qui passait dans son champ de vision. Ça n’était pas donné à tout le monde de contrôler les pulsions émises par son pantalon. Pour le voleur, la rareté donnait de la richesse. Il balaya la remarque de Shadielle d’un revers de la main.

- Ne t’inquiètes pas pour ma réputation. Laisse donc jacasser les crétins. Celles qui savent, savent. C’est l’essentiel.

Il ponctua sa dernière phrase par un clin d’œil. Elle était de celles qui savaient. Il était probablement temps que leur chemin se sépare mais la nuit avait été agréable jusqu’à présent, et il aurait tout le temps de se reposer après. Il ne doutait pas non plus que Shadielle disposait d’une certaine résistance et pourrait probablement veiller un peu plus. Et puis, il fallait célébrer.

- Je suis prêt à t’en apprendre davantage si tu veux ! Et si Ayzebel la cruelle y consent, bien entendu ! ria-t-il lorsqu’il affubla son alter ego féminin de ce surnom sans aucune justification.

- Allons, il faut fêter cette première ! Qu’est-ce qui te ferait plaisir, Shadielle ? Je te laisse choisir n’importe quoi !

Le chef de bande se sentait généreux ce soir-là et accéderait à n’importe quelle requête de la jeune femme. Il n’était pas donné à tout le monde un tel privilège mais il n’était pas non plus donné à tout le monde d’autant divertir le voleur.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Mer 30 Nov - 20:35

« celles » qui savent. Humhum intéressant nota Shadielle en répondant au clin d’œil de Kelan. Ainsi, le voleur avait bel et bien quelques conquêtes à son actif. Ça lui plaisait. Sans trop savoir pourquoi d'ailleurs. Peut-être parce que maintenant elle faisait partie de ce petit (ou grand, comment savoir ?) nombre de privilégiées.

Un nouveau silence. Plus court et moins lourd celui-ci. C'était une annonce de séparation. Pourtant, Shadielle avait aimé sa soirée, et la nuit était encore jeune (pour une Réprouvée habituée à vivre jusqu'au petit matin). Elle n'avait pas envie d'en rester là. Kelan non plus, manifestement, car il ne lui dit pas au revoir, au contraire.

« La cruelle ? » rit Shadielle. « Elle est un peu dur mais cruelle je ne crois pas. »

Et maintenant que Shadielle la connaissait… mieux… difficile de la qualifier de cruelle. La chef de bande essayait juste de se faire sa place. Se faire obéir de bandits quand on est une femme (surtout une femme aussi bien faite) ça demandait une bonne dose de dureté et une poigne de fer. D'ailleurs, même si c'était Lokis qui lui avait demandé de rejoindre la bande naissante d'Ayzebel, Shadielle ne serait pas restée si sa nouvelle chef avait été injustement cruelle.

« Mais ta proposition est tentante. Avoir Kelan lui-même pour professeur particulier... tu me fais un grand honneur. »

Comme une réminiscence du début de leur soirée, Shadielle mima une de ces révérences qu'aurait pu faire une demoiselle de la haute. Enfin, elle le supposait, puisqu'elle ne s'y connaissait pas en révérence.

Pour la peine, et parce qu'il l'invitait à lui proposer de continuer la nuit ensemble, Shadielle s'empara de la main de Kelan et le tira derrière elle. Sourire mutin au coin des lèvres, elle l'entraîna dans les couloir du Labyrinthe vers une destination qu'elle était seule à connaître.

Les passages qu'elle lui fit emprunter étaient pour le moins discrets, et délaissés. Chacun savait qu'ils ne menaient nulle part. Il n'y avait pas de sortie vers la surface par ici, elle avait été condamnée depuis des années car des gens extérieurs l'avaient découverte. Alors ce coin de labyrinthe ne servait plus. Du moins, à ce que l'on pouvait croire. Mais Shadielle s'y engouffrait quand même.

Et ils finirent devant une lourde porte en bois ferrée et munie d'une serrure. Une ressource rare chez les Réprouvés, l'intimité n'était que partielle, la sécurité provisoire. Il n'y avait que des lieux importants qui étaient ainsi protégés des intrusions. Et manifestement, celui-ci était du nombre.

Shadielle se retourna vers Kelan, avec un air de conspiratrice.

« Toi qui sais ouvrir les serrures, tu pourras peut-être ouvrir celle-ci. »

Son regard pétillait. Elle lui proposait pourtant de braver un sacré interdit, car il n'y avait pas grand monde chez les Réprouvés pour avoir les moyens de faire installer une telle porte...
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Mer 30 Nov - 22:58

Le voleur plaisantait en ce qui concernait le surnom donné à la jolie blonde. Elle n’avait rien de cruelle malgré son statut d’assassin. Il avait même été surpris de la voir privilégier les pourparlers lors de leur récente association. Derrière une femme qui se traînait la mort pour ombre se cachait en réalité quelqu’un de réfléchit et de juste. Elle méritait son destin, avait-il pensé en songeant à son ascension fulgurante.

Son attention revint sur Shadielle, qui le gratifia d’une révérence pour lui avoir proposé d’être son élève à temps perdu. Il lui sourit simplement en réponse et espérait intérieurement qu’elle profiterait de sa proposition. Il était certain qu’il s’amuserait à la former, même s’il ne s’agirait que des bases. La jeune femme jouissait d’une bonne répartie et était de très bonne compagnie. Sa joie de vivre contrastait tant avec la lourdeur des récents événements qu’elle représentait une véritable bouffée d’air frais. S’il ne paierait pas pour ses talents charnels, il paierait peut-être pour qu’elle le divertisse avec sa personnalité, songea-t-il.

La Belle de nuit lui prit alors la main sans qu’il ne s’y attende et il fut contraint de la suivre. Elle le guida silencieusement dans le dédale de couloirs du labyrinthe sans jamais réfléchir au chemin qu’elle empruntait. Elle allait quelque part et elle savait où. L’emmenait-elle.. Non, il effaça vite cette éventualité de son esprit.
Kelan fronça les sourcils lorsqu’elle l’emmena dans un coin abandonné du labyrinthe. Il était assez reculé pour qu’aucun bruit de la vie qui grouillait partout ailleurs ne puisse leur parvenir aux oreilles. Mais elle continuait d’avancer, sans aucune hésitation. Soit, le voleur la suivait sans rechigner. Il s’agissait de l’une des rares fois où il se faisait tirer par une femme qui avait de bonnes intentions à son égard. Enfin, il espérait qu’il s’agissait de bonnes intentions.

Shadielle s’arrêta devant une porte, un air malin sur les traits. Elle lui lança aussitôt un défi. Ça, elle savait y faire pour obtenir ce qu’elle voulait. Malgré son regard sombre, Kelan réprima un sourire. Bien sûr qu’il l’ouvrirait. Mais c’était plutôt l’existence de cette porte et sa localisation qui aiguisèrent la curiosité du voleur. Il passa sa main sur le bois et le caressa doucement. Il réfléchissait. Non, cette porte ne lui disait rien. Et il ne s’agissait pas des « quartiers » de Shadielle, sinon elle l’ouvrirait elle-même.

L’homme l’écarta doucement de la porte et il s’agenouilla devant la serrure. Il sortit son nécessaire pour crocheter et s’attela à la tâche. Elle n’était pas très compliquée mais elle était plus complexe qu’une serrure ordinaire. Au bout de quelques instants, le cliquetis typique chanta à ses oreilles et il sourit. L’excitation de découvrir ce qui se cachait derrière lui rappela ses plus beaux larcins. Elle savait captiver son auditoire cette femme.

- Tout pour te servir, jolie dame, fit-il pour reprendre son rôle de gentilhomme malgré l’absence de vouvoiement.

Il l’invita à entrer et la suivit. Là reposait les biens les plus précieux et les plus rares que les Réprouvés avaient dérobé au cours des derniers mois, peut-être des dernières années. Kelan le réalisa lorsqu’il découvrit l’un des objets qu’il avait volé et que l’Éminence s’était refusée à vendre, même sous le manteau, compte tenu de sa rareté. Il resta un moment bouche-bée, comme lorsqu’il l’avait vue nue sur le toit. Il s’agissait d’un lieu tenu secret connu de quelques privilégiés seulement. Ils devaient se compter sur les doigts d’une main. Surpris, Kelan attrapa le poignet de la jeune femme, sans lui faire de mal.

- Comment connais-tu cette pièce, Shadielle ? Sais-tu ce que c’est, ici ? Tu es déjà venue ? Pourquoi m’y as-tu emmené ?

Mille questions se bousculaient dans sa tête. Il se surprit lui-même à se trouver si pressant et il relâcha le bras de sa compagne d’un soir. L’inquiétude se mêlait à l’excitation d’avoir découvert cet endroit. Kelan adopta une expression plus renfermée, plus sombre, celle du chef de bande qui tranchait avec celle de l’homme taquin qu’il avait eue jusqu’alors. Il s’inquiétait qu’elle ne veuille emporter quelque chose pour elle, ce qui constituerait un grave délit parmi les Réprouvés. Ni lui, ni Ayzebel ne pourraient la couvrir et lui-même risquait sa place.

Puis il réalisa, et son expression changea.

- Tu veux mettre la statuette ici ?
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Jeu 1 Déc - 21:24

Kelan sembla circonspect quand Shadielle lui demanda d'ouvrir la porte. Un instant, la belle de nuit craignit qu'il ne refuse. Elle jouait gros sur ce coup là, parce qu'elle n'était pas sensée connaître l'existence de cette cachette, du moins n'était-elle pas sensée en parler à n'importe qui. Kelan n'était pas n'importe qui, chef de bande il savait même peut-être ce que c'était, et elle risquait de se faire taper sur les doigts. Mais le voleur n'eut pas l'air de reconnaître l'endroit.

Shadielle remercia silencieusement Telsos lorsque Kelan se mit à l’œuvre sans lui demander de détails. Elle avait sans doute acquis sa confiance pour qu'il se fit ainsi à elle sans douter de ses intentions. Tenant son butin à deux mains contre sa poitrine, Shadielle observa Kelan en action, retenant son souffle. Peut-être cette serrure lui résisterait-elle ? Elle ne savait pas trop s'il y avait des protections particulières.

Visiblement, non. Kelan réussi très bien son petit tour et la porte s'ouvrit sur la caverne aux merveilles. Shadielle ne se fit pas prier pour accepter l'invitation à entrer et s'introduisit dans la pièce avec les yeux pétillants d'une petite fille qui découvre l'arrière boutique du marchand de bonbons. Subjuguée, elle s'arrêta après quelques pas pour détailler les lieux de ses yeux avides de beauté.

L'endroit ne rendait pas justice à tous ces jolis objets. Des étagères grossières avaient été clouées au mur, un établi accueillait deux tableaux pour les maintenir au dessus du sol et tenter de les préserver de l'humidité, et un simple meuble en bois au fond servait à accueillir une partie du trésor. La beauté du lieu ne résidait que dans la splendeur des objets entreposés là. Quelques bijoux, des œuvres d'art (peintures ou sculptures), il y avait même une superbe robe couverte de pierres précieuses, et dont les trous dans sa parure indiquaient ce qu'elle était en train de devenir. Sans aucun doute, les pierres étaient revendues petit à petit.

Shadielle s'approcha du vêtement ridiculement cher et outrageusement couvert de tant de richesse. Elle en effleura timidement le tissu.

À cet instant, Kelan lui attrapa brusquement le poignet. Elle poussa un petit cri, plus de surprise que de douleur et tourna son regard vers l'homme. Un instant, elle eut peur. Quand les hommes utilisaient la force contre elle, cela finissait rarement bien pour la prostituée. Elle se ressaisit vite, cependant, en se rappelant qui était l'homme en question. Même si Kelan était chef de bande, et qu'il avait sans doute dû utiliser la force à plus d'une occasion, il ne lui ferait pas de mal. Shadielle ne savait pas trop d'où elle sortait cette certitude, mais elle le savait. C'était sans doute à force de l'observer. Instinctivement, la prostituée arrivait à jauger les gens lorsqu'elle les observait.

Chef de bande, justement il l'était. C'était ça, cette expression nouvelle qu'il arborait et que Shadielle ne lui avait pas vu de la soirée. Il devait être inquiet qu'elle, la petite prostituée, connaisse l'existence de ce lieu secret. Normal, car elle n'aurait pas dû le connaître du haut de son si petit échelon dans la hiérarchie.

Taquine, Shadielle posa un doigt sur ses lèvres.

« Chut ! C'est un secret ! » chuchota-t-elle pour toute explication à la raison de sa connaissance.

Et comme il venait de le comprendre, Shadielle se dirigea vers un coin d'étagère vide pour y placer sa statuette. Elle s'assura que l'objet n'allait pas glisser puis se tourna à nouveau vers son compagnon de larcin.

« Elle sera plus en sécurité ici que chez moi »

Forcément. Shadielle dormait dans une pièce qu'elle partageait avec quatre autres prostituées et si facilement accessible que le plus minable des voleurs pourrait venir s'y servir sans craindre d'être pris. Shadielle n'avait pas envie de se faire piquer son souvenir.

« Je ne suis pas une voleuse, mon cher Kelan, même si tu essaye de me pervertir. »

Avec un nouveau clin d’œil malicieux, elle vint s'accrocher à son bras en lui décochant un sourire désarmant.

« C'est pour ça que la personne qui m'a montré cette pièce ne craignait pas que je vienne m'y servir. Et tu es le premier que j'emmène ici, mais je sais que tu ne feras rien de mal. Je ne suis pas idiote, je n'aurais pas emmené le premier imbécile venu. »
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Ven 2 Déc - 13:20

De toutes ses questions, la jeune femme ne répondit à aucune, à son grand désarroi. Kelan aurait préféré au moins comprendre pourquoi elle savait et qui l’avait amenée jusqu’ici. Rien ne justifiait qu’Ayzebel soit au courant et lui non, alors que le vol, c’était sa spécialité à lui. Et si un chef de bande savait, tous devaient savoir. Alors, il s’agissait d’une personne de l’Éminence. Sa réflexion le porta sur un nom, mais il ne comprenait pas pourquoi Shadielle avait été mise dans le secret. Ces mystères, il ne les éluderait pas grâce à la prostituée, qui bravait un important interdit en lui montrant cette pièce. Savait-elle ce qu’elle risquait si le voleur révélait qu’ils s’y étaient rendus ensemble et qu’elle avait partagé ce secret de son propre chef ?

Probablement, songea-t-il. Plutôt que l’imprudence, il préféra retenir le geste de confiance que cela signifiait. Car désormais, il avait un certain pouvoir sur elle, sur sa vie peut-être même.

Son attention se reporta sur la statuette lorsqu’elle expliqua la raison de leur présence. Mais il s’était attendu à une explication, plus romanesque que la justification émise par la jeune femme. Shadielle préférait mettre l’objet de son premier larcin ici de crainte de se le faire dérober. L’esprit fécond du chef de bande s’était imaginé tout autre chose et un voile de déception passa brièvement sur son visage.

Il fut effacé aussitôt que Shadielle vint s’accrocher à son bras. Ce qu’elle raconta alors, il ne l’écouta que d’une oreille distraite, malgré la flatterie qu’elle lui fit. Il sourit, timidement, mais préféra s’éclipser.

- Ne restons pas là, nous ne devrions pas être ici.

Kelan la laissa déposer sa statuette sur l’une des étagères avant qu’ils ne quittent la pièce. Précautionneusement, le voleur reverrouilla la serrure. Il reprit alors la main de la jeune femme et l’entraîna loin de cette pièce, de ses joyaux et de ses secrets. Il se détendit peu à peu tandis qu’ils s’éloignaient.

- Bon, j’espère que tu comptes célébrer d’une autre façon que celle-ci !
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Dim 4 Déc - 21:20

L'expression de Kelan était plus sombre que ce à quoi Shadielle s'était attendue. Elle en fut intriguée, un peu déçue aussi. Elle avait espéré qu'il partage son enthousiasme. Elle avait fait quelque chose de mal ? Plutôt que de profiter de l'opportunité, Kelan préférait s'en aller. Lorsqu'il lui reprit la main après avoir refermé derrière eux, elle eut l'impression qu'il voulait surtout la tirer loin de cet endroit. Comme si il ne lui faisait pas confiance.

« Tu es fâché ? » demanda-t-elle sans répondre à sa question, uniquement inquiète que le Kelan avec lequel elle avait passé le début de la nuit soit parti pour laisser place à un homme plus sombre et moins drôle. Ce n'est pas ce dont elle avait envie pour finir la nuit. « Tu aurais préféré que je garde la statuette avec moi, c'est ça ? »

Elle le suivait sans rechigner sur le chemin du retour. Mais elle espérait qu'il allait se dérider en cours de route, sinon ce ne serait pas une fête. Shadielle voulait pourtant finir cette nuit comme elle avait commencé : en s'amusant avec Kelan. Elle suggéra alors timidement, se demandant comment il le prendrait :

« Tu me montre ton chez toi ? Si tu as une bouteille d'alcool je connais un jeu auquel on pourrait jouer. Ou juste discuter si tu n'as pas envie de boire. »

En tant que chef de bande, Kelan avait sans doute une chambre pour lui tout seul, qui devait servir plus ou moins de quartier général, comme Lokis et Ayzebel. Shadielle, elle n'avait même pas de porte, alors pour l'intimité on repasserait. Même si la nudité en public ne la gênait pas, la prostituée était étrangement pudique dans ses sentiments. Sûrement parce que lorsqu'on donne son corps au premier venu il ne vous reste plus que votre esprit qui vous appartienne pleinement.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Lun 5 Déc - 19:13

- Non, pas du tout ! lâcha-t-il prestement pour la rassurer. Il ne s’agissait pas de cela et il reprit avec un sourire plus avenant.

- J’aurais préféré que tu gardes ce souvenir près de toi, oui. Mais ce n’est pas pour ça que j’ai souhaité que nous partions. Nous n’étions pas censés nous y trouver et si nous avions été surpris, ç’aurait été plus grave que si la vieille sourde s’était réveillé alors que tu lui volais son chaton !

Et il éclata de rire en imaginant la tête de Shadielle, prise sur le fait à dérober une pauvre statuette. Il la voyait se figer sur place, bredouiller, laisser tomber l’objet sur le sol et partir en fuyant devant l’incompréhension d’une veille dame âgée. En fait, il aurait dû lui jouer ce tour-là aussi, songea-t-il.

La jeune femme formula alors une demande inattendue, celle de visiter la pièce qui lui servait de quartiers. Rien de plus qu’une sombre chambre avec une porte qui ne fermait pas tout à fait où cohabitait une commode, un bureau et un vieux lit séparé du reste par un drap suspendu aussi vieux que lui. Du miteux, mais il avait le luxe d’avoir sa propre pièce à lui, ce que beaucoup de Réprouvés ne possédaient pas. Surpris, il acquiesça avant de répondre enjoué.

- Tu dois bien être la première qui demande à s’y rendre de son propre chef ! Mais, tu attises ma curiosité avec ton jeu et je dois bien avoir une bouteille pas trop dégueu’ cachée dans un coin.


Il s’arrêta, fit mine de réfléchir une fraction de seconde et s’écria :

- Vendu !


Puis il reprit sa marche en direction de la pièce où il vivait, toujours la main de Shadielle dans la sienne.Il ne leur fallut pas très longtemps pour y parvenir et le voleur ne fit que pousser la porte pour laisser entrer la jeune femme. Il ne la verrouillait pas simplement parce que tout ceux qui auraient souhaité s’y introduire avaient la capacité de forcer la serrure. Et il ne prenait pas non plus la précaution de laisser une petite plume au-dessus de la porte pour lui indiquer le passage d’un autre que lui. Il n’y avait rien à trouver ici.
Kelan se faufila derrière elle et referma la porte, en verrouillant cette fois-ci. Cela intimait à quiconque voudrait le déranger qu’il n’était pas disponible. Devant le regard surpris de Shadielle, il lui fourra la clé dans les mains. Elle n’était pas prisonnière et pourrait s’en aller quand bon lui semblerait.
Avant qu’elle ne puisse s’installer, il fit brûler quelques bougies dérobées récemment et lui proposa de s’installer sur le bord du lit après qu’il eut tiré le drap qui le séparait du reste de la pièce. Sa tête disparut ensuite dans la commode où il farfouilla avant de crier victoire après avoir trouvé une bouteille d’un alcool de châtaigne.
Il revint au côté de Shadielle et la jaugea du regard.

- Quel est ton jeu, alors ?
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Mar 6 Déc - 17:15

Shadielle retrouva le sourire en même temps que Kelan. Elle était soulagée qu'il ne soit pas fâché. Même si de toute évidence il aurait préféré qu'elle ne le conduise pas dans ce lieu secret.

« Je ne pouvais pas le garder près de moi, on me l'aurait volé, j'aurais mieux fait de le cacher ailleurs alors. Mais ce sera notre secret. »


Elle adressa un clin d’œil complice à Kelan. En lui faisant confiance, elle remettait son sort entre ses mains. Si l’Éminence apprenait ce qu'elle avait fait, elle pouvait prendre cher…

Et avec un temps de retard, elle lui tapa dans l'épaule :

« Mais arrête de te moquer de moi ! »

Elle lui en ficherait des grands-mères et des chatons en bronze ! S'il jouait à ce jeu là, elle aussi pouvait l'emmener sur un terrain qu'elle connaissait mieux que lui, et se moquer de sa maladresse !

En parlant de jeu. La proposition de la belle de nuit sembla remporter l'approbation générale. Shadielle sourit. Elle se frottait intérieurement les mains. Elle allait peut-être pouvoir rendre la monnaie de sa pièce au voleur. Les bons comptes font les bons amis, comme on dit, et Shadielle avait quelques moqueries de retard à rembourser à Kelan. Elle ne laissa rien paraître, cela dit, gardant sa malice pour elle, cette fois, et préféra le taquiner sur un autre sujet :

« Quoi ? Personne ? Pas même Naskia ? Ni aucune autre Réprouvée ? »

Des Réprouvées peu farouches, il y en avait pourtant. Et malgré son age Kelan n'était pas dégueu' à regarder. Mais Shadielle réfléchissait en prostituée, ce n'était probablement pas ce qui intéressait Kelan. Quant à Naskia, elle ne s'imaginait pas que l'assassin soit une compagne de lit du voleur, du moins c'était peut-être le cas mais alors Kelan ne lui était pas vraiment fidèle à ce que Shadielle avait vu, en revanche, il était difficile pour des oreilles aussi indiscrètes que celles de la prostituée de ne pas savoir que les deux étaient très proches.

Bah ! Tant pis si personne n'avait voulu visiter l'antre de Kelan. Comme ça Shadielle serait la première à faire cette demande. Il ne faut pas grand-chose pour être heureux parfois.

C'est drôle comme dans une même organisation de bandits il pouvait y avoir des individus si différents les uns des autres. Shadielle avait déjà visité deux « chambres » de chef de bande, et la seule chose qu'elles avaient en commun était le mobilier de qualité modeste, voire médiocre. Si Lokis adorait les tentures, Ayzebel son petit confort spartiate, Kelan lui était plus pratique encore. Il n'essayait même pas de donner le change, comme Ayzebel qui avait essayé de mettre une touche féminine dans l'aménagement de son chez elle (et réussi à obtenir un super lit !).

Shadielle se retourna, curieuse, vers Kelan en entendant le déclic de la serrure. Elle ne dit pas un mot mais haussa un sourcil interrogateur. Voilà qu'il s'enfermait seul avec elle maintenant ? Et comme il lui mettait la clef dans la main pour lui montrer qu'elle pouvait partir, elle comprit qu'il voulait seulement leur offrir un peu d'intimité. Elle glissa donc la clef dans son décolleté pour la ranger dans une petite poche intérieur, judicieusement placée. Malicieuse, elle rit :

« Te voilà enfermé avec moi sans possibilité de fuir. Tu n'as pas peur ? »

Manifestement, non. Il mit un peu de lumière dans la pièce, même si leurs yeux habitués à l'obscurité n'en avait pas spécialement besoin, et l'invita à s'installer. Shadielle ne se priva pas de prendre ses aises et s'assit en tailleur sur le lit en regardant le voleur fouiller sa commode. Victorieux, il finit par revenir vers elle avec une bouteille. Shadielle la lui chipa des mains et lu l'étiquette. Alcool de châtaigne.

« Ça fera très bien l'affaire. »

Elle lui redonna la bouteille puis entreprit de répondre à sa question concernant son jeu.

« C'est très simple comme jeu, et avec ça je pourrai apprendre tous tes vilains petits secrets ! »

Elle le gratifia d'un sourire enjôleur plus malicieux que jamais. Découvrir les petits vices cachés de Kelan serait tellement excitant ! Elle en avait l'eau à la bouche d'avance.

« Le principe est simple. Le premier joueur prétend qu'il n'a jamais fait quelque chose. Par exemple,  : "je n'ai jamais poussé quelqu'un a volé une petite vieille endormie et sourde comme un pot" si l'autre a déjà commis cet acte, il est obligé d'avouer et de boire, donc toi tu es obligé de boire. »

Le regard de Shadielle s'illumina de malice. Elle comptait bien le faire boire beaucoup, pour tout savoir sur le voleur.

« Après, c'est au tour de l'autre de proposer. »

Un jeu très simple, où l'on finissait immanquablement ivre à raconter tout et n'importe quoi. Et plein d'anecdotes sur sa vie.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Mer 7 Déc - 16:37

Lorsqu’il avait parlé de « la première à s’y rendre de son propre chef », il avait voulu dire la première qui s’y rendait pour la première fois de son propre chef en réalité. Bien sûr que des femmes s’y rendaient volontairement, mais Shadielle était la première à ne jamais s’y être rendue et à demander à découvrir sa tanière. Pas même Naskia, qu’il avait emmené sans lui demander son avis.

La remarque de la jeune femme lui tira un sourire narquois quand elle déclara qu’il était enfermé avec elle. Peut-être était-elle tombée dans son piège en lui, l’amenant dans une cage dont elle avait la clé mais dont elle ne pourrait pas s’échapper si facilement ? Kelan ria simplement. Elle ne lui faisait pas peur, bien au contraire.

Une fois la bouteille trouvée, Shadielle expliqua les règles de son jeu. Si elle pensait tout découvrir du voleur, lui-même n’en espérait pas moins et le défi était lancé. Lequel des deux arriveraient à tout savoir de l’autre en premier ? Le chef de bande était friand de ce genre de jeu et adorait distiller les indices pendant que ses interlocuteurs s’épanchaient en détails et autres histoires. La prostitué cependant, en proposant ce genre de divertissement, devait être un sacré adversaire, d’autant plus que s’il avait pu être réticent, la beauté de son sourire aurait pu finir de le convaincre. Mais la simple mention de son défi avait suffi.

Les règles étaient simples –comme tout jeu à boire-. Il y avait juste un prétexte à trouver pour réussir à saouler son vis-à-vis. Celui-ci s’annonçait particulièrement croustillant grâce à la condition de la jeune femme. Mais comme il ne l’avait pas mentionnée un seul instant de leur nuit et qu’il n’en avait pas non plus profité, il se résolut à éviter le sujet. N’était-elle pas une princesse et lui un gentilhomme ? Kelan pouffa en imaginant les gens de la haute s’adonner à ce genre de jeu.

Elle eut le même regard en réponse à son air malicieux et il se décida à commencer alors qu’il tenait la bouteille dans sa main et qu’il l’avait débouchée. Il fit mine de réfléchir, la toisa du regard un instant en dissimulant faussement son sourire. Dès qu’elle avait énoncé les règles, Kelan savait déjà quelle serait sa première déclaration. Ses yeux coulèrent vers sa généreuse poitrine, puis son regard, gourmand, revint croiser celui de Shadielle.

- Je n’ai jamais dissimulé de clé dans mes dessous.

Un large sourire se dessina sur son visage, de ceux rayonnant d’un homme fier de sa victoire. Il tendit alors le bras pour donner la bouteille à la jolie dame assise sur son lit, sans même attendre qu’elle ne réponde.

C’allait être très intéressant.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Jeu 8 Déc - 20:17

Kelan ne perdit pas de temps. La bouteille était déjà débouchée à peine Shadielle eut-elle fini d'expliquer les règles du jeu. Il sembla réfléchir un instant avant de déclarer fièrement sa premier affirmation. Shadielle rit et prit la bouteille. Elle fit mine de porter le goulot à ses lèvres… puis s'arrêta. Son geste suspendu, elle vrilla sur Kelan son regard aussi clair que l'eau.

« Moi non plus. »

Elle baissa la bouteille et éclata franchement de rire cette fois, ravie de son petit tour.

« Tu es bien placé pour savoir que je ne porte pas de sous vêtements. »

Elle lui adressa un de ses clins d’œil amusés puis lança à son tour :

« Je n'ai jamais commis de vol avant ce soir. »

Et elle lui tendit la bouteille. Facile, d'accord, mais il faut bien commencer quelque part. Et il serait le premier à boire en plus !
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Jeu 8 Déc - 20:56

L’expression du voleur passa de l’air victorieux à la surprise en un clin d’oeil. Il était pourtant certain de l’avoir eue à son propre jeu, mais elle avait plus d’un tour dans son sac et visiblement, elle souhaitait qu’il perde. Pour une raison qui lui échappait, elle voulait le saouler, lui. Il allait falloir à Kelan déployer plus d’ingéniosité qu’elle, s’il voulait ne pas se faire distancer car elle, avait visé juste.

Souriant, il prit une gorgée de l’alcool de châtaigne et reporta son attention sur la jeune femme, un sourire malicieux sur le visage et les yeux pétillants.

- Il s’agit du genre de détails qu’une femme aussi jolie que toi et avec de tels atours qu’il voudrait mieux taire si tu ne veux pas réveiller les plus bas instincts.

Le voleur fit claquer sa langue contre son palet et jaugea la femme aux cheveux auburn qui lui faisait face. Il devait trouver plus simple. Plus la déclaration serait simple, moins elle trouverait à y redire.

- Je n’ai jamais proposé de jeu d’alcool à quelqu’un.

Et à son tour, il tendit la bouteille. Cette fois, ça passerait, il en était certain.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Jeu 8 Déc - 21:07

« Tu me déçois » fit-elle en lui prenant la bouteille des mains pour en boire une gorgée. « Aucun sens de la débauche et de l'amusement, monsieur le chef de bande ! »

Elle reluqua la bouteille avec plus d'attention pour voir qui était l'artisan. C'est qu'il était pas mauvais ce petit alcool. Presque dommage de le gâcher à jouer. Mais cela ne rendait le jeu que plus agréable.

« Je n'ai jamais bridé mes instincts. »

Et voilà pour la remarque concernant ses sous vêtements ! A ce qu'elle savait, il ne s'était pas plains du spectacle.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Jeu 8 Déc - 21:48

S’il l’avait déçue par manque de débauche, Shadielle en fit de même lorsqu’elle mentionna la bride qu’il s’imposait tout au long de la nuit qu’il partageait. Il était certain qu’il ne s’agissait pas d’une invitation -ce qu’il regrettait quand même un peu- car elle avait eu bien des occasions de le pousser à la débauche. Alors pourquoi lui reprochait-elle de ne pas lui avoir sauté dessus sur le toit, ou même tout de suite après qu’elle eut mentionné qu’elle ne portait pas de dessous sous sa robe ? Lui qui avait feinté volontairement sa condition, il en était légèrement déçu. Savait-elle qu’elle pourrait perdre à ce jeu s’il en venait à parler de la façon dont elle gagnait sa vie ?

Son visage se ferma légèrement, et il pinça les lèvres alors qu’il prit une nouvelle gorgée à son tour alors qu’il repensait à sa remarque. Au moins savait-elle qu’elle ne le laissait pas indifférent. Mais après tout, qui lui résistait vraiment ? Lui, peut-être, pensa-t-il.

Bah, il repoussa ses pensées dans un coin de son esprit. Mieux valait penser au jeu, sinon, il finirait ivre et elle à peine émoustillée.

Je n’ai jamais eu de seins, pensa-t-il à rétorquer. Mais il se tût avant que les mots ne franchissent ses lèvres. Il voyait déjà le genre de réponse qu’elle allait pouvoir lui donner et cela risquait de lui faciliter la tâche.

Aussi, son entrain disparut pour laisser place à davantage de réflexion.

- Je n’ai jamais été dirigé par une femme !
Lâcha-t-il en souriant, faisant référence à Ayzebel qui dirigeait la bande à laquelle appartenait la jeune femme.

Ho, il s’attendait à une remarque acerbe, mais peut-être cela faisait-il également partie du jeu auquel il jouait tous les deux.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Ven 9 Déc - 7:20

À l'instant où elle entendit les paroles qu'elle prononçait, Shadielle les regretta. Elle se maudit intérieurement en songeant que ses mots pouvaient passer pour un reproche, alors que non. La prostituée avait l'habitude de se moquer des hommes et de leurs instincts. De cette faim qui les prenait toujours quand ils voyaient une jolie fille. La plupart d'entre eux n'étaient contraints de se brider que parce qu'ils se rendaient compte que cela leur causerait trop de problèmes de les laisser s'exprimer. Kelan, lui, n'était pas comme ça, il aurait pu laisser parler ses plus bas instincts à l'égard de la prostituée sans être inquiété, et il avait eu des occasions durant cette nuit. Chez lui c'était un choix réel. Et Shadielle se dit qu'elle avait été méchante, alors qu'elle avait tellement apprécié cette retenue.

À en juger par son expression, Kelan devait penser la même chose. Shadielle se mordit la lèvre. Compliqué de s'excuser sans briser le jeu. Tant pis, elle trouverait bien le moyen de se faire pardonner. Ou de lui faire oublier.

Le voleur ne sembla pas lui tenir rigueur de ce faux pas. Il enchaîna sur la suite. Sa proposition fit aussitôt naître une remarque paillarde dans l'esprit de Shadielle, qui cette fois-ci préféra s'abstenir. Sans un mot, elle prit la bouteille et but une gorgée.

« Elle est pas mal comme chef. Et puis, c'est bien aussi d'avoir une femme pour diriger. Avec elle, on sait que certains problèmes seront réglés alors que des hommes s'en seraient tamponné le coquillard. »

Entre femme, c'est plus facile de se comprendre. Surtout qu'en plus Ayzebel avait un court passé de prostituée derrière elle, elle connaissait donc les problèmes que les filles de joie pouvaient rencontrer.

Shadielle commençait à ressentir les effets de l'alcool. Les tout premiers, légers, ceux qui vous délient la langue et vous rendent joyeux. Entre cela et l'agréable nuit qu'elle passait (quand on oubliait les bourdes) la belle de nuit se sentait légère. Et heureuse. Elle souriait sans réfléchir, et sans malice.

C'était à son tour de proposer. Il était temps d'aller un peu à la pêche aux informations. Shadielle réfléchit un instant puis :

« Je n'ai jamais été amoureuse d'une femme. »
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Ven 9 Déc - 11:20

La jeune femme se rendit compte de son erreur à en voir l’expression de son visage. Elle était excusable, à n’en point douter. Elle devait être peu habituée à ce qu’un homme ne fasse pas des remarques grasses ou ne la rabaisse pas à sa condition de prostituée. Et il y avait l’alcool aussi, qui déliait les langues et les esprits. Il allait, de toute façon, finir par faire son effet et le voleur était certain qu’à un moment du jeu, il ne pourrait retenir ses mots ou ses envies. Il en avait eu un aperçu avec Klinan, lorsqu’ils avaient trinqué et fini par partager le nom des proies qu’ils avaient en vue. Et Shadielle en faisait partie. Il allait déraper, c’était certain.

Elle but une gorgée et commenta le rôle d’Ayzebel. Ca devait changer oui, d’avoir une femme qui commandait. Ses préoccupations devaient être légèrement différentes de celles d’un homme. Il était curieux de savoir quelles étaient ces dernières.

Ce fut au tour de la jeune femme de faire sa déclaration. Kelan fit mine de devoir boire à son tour, portant le goulot à ses lèvres mais il s’interrompit au dernier moment, en souriant. Il ne l’avait jamais été non plus.

- Perdu ! fit-il joyeusement alors que si l’on y réfléchissait, ce n’était pas si amusant que cela. Crois bien que si j’avais aimé une femme, j’aurais tout fait pour qu’elle soit à mes côtés à cet instant !

Il fit à nouveau mine de réfléchir et la regardant avec des gros yeux.

- Mais peut-être que c’est ce que j’ai fait avec toi, en t’amenant ici et en te faisant croire que c’était ta propre idée !

Puis il éclata de rire. Son idée farfelue lui avait été susurrée par l’alcool plus que par la réalité des faits. Il faisait peu à peu son effet.
A son tour, il se mit à réfléchir un instant. Etant donné son gagne-pain, il doutait qu’elle n’ait jamais aimé un homme, elle aussi. Mais la question lui piquait la curiosité et il avait gagné un tour. Il pouvait se permettre de la poser et il se demandait qui avait bien pu la laisser de côté si jamais elle avait été amoureuse d’un homme. La femme qu’elle était devait pouvoir combler n’importe qui, sur n’importe quel aspect de sa vie. Aussi, avoir l’opportunité de la faire sienne et ne pas la saisir tenait de l’hérésie selon lui.
- Je n’ai jamais été amoureux d’un homme ! sourit-il à pleines dents, sans paraître intéressé.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum