Accroche discrète

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accroche discrète

Message par Shadielle le Ven 18 Nov - 21:49

7eme jour du premier mois d'été 1139

Ce soir là, Shadielle avait décidé de ne pas travailler. Elle venait d'apprendre que Gaal serait exécutée bientôt, et cela lui fichait un coup. Non pas qu'elle soit particulièrement attachée à la meurtrière, mais quand même, elle l'avait côtoyée un peu, et Gaal lui avait sauvé les miches à l'occasion aussi. Après des années de collaboration fructueuse, on n'oubliait pas comme ça la personne qui travaillait avec soi.

La fille de joie n'était pas ce que l'on peut appeler triste, néanmoins elle n'était pas particulièrement dans son assiette lorsqu'elle regagna le Château au début de la nuit. Ce qu'il y avait de bien au Château, c'est qu'à toute heure du jour ou de la nuit vous pouvez trouver quelqu'un de réveillé (l'inverse étant également vrai, on pouvait trouver quelqu'un qui dorme même au milieu de la journée). Et la vie, Shadielle adorait ça. Elle s'en gorgeait chaque jour à s'en saouler. Et ce soir là, elle profita de l'effervescence entre ceux qui se préparaient à sortir et ceux qui s'installaient pour dormir pour faire le plein de vie. Des marmots couraient pour échapper aux adultes qui voulaient absolument les coucher, des voisins s'insultaient pour demander la paix afin de pouvoir dormir, les esprits de la nuit filaient à travers le tumulte pour gagner le Labyrinthe et sortir à l'air libre, voler biens ou vies, et puis il y avait ceux qui s'envoyaient en l'air, plus ou moins discrètement d'ailleurs. Ces bruits là aussi plaisaient à Shadielle, pour qui la pudeur n'existait pas. Après tout, quand on grandit dans un temple où la vie privée n'a pas cours, on se fiche bien des limites de la pudeur.

Ce bain de vie fit du bien à la belle de nuit qui, revigorée, décida d'aller chercher un coin plus personnel songeant à se coucher tôt pour une fois. Shadielle n'était pas parmi les hommes de confiance de sa chef, mais elle avait négocié un petit coin de confort dans les trop grands quartiers de leur bande encore toute neuve. Elle n'était pas la seule à y dormir, mais Léonia et les autres étaient sorties à cette heure, occupées à gagner leur participation à l'effort commun.

Et sur le chemin du quartier de sa bande, elle croisa un autre chef. Kelan, qui n'avait pas du tout la même réputation qu'Ayzebel (même si la réputation d'Ayzebel ne faisait pas mention de tout ce que Shadielle avait pu voir...). Shadielle connaissait le voleur de vue et de réputation mais pas du tout l'humain qui se glissait dans ce costume de chef. Elle le salua tout de même avec un sourire charmeur.

« Bonne chasse » lui souhaita-t-elle simplement, en s'effaçant pour le laisser passer dans ce couloir trop étroit pour laisser passer deux personnes de front. « Quelle que soit la proie, ne la laissez pas vous échapper. »

Et elle ponctua son conseil d'un clin d'oeil malicieux.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Dim 20 Nov - 19:28

L’évènement que tous attendaient -ou redoutaient- avait été annoncé et devait se dérouler le surlendemain. Le bannissement de Gaal et sa remise aux Libérés avaient déjà fait quelques remous parmi les leurs et, même si les rebellions avaient été rapidement contrôlées, d’autres altercations étaient à prévoir. L’Éminence avait convoqué les chefs de bande et distillé ses ordres. Ils étaient simples et se résumaient à un bref « Tenez vos chiens en laisse ». Ils s’étaient gardés de le formuler de la sorte mais il s’agissait de ce que Kelan avait retenu de leur entretien, adapté avec ses propres mots. Ça lui allait car il savait que les siens ne feraient pas de vagues ce jour-là. Enfin, il l’espérait.

Aussitôt congédié, le voleur arpentait le labyrinthe sans but réel. Il n’avait pas pris à droite alors qu’il l’aurait dû et, plutôt que de revenir sur ses pas, il continua. La nuit était tombé déjà, et l’obscurité prenait ses quartiers, ramenant les gens d’au-dehors au niveau de ceux qui la côtoyaient à longueur de journée. Les silences et les bruits caractéristiques de la nuit s’imposèrent à tous peu à peu. Les sons des enfants se chamaillant cessèrent pour laisser place à ceux, plus ou moins étouffés, des adultes s’épanouissant dans les bras d’autres. Kelan n’y prenait plus vraiment garde désormais. C’était comme vivre près d’un bordel. Les premières fois, on s’étonne des soupirs et des râles qui nous parviennent jusqu’aux oreilles et puis après, on y prête même plus attention.

En passant dans un couloir plus étroit, le chef de bande tomba nez-à-nez avec Shadielle, comme un signe du destin, les sons de plaisir qui résonnaient avaient invoqué la fille de joie. Son salut, agrémenté d’un sourire enjôleur, fut retourné alors qu’elle se décalait pour le laisser passer dans cet étroit corridor. Kelan réprima un rire lorsqu’il passa à côté de la jeune femme et qu’elle lui souhaita de ne pas épargner sa proie. Elle agrémenta son conseil d’un clin d’œil qui força le voleur à reconnaître qu’elle s’y connaissait véritablement en matière de séduction. Son sourire et l’expression de son visage -autant que sa tenue affriolante et sa poitrine généreuse- suffisaient à mettre à mal la plus forte volonté d’un homme.

Il hocha la tête en répondant : « Je m’efforcerais de suivre votre conseil si tôt que j’en aurais trouvé une. »
« Il ne me fait aucun doute que la vôtre, de chasse, va être couronnée de succès »
fit-il ensuite en lui retournant son clin d’œil tout en continuant son chemin. A peine eut-il fait un pas qu’il s’arrêta et se tourna de biais vers elle.

« Cela vous intéresse-t-il de m’accompagner pour dénicher une proie ? »
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Sam 26 Nov - 8:36

Shadielle répondit à sa remarque par un coup d'oeil malicieux, plein de sous entendus. Nul besoin de dire au voleur que ce soir elle ne travaillerait pas mais prévoyait au contraire de dormir toute seule, sans même ses compagnes de chambrée (si on pouvait qualifier cela de chambre).

Comme Kelan libérait le passage et passait son chemin, Shadielle s'engouffra à son tour dans le couloir pour aller rejoindre la paillasse qui lui servait de lit. Mais alors qu'elle pensait que le voleur s'en était simplement allé vers les bourses à subtiliser, il s'était retourné pour lui proposer de les voler ensemble.

Shadielle se retourna et haussa un sourcil auburn. Voilà une proposition étrange. Mais après tout, pourquoi pas ? La fille de joie n'avait rien de mieux de prévu. Elle n'aurait probablement aucune utilité mais ça pouvait être amusant quand même. Shadielle revint sur ses pas jusqu'à Kelan.

« Vous proposez quoi ? »

Elle ne savait pas le moins du monde comment il opérait, ni quelles étaient ses cibles habituellement. Le vol ce n'était pas son domaine, et si l'idée lui semblait amusante de mettre un pied dans un autre univers, elle ne savait pas où elle pourrait le placer ce pied. Il allait falloir que Kelan lui explique deux ou trois trucs s'il ne voulait pas qu'elle fasse tout foirer.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Sam 26 Nov - 10:41

Visiblement, la jeune femme était surprise de son invitation. Lui-même n’avait jamais eu en tête une quelconque invitation à son endroit mais, maintenant qu’il la croisait, pourquoi ne pouvait-il pas en profiter. Après tout, cela pouvait être l’occasion de faire sa connaissance et d’en apprendre davantage sur sa bande -même s’il avait déjà côtoyé sa cheffe lors de leur mission nocturne-. Un avis de l’intérieur était toujours bon à prendre même s’il se doutait qu’elle ne s’épancherait pas totalement à son sujet et ferait montre de retenue. Il s’agissait de celle qui la dirigeait, après tout.

Shadielle fit demi-tour et demanda ce que le voleur avait en tête. Prenant sa question pour un oui, il l’invita à se mettre en marche en tendant le bras devant eux. Il lui fallut quelques pas pour trouver de quoi les occuper.
Sa première idée fut de jouer un tour à Naskia en lui dérobant un objet banal, mais maintenant qu’elle vivait chez son lieutenant, il était plus délicat d’agir ainsi. Et puis bon, il risquait de montrer le mauvais exemple. On ne vole pas un autre Réprouvé ! Sauf quand il s’agit de piocher dans sa réserve d’alcool, bien sûr.

Kelan hocha la tête. Il avait une idée et laissa un sourire mesquin se dessiner sur son visage.

- Sortons à l’air libre, voulez-vous ? La nuit nous dissimulera et nous pourrons profiter du temps qu’il fait dehors. Et puis, l’obscurité est notre amie à tous, fit-il en lui faisant le même clin d’œil qu’elle lui avait lancée un peu plus tôt.

Il la guida alors jusqu’à un passage donnant sur une ruelle sombre peu recommandable pour des honnêtes gens mais qui se montrait être une véritable alliée pour eux, qu’il s’agisse de gagner la ville ou de fuir après un larcin. En gentilhomme, il l’aidait à se faufiler et à se relever lorsque c’était nécessaire, agissant comme s’il accompagnait une duchesse ou une princesse. Avant d’être une prostituée, Shadielle était surtout une femme. Et une femme ravissante. Leurs pas les guidèrent ensuite jusqu’à une bâtisse de plusieurs étages. Quelques chandelles étaient encore allumées à l’intérieur mais, lorsqu’il jeta un œil vers la lune, le voleur hocha la tête.

- Bien, nous allons monter sur les toits, par là ! lança-t-il en pointant du doigt le mur qui leur faisait face.

Il lança un regard à la femme aux cheveux auburn, constatant que sa tenue n’était pas des plus appropriés à l’escalade d’une façade et pinça les lèvres.

- Je crains que vous ne soyez obligée d’ôter votre robe pour atteindre les toits, ma chère !

Puis il éclata de rire en observant sa réaction et lui offrit un sourire à la fois moqueur et espiègle. S’il n’ajouta rien, la jeune femme pouvait se douter qu’il plaisantait et qu’il avait une autre solution pour arriver en haut. Mais Kelan attendit de voir sa répartie. Ce soir, il était d’une humeur joueuse.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Dim 27 Nov - 12:26

Le duo se mit en route en silence. Shadielle aurait pu le briser mais elle préféra se laisser guider. Le chef de l'opération, c'était Kelan, il saurait bien mieux qu'elle ce qu'il y avait à faire. Et manifestement, parler n'était pas à l'ordre du jour.

Et puis finalement, si. Le voleur avait sans doute eu besoin d'un peu de temps pour s'accoutumer à l'idée de ne pas chasser en solitaire, ce soir. Ou alors il avait changé son plan de bataille pour s'adapter à la présence de la belle de nuit. Shadielle répondit à son clin d’œil par un sourire plein de malice. Elle avait reconnu dans son geste l'écho du sien.

« La nuit est le meilleur moment de la journée »

Kelan se mit alors à jouer la comédie, affectant les belles manières des gens d'en Haut. Shadielle s'en amusa. Ce jeu lui plaisait. Alors elle se mit à imiter les jolies dames bien propres sur elles et leurs petites manières coquettes. Ce n'était pas compliqué, il suffisait de ne rien faire comme elle l'aurait fait. Naturellement, aucun des deux n'auraient pu donner l'illusion mais ce n'est pas grave, au moins ils s'amusaient.

Jouant leur comédie, ils gagnèrent la surface et se faufilèrent dans les rues à la faveur de la nuit. Shadielle n'en avait pas trop l'habitude mais elle regardait faire Kelan et apprenait de ses gestes, mettant ses pas dans les siens. Être souple et silencieuse, cela semblait être l'essentiel, et Shadielle fit de son mieux pour y adhérer. Toujours en se prenant pour une princesse, ce qui n'était pas pour lui faciliter la tâche.  Puis, alors qu'ils parvenait dans une rue à peine moins discrète que les précédentes, Kelan s'arrêta. Shadielle se demanda ce qu'il cherchait, elle eut bientôt sa réponse. Il cherchait par où grimper.

La fille de joie regarda le mur qu'il proposait d'escalader avec circonspection. Il espérait vraiment réussir à grimper là dessus ? Par les dieux, elle n'y arriverait jamais ! Et le voilà que, sans se départir de ses airs de seigneur, il lui demandait de se déshabiller pour faire des acrobaties. D'un point de vue purement technique, faire des acrobaties toute nue était dans ses cordes. Mais les acrobaties auxquelles elle était habituée étaient généralement moins dangereuses.

Shadielle regarda le mur, Kelan, puis à nouveau le mur.

« C'est une blague, n'est-ce pas ? »

Il riait mais Shadielle ne savait trop ce qu'elle devait penser. Elle fini cependant par comprendre, devant son air, qu'il ne plaisantait pas. La belle de nuit se mordit la lèvre en regardant sa robe. Légère, très légère (trop selon certains critères), et courte (elle lui arrivait presque aux genoux), elle n'entravait pas ses mouvements. Du moins, ses mouvements ne demandaient pas de faire de l'escalade. Le tissu volant avait toutes les chances de s'accrocher quelque part et Shadielle tenait à sa robe, elle n'avait pas la moindre envie de la déchirer.

Rendant les armes, elle défit les bretelles pour faire glisser le tissu. Le vêtement tomba à ses pieds sans plus d'effort. La pudeur, Shadielle ne connaissait pas cette notion. La plupart des prêtres biélistes ne se préoccupent pas de la nudité, ou plutôt du regard que les autres peuvent poser sur la nudité. Comme eux, Shadielle aurait pu vivre toute nue si cela n'avait pas choqué les bonnes gens et posé des problèmes légaux (et même si elle ne craignait pas le froid, l'hiver aurait tout de même été délicat). Alors se trouver avec la lueur de la lune pour seul vêtement sous les yeux de Kelan, qu'elle ne connaissait pas, ne lui fit pas peur. Elle lui lança même un regard amusé.

« D'habitude les gens me payent pour ça. » lança-t-elle, bravache, pour le taquiner.

Elle ramassa sa robe et commença à la nouer autour de sa taille. Pas question de l'abandonner là.

« On y va ou ce n'était que des paroles en l'air ? » fit-elle, malicieuse.

A vrai dire, elle n'en menait pas large. Elle n'avait pas la moindre idée de comment elle pourrait escalader ce mur. Mais elle avait accepté de suivre Kelan, autant aller jusqu'au bout.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Dim 27 Nov - 17:29

Il avait lancé sa bravade et se gaussait de l’expression de son visage mais il ne s’était pas attendu à une telle réaction. Elle avait obéi et ôté sa robe pour se retrouver entièrement nue devant lui. Malgré l’obscurité, la lune était assez lumineuse cette nuit-là pour qu’il puisse discerner sans difficulté les formes de la jeune femme. Elle était remarquablement bien faite. Kelan en restait bouche bée alors qu’elle se jouait de lui à son tour.

Le voleur la dévisagea longuement, se faisant violence pour ne pas laisser courir ses yeux sur le spectacle qu’elle lui offrait. Il n’avait pas besoin de poser son attention sur elles pour profiter de sa poitrine volumineuse ou de sa féminité. Mais il ne voulait pas non plus passer pour un rustre -même s’il en était un et qu’il faisait face à une prostitué-. Il avait joué le rôle de gentilhomme et lui avait confié celui de princesse, il s’y tiendrait. Il déglutit et s’approcha de Shadielle à pas de velours alors qu’elle nouait sa robe autour de sa taille et le défiait de son air quelque peu malicieux.

- Je comprends, murmura-t-il arrivé assez près d’elle pour la frôler et sentir l’odeur de sa peau. Il comprenait qu’on la paye pour la voir dévêtue -et même plus-. Et il comprenait qu’elle lui faisait un cadeau, du moins, en quelque sorte.

- Mais je plaisantais, finit-il par lâcher à regrets alors qu’elle pouvait le sentir respirer dans son cou. Mais plutôt que d’avoir un geste déplacé ou de profiter de ce présent qu’elle lui offrait, il dénoua sa robe pour qu’elle puisse la remettre sur ses épaules et reprendre un peu contenance.

- Il y a une porte derrière, qui donne sur un escalier à l’intérieur et permet d’atteindre le toit. Sans ôter sa robe.

Puis il lui lança un sourire indéchiffrable et l’invita à nouveau à le suivre en lui tendant son bras, pour reprendre leur marche comme des bonnes gens. Comme si cet épisode ne s’était déroulé que dans leur esprit.

Seulement, maintenant qu’il l’avait vue dans le plus simple appareil, cette vision continuerait de le hanter. Il y avait de quoi. Et il tenait à lui faire savoir.

- Vous m’enverrez la note.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Dim 27 Nov - 21:04

Ouais, elle aurait pu le voir venir ce coup là. Kelan se rapprochait d'elle et, comme tous les hommes, il allait vouloir la prendre. Shadielle était déçue. Elle connaissait la réputation de Kelan, à défaut de l'homme, et aurait pensé qu'il était plus droit que cela. En fin de compte, il était comme les autres. Une femme nue et il ne se tenait plus…

Et pourtant, elle était à côté de la plaque. Impossible de douter qu'il ait eu des pensées salaces en la voyant dans le plus simple appareil, pourtant il ne la toucha pas. Il était proche, très proche, il aurait pu la pousser contre le mur et la prendre, là, qu'elle soit d'accord ou non. Au lieu de quoi, il s'en tint à son rôle de gentilhomme (sûrement une façade pour garder contenance). Était-ce une sorte de compliment qu'il venait de lui faire ? Pour un Réprouvé, sans doute. Mais le rustre l'informa qu'il plaisantait. Ah ! Vraiment très drôle ! Et sa robe, à peine nouée, quitta sa taille. Shadielle la récupéra avec dignité et fourra un coup de poing dans la poitrine de Kelan (un geste qui n'avait rien de celui d'une grande dame mais on est une Réprouvée ou on ne l'est pas).

« Ça c'est pour la plaisanterie »

Elle s'éloigna de quelques pas et passa la robe par dessus sa tête. Elle reprit sa place rapidement. Un moment, Shadielle songea qu'elle aurait du rester nue et digne, pour ce qu'elle en avait à faire ! Mais elle s'était ravisée, songeant que cela risquait de déconcentrer le voleur qui aurait sûrement besoin que son attention soit focalisée sur autre chose que sa poitrine opulente.

« C'est donc bien ce que je disais : ce n'était que des paroles en l'air. » répliqua-t-elle.

Pas question de se laisser manipuler sans rendre les coups. Mais elle devait bien avouer qu'elle était rassurée. Et même que Kelan venait de gagner un peu de son respect. Shadielle se demanda quand même ce que cachait cet étrange sourire qu'il lui adressa et dont elle aurait été bien incapable de traduire les intentions. Le voleur était une drôle de bestiole, pas de doute.

Kelan lui tendit son bras pour qu'ils continuent leur escapades. Shadielle le refusa. Elle se redressa et s'avança d'un pas digne, affectant le port de tête d'une princesse. Ce coup là, il ne l'emporterait pas dans la tombe, elle lui rendrait la monnaie de sa pièce. Et d'ailleurs, puisqu'on parlait de pièce…

« J'y compte bien ! » lança-t-elle par dessus son épaule tandis qu'elle s'avançait dans la direction qu'il avait indiquée. « Alors, tu viens ? » ajouta-t-elle sur le ton de la provocation.

Maintenant qu'ils avaient fait les présentations, ce n'était peut-être plus la peine de faire des civilités avec des jolis vouvoiements.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Dim 27 Nov - 21:33

Sa petite plaisanterie la laissa plutôt de marbre, même si lui s’en amusait assez. Son petit coup le fit reculer d’un pas, plus par surprise qu’à cause d’un puissant poing à en faire chanceler une armoire à glace.
Puis la jeune femme se dirigea vers la porte citée précédemment, non sans que son altesse ne dédaigne le bras que le voleur lui proposait. L’attitude qu’elle adopta -et l’expression qui allait avec- était d’une incroyable ressemblance avec celle des dames de la haute société qu’il avait pu croiser. Vraiment, s’il ne la connaissait pas, il aurait pu en être dupé. Un sourire narquois se dessina sur son visage. Elle ne manquait pas de ressources, elle non plus. Et il ne parlait pas de son physique, pour une fois.

- A tes ordres ! répondit-il en la saluant comme un garde lorsqu’elle l’invectiva de la suivre sans se départir d’un sourire à la fois moqueur et provocateur. Avait-il trouvé quelqu’un de son niveau pour une fois ?

Shadielle s’arrêta devant la porte et le voleur en crocheta la serrure en un rien de temps. Devant son regard interrogatif, il haussa les épaules.

- Je t’apprendrais peut-être si tu te montres être une redoutable élève !


Tous deux se faufilèrent dans l’étroit escalier qu’ils montèrent pour atteindre le toit. Ils surplombaient là une partie de la ville et, à l’aube et au coucher du soleil, le spectacle y était grandiose, presque romantique. Enfin, c’était ce qu’on en disait. Lui ne s’y était jamais attardé à ces moments-là. Quel était l’intérêt de profiter d’un trésor que tout le monde avait quand il pouvait en chiper un qu’il pouvait avoir que pour lui ?
Dans un coin du toit, il trouva une large planche de bois que, à ses gestes et à son attitude, il était certain de trouver. Il la plaça entre le toit où ils se trouvaient et celui de la bâtisse qu’il avait scruté un peu plus tôt, surplombant la rue d’une hauteur telle que l’on pourrait s’y rompre le cou en cas de chute. Satisfait de son travail, il s’épousseta les mains sur ses chausses et regarda la jeune femme.

- Évaluation ! déclara-t-il solennellement.

- Au deuxième étage, en face, il y a, dans la chambre principale, une petite statue de bronze en forme de chat. Tu vas la voler et me la ramener. Sur le toit en face, il y a une trappe en bois, qui donne sur un escalier, en bois lui aussi. Il te mènera dans un grenier. De là, et bien, tu te débrouilles !

D’un geste de la main, il coupa toute objection ou toute question et frappa des deux mains. Au boulot !

- Si tu y arrives, sans te faire prendre, j’entends, tu gagneras… Kelan fit mine de réfléchir. Tu n’auras qu’à choisir ce que tu auras gagné !

Il la pressa de monter sur la planche et de franchir le vide pour gagner l’autre toit et de trouver la fameuse statuette, un air amusé gravé sur le visage et les yeux malicieux.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Dim 27 Nov - 22:32

Un sourire amusé passa, fugace, sur les lèvres de Shadielle lorsque Kelan se mit au garde à vous. Mais elle n'en oubliait pas sa vengeance à prendre et chassa son sourire aussitôt. Pas question d'encourager le voleur, ah ça non !

Et le voleur se mit à l'action. Pas mauvais de ses doigts, il crocheta la serrure sous le regard très intéressé de la belle de nuit. Chacun son domaine d'expert, en tous cas elle ne connaissait rien à ces manipulations, et cela la rendait bien curieuse. Kelan s'en rendit compte et lui promis de lui enseigner, à condition qu'elle soit bonne élève. Marrant, cette condition elle la posait souvent elle aussi… mais dans d'autres conditions.

Les voilà qui montaient jusqu'au toit, silencieux comme des ombres. La vue, là haut, était plutôt sympa. Shadielle aurait bien aimé l'observer de jour, mais elle se doutait que cela serait bien plus compliqué de gagner le point d'observation à la vue de tout le monde. Elle devrait donc se contenter de la lumière de la lune pour profiter du panorama sur les toits de la ville.

Mais pas le temps de rêvasser ! On était venu travailler, ce n'était pas une promenade. Shadielle rattrapa Kelan, tant bien que mal, qui lui savait pertinemment où il allait alors qu'elle ne savait pas du tout où mettre les pieds. Et lorsqu'elle le rejoignit, il avait installé une passerelle entre le toit où ils se trouvaient et celui de l'autre côté de la rue.

Évaluation, décréta-t-il ? Oh mais c'est qu'il prenait ses rêves pour la réalité le chef de bande ! Shadielle n'avait pas la prétention de savoir voler. Elle serait peut-être capable d'accomplir la tâche qu'il voulait lui attribuer, mais à l'origine ce n'était pas pour cela qu'elle était venue. Et puis… il y avait toujours une revanche qui flottait dans l'air. Même l'appât du gain ne suffit pas à lui faire oublier l'idée qui venait de naître dans l'esprit de la prostituée.

Faisant mine d'observer la cible que Kelan lui désignait comme étant la sienne, elle se tourna vers le toit d'en face, le poing sur la hanche et l'autre sous le menton.

«  J'ai une meilleure idée » déclara-t-elle soudain en se tournant vers Kelan avec le même sourire moqueur qu'il lui avait adressé il n'y avait pas si longtemps. « Puisque c'est toi le voleur ici, à toi de prouver tes compétences le premier. Montre moi ce que tu sais faire. Tu vole cette statuette puis tu refais le chemin inverse pour la remettre à sa place pour que j'aille moi aussi la voler. »

Elle se rapprocha de lui, son sourire plus moqueur que jamais vissé au coin de ses lèvres. Elle tira sur le devant de la chemise de Kelan.

« Mais je crois que cela sera de trop. Tes habits risquent de te gêner. »

Puis elle ajouta :

« Si tu y arrive, tu décideras de ce que tu veux comme récompense. Si j'y arrive aussi, je garde la statuette. À prendre ou à laisser. »
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Dim 27 Nov - 23:09

La jeune femme parut pensive un instant avant de faire volte-face. Elle préférait d’abord mettre à l’épreuve le chef de bande avant d’obéir à ses ordres et de voler la statuette. L’expression de son visage reflétait celle du voleur. Ils se souriaient mutuellement. Le jeu devenait intéressant.
Enfin, leur petit jeu à tous les deux parce que le larcin qu’il lui avait proposé, s’il était à la portée de la novice, était un véritable jeu d’enfant pour lui. Mais la malicieuse jeune femme avait plus d’un tour dans son sac et, lorsqu’elle s’avança pour tirer sa chemise, il lui reconnut également un air prédateur.

Sa remarque ne fit qu’élargir le sourire qui se peignait sur son visage. C’était de bonne guerre, songea-t-il. Et même s’il était moins habitué à se dévêtir devant son auditoire, la mise en bouche qu’elle lui avait offerte l’enivrait quelque peu et il se sentit capable d’accéder à sa requête. Shadielle en profita également pour revoir d’autres termes du marché. Ce serait lui qui aurait ce qu’il voudrait  et elle, elle n’aurait qu’un souvenir. Ses yeux pétillèrent. A l’évidence, il ne dut pas chercher bien loin pour trouver une récompense à ce petit défi qu’elle lui lançait. Mais elle ne serait pas juste et peut-être serait-il trop gourmand. Le voleur était d’humeur joueuse malgré tout, et il se prit à ce petit jeu qu’ils avaient instauré depuis quelques minutes.

- Marché conclu, fit-il tout en liant le geste à la parole. Il déboutonna sa chemise et lui fourra dans les mains. Il retira ses vieilles bottes usagées. Puis il ôta ses chausses qu’il lui confia également. Il se retrouva dans le plus simple appareil et dut reconnaître que la sensation n’était pas déplaisante. Enfin, si l’on mettait de côté l’impression d’être aussi vulnérable qu’un clou sous un marteau lorsqu’une telle femme vous faisait face. Toutefois, il ajouta en riant :

- Je n’oublierai pas de t’envoyer la note, moi aussi.


Puis, sans faire d’autre cérémonie, il passa sur l’autre toit, ouvrit la trappe et disparut dans les ténèbres. Ou plus simplement dans la bâtisse qui abritait le fameux butin.

Kelan en ressortit quelques instants plus tard et apporta la statuette à la jeune femme pour lui mettre sous le nez. Puis il repartit, sans plus attendre pour replacer l’objet à sa place, sur une commode, dans la chambre de la femme qui occupait les lieux. Il lui fallut exactement le même temps pour le remettre que pour le voler. Et une fois de retour aux côtés de la prostituée, il récupéra ses affaires et se rhabilla.

- A moi la récompense ! lâcha-t-il en sautillant comme un enfant malgré la quarantaine d’années qu’il avait. Puis il pointa Shadielle d’un doigt inquisiteur. A ton tour maintenant !

- Tu me feras le plaisir de ne pas traîner. J’attends avec impatience que tu reviennes pour que j’obtienne ce qui me revient de droit 
! fit-il avec un regard lubrique. Il était certain qu’elle s’attendait à ce qu’il lui demande la seule chose qu’on pouvait lui demander et qui faisait sa renommée. L’idée lui avait effleuré l’esprit -en réalité, elle avait fait plus que ça, elle le dévorait-. Mais il s’agissait là de quelque chose de trop commun, et il voulait la surprendre. Une nuit de ses services ne serait donc pas la récompense du voleur. Il lui réservait autre chose.

Kelan la congédia alors d’un signe de la main, de ceux que font les nobles princesses pour faire déguerpir leurs serviteurs lorsqu’elles en sont lasses. Il ne se départait pas de son sourire moqueur. Dire qu’il était en route pour dormir lorsqu’il l’avait croisée ! Cette rencontre fortuite était autrement plus intéressante !
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Lun 28 Nov - 8:04

Shadielle eut l'air très satisfaite d'elle-même quand Kelan accepta le marché qu'elle lui proposait. Elle se demandait bien à quoi il pensait derrière ce regard pétillant de malice, mais elle savait qu'elle risquait de le savoir rapidement.

La belle de nuit réceptionna la chemise et la garda sur son bras tandis qu'elle ne perdait rien du spectacle. Ce n'était peut-être pas très juste car, lorsqu'elle s'était trouvée dans sa situation, lui n'en avait pas profité pour la reluquer comme elle le faisait en cet instant. À la décharge de Shadielle, le voleur avait beau être largement plus âgé qu'elle, il était pas dégueux à regarder.

« Tu peux » répondit-elle sans se départir de son sourire malicieux, et avec un hochement de tête appréciateur sur sa silhouette musclée.

Puis il partit et Shadielle s'installa confortablement (autant que possible) sur le bord du toit pour voir le voleur -nu- en action. Les jambes pendant dans le vide, la chemise de Kelan sur les genoux, Shadielle regarda la silhouette du voleur disparaître dans la demeure de cette malchanceuse personne qui risquait de perdre son bien (à condition que Shadielle réussisse sa part du marché).

Il fallut moins de temps que Shadielle ne le pensait pour que Kelan reparaisse avec l'objet visé. La chat en bronze apparut sou sle nez de Shadielle un instant seulement puis reparti prendre sa place dans la chambre. Alors Kelan revint prendre possession de ses vêtements. Shadielle ne put s'en empêcher, elle éclata de rire. Elle étouffa son rire dans sa main, pour ne réveiller personne (sinon elle ne pourrait pas accomplir sa part du marché), mais Kelan était trop drôle comme ça, comme un gamin qui vient de gagner un paquet de bonbons. Mais si c'était le ton d'un enfant qui lui parlait, le regard qu'il posa sur elle était bien celui d'un homme adulte. Ouais, d'accord, pas besoin de chercher bien loin pour savoir sur quoi porterait sa demande.

Shadielle se leva et acquiesça. Puis elle s'en alla sur la planche. Son pas était moins sûr que celui du voleur. Elle étendit les bras de chaque côté pour garder son équilibre, mais le vide sous ses pas semblait l'appeler, elle ne fut rassurée qu'une fois le pied posé sur le toit d'en face. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine. Risquait-il d'être entendu ? Dans ce cas, elle était cuite. Dans quoi s'était-elle embarquée ? Avant d'entrer, elle inspira un grand coup pour se donner du courage, puis elle s'avança tête baissée vers sa cible.

Trouver la chambre ne fut pas très compliqué avec les indications de Kelan. Il fut plus difficile de ne pas faire de bruit. Trop apeurée, Shadielle retenait son souffle sans quitter la dormeuse des yeux. Son souffle paisible s'entendait dans le silence de la pièce, rassurant un peu la prostituée. La statuette était là où le lui avait dit Kelan. Posée en évidence, comme appelant à se faire subtiliser. Et c'est ce que Shadielle fit. Elle s'empara de l'objet et fila sans demander son reste. Essoufflée, elle dût s'arrêter sur le toit pour respirer. La peur lui tenait encore le ventre. Elle fini par rejoindre Kelan, son trophée en main.

« Et à moi la breloque ! »

Pas la moindre idée de ce qu'elle allait en faire. La revendre peut-être ? Il était pas impossible qu'elle trouve facilement preneur. Si le chat n'intéressait pas, le métal était toujours récupérable pour en faire autre chose.

« On s'en va d'ici avant de se faire prendre ? »

Elle n'était pas tranquille, après ce qu'elle avait fait. L'illégalité n'était pas vraiment son domaine, et cela lui faisait un peu peur de se faire prendre. Elle préférait regagner un domaine sûr rapidement. Et puis, Kelan voudrait sa part de marché.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Lun 28 Nov - 13:15

Le voleur l’observa agir à son tour, nerveuse, peu assurée mais visiblement déterminée à aller jusqu’au bout. Elle ne manquait pas de courage, songea-t-il. Elle surpassait la peur du vide puis celle d’être prise juste par défi. Honnêtement, cela ne valait pas le prix qu’elle pourrait en tirer de la statuette si elle parvenait à s’en emparer -et il n’en doutait pas-. Kelan patienta, les bras croisés, un temps qui lui parut plus court qu’il ne l’aurait pensé venant d’une débutante. Il n’avait même pas eu le temps de songer à sa récompense qu’elle était revenue.

Shadielle se remit rapidement de ses émotions, satisfaite d’avoir atteint son but. Il la gratifia d’un sourire moqueur.

- Félicitations, tu viens de réussir ton premier larcin, et avec quel panache ! Il en faut pour voler une vieille sourde !

Et l’homme d’éclater de rire dans la foulée. Depuis le début, il avait en tête cette vieille mégère croisée un jour de marché lorsqu’elle avait acheté la fameuse statue de bronze. Il avait fallu que le vendeur s’égosille pour qu’elle comprenne enfin le prix qu’il en demandait. Dès lors, elle faisait une cible de choix pour une jeune recrue. Et ce fut Shadielle qui s’exerça sur cette cible bien facile. Oh, il s’attendait à ce qu’elle s’offusque de s’en être prise à une personne diminuée et blablabla. Il fallait bien commencer par quelque part avant de voler l’Autorité !

- Allons, ne fais pas cette tête. Tu t’es bien débrouillée et tout le monde débute par quelque chose de facile !

Mais la jeune femme voulait surtout fuir le toit, inquiète qu’ils soient surpris. Kelan comprenait. Les premières fois, le cœur bat à tout rompre, à tel point que l’on pense que ce bruit assourdissant et régulier est entendu de tous. Et même des minutes après, il continue de battre, l’inquiétude aidant à amplifier cette sensation qui finit par éclater dans un rire. On l’a fait ! Ce sentiment s’estompait avec les années et Kelan ne jubilait que de son butin, non plus de la sensation de flottement qui s’ensuivait. Il acquiesça finalement et emprunta le chemin du retour jusqu’au labyrinthe en prenant Shadielle par la main.

- Alors, comment te sens-tu ? Mise à part que tu veux me tuer pour m’être moqué de toi, deux fois ?

Si la vue de son corps dénudé valait son pesant d’or, l’expression de son visage après qu’il lui eut révélé son subterfuge n’était pas mal non plus. D’ailleurs c’était presque ce qu’il préférait. Presque. Alors qu’elle lui répondait, le voleur détailla un peu plus son visage, beau et jeune, la couleur si atypique de ses cheveux et la façon dont elle mettait en valeur le bleu de ses yeux. Savait-elle qu’avec sa beauté, elle aurait pu prétendre à gagner un mari de la haute plutôt que de vendre son corps ? Cette question, il la garda au silence, conscient qu’elle faisait cela surtout pour le plaisir. A ce moment-là, il sut quelle récompense il voulait.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Lun 28 Nov - 19:51

Moqueur, toujours. Il ne lui concéda sa victoire que pour mieux lui expliquer comment il l'avait encore roulée dans la farine ! Une moue boudeuse s'installa sur les traits de Shadielle. Elle ne releva même pas lorsqu'il tenta de la rassurer en lui disant que les débutants devaient bien commencer un jour, avec des cibles à leur niveau. Il avait raison, bien sûr, elle le savait, mais elle était vexée qu'il se moque d'elle comme ça.

Heureusement, il voulu bien accepter sa demande de quitter les toits pour rentrer au bercail. Après avoir caché la planche, il la pris par la main pour la guider sur le chemin de la maison. Apparemment, fini la comédie, ils étaient à présent de retour dans leur véritable monde, un monde sans faux-semblants, et ce n'était pas si mal. De toute façon, Shadielle n'aurait pas réussi à jouer son rôle, avec le cœur battant et le ventre serré.

« Qui te dis que j'ai envie de te tuer ? Il y a des tortures bien pires que la mort. Et si je m'y connais dans les plaisirs du corps en contrepartie j'en connais un bout sur ce qu'il n'aime pas, dis-toi que ce savoir peut tout à fait se retourner contre toi. »

Elle lui décocha un nouveau regard malicieux. Oubliée la moue boudeuse, Shadielle avait retrouvé sa langue leste. En se tournant vers lui, elle attrapa son regard qui la fixait. Elle le lui rendit, se demandant bien ce qu'il avait tout à coup. On aurait dit qu'il ne l'avait jamais vue. Mais comme elle n'aimait pas les moments de gêne, elle préféra enchaîner sur autre chose :

« Tu sais ce que tu veux comme récompense ? »

La prostituée pensait avoir compris ce qu'il envisageait. Elle l'accepterait. Au final, cela faisait partie de ce qu'elle était après tout. Même si ce soir, elle avait eu le sentiment de dépasser cet état.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Kelan le Lun 28 Nov - 21:31

Kelan réprima un rire lorsque la jeune femme lui répondit avec sa fausse menace. Oh il ne doutait pas qu’elle s’y connaisse en sévices, mais au vu de la légèreté de la soirée, il ne croyait pas un instant qu’elle le mettait réellement en garde. Et puis, il y avait cet air malicieux dans ses yeux qui ne pouvait pas être un avertissement mais plutôt une invitation à jouer. Cependant, l’information ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd.

Ils atteignirent finalement la ruelle sombre qui cachait l’une des entrées du labyrinthe. Les deux ombres s’y engouffrèrent et disparurent aussitôt. Shadielle s’enquit alors de la récompense qu’il comptait obtenir après avoir rempli sa part du marché. Le ton dans sa voix laissait transparaître une pointe de déception. Le voleur sentait qu’elle s’attendait à ce qu’il demande ce que tout autre homme aurait demandé. Mais il s’agissait de la solution de facilité.

- Non, je ne sais pas, Shadielle.

Et c’était la vérité. Il pouvait avoir une nuit avec elle, tout autre homme aurait choisi de profiter d’elle, de ce corps qu’il avait entrevu. La tentation était forte. Mais c’était encore plus intéressant de lui résister et elle ne s’y attendrait pas, il en était certain. Il lui fit part de ses raisons.

- Tu t’attendais peut-être à ce que je demande à t’avoir dans ma couche cette nuit, n’est-ce pas ?

Il marqua une pause alors qu’ils se faufilaient dans les couloirs pour regagner les pièces qui leur faisaient office de maigres quartiers.

- Ce serait tellement réducteur. Et je suis plutôt du genre à vouloir ce que personne ne peut acheter.

Non pas que sa condition de prostituée le repoussait, le voleur faisait peu de cas de cela. Elle était une très belle femme, elle avait de la répartie et l’amusait. Cela lui suffisait pour passer une folle nuit d’amour. L’ambiance devenait subitement lourde, il s’en rendit compte, mais un peu trop tard. Kelan se hâta de détendre l’atmosphère et de reprendre avec plus de légèreté.

- Puis, l’idée que tu me doives quelque chose est terriblement séduisante ! Je crois que je préfère presque cette idée !

Les yeux plein de malice, il ajouta :

- Tu as peut-être une meilleure idée ?
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accroche discrète

Message par Shadielle le Mar 29 Nov - 6:29

La peur quitta peu à peu Shadielle à mesure que les deux Réprouvés avançaient sur le chemin qui les ramenaient chez eux. La pression dans son ventre diminua jusqu'à s'en aller, et son cœur reprit son rythme habituel. La Réprouvée retrouvait un sentiment de sécurité en se dissimulant dans l'ombre.

Une fois dans le Labyrinthe, il ne restait plus de cette aventure qu'un mémorable souvenir que Shadielle n'était pas près d'oublier. C'était le moment de mettre les choses au clair concernant leur marché. Shadielle était prête à honorer sa part, comme convenu, mais elle ne s'attendait pas à ce que Kelan la repousse.

Elle aurait pu se sentir vexée que l'homme ne veuille pas de ses charmes. Elle aurait pu croire qu'elle n'était pas assez belle ou trop souillée pour plaire à un voleur. Mais non. Shadielle avait vu le regard de Kelan ce soir. Il n'était pas aussi coincé que sa réputation ne le laissait penser. Non, il était comme tous les hommes, son corps avait autant de désir que les autres, mais lui savait dominer ses instincts, c'était cela la différence entre lui et tous ceux qui étaient passés dans la couche de la prostituée. Un rôle auquel lui ne voulait pas la réduire.

Shadielle ne savait pas quoi dire. Elle gardait le silence, qui fini par devenir un peu pesant entre eux. Heureusement, Kelan lutta contre lui et Shadielle se décida finalement à parler.

« Non, je n'ai pas de meilleure idée. »

Elle répondit à son sourire, mais sans malice. Provisoirement, la moquerie s'était effacée pour laisser la place à une femme plus douce. Une femme dont le regard disait combien elle lui était reconnaissante de ce qu'il faisait.

« Je comprends mieux ta réputation. Même si elle ne te rend pas justice. »

Et dire que certains plaisantaient sur son absence de conquêtes, allant jusqu'à supposer qu'il était peut-être eunuque ! Ce soir, Shadielle se disait surtout que ces mauvaises langues pourraient en apprendre plus de la part de Kelan que ce qu'ils pensaient, ça ne leur aurait pas fait de mal.
avatar
Shadielle
Belle de nuit

Messages : 49
Localisation : le Château ou la rue
Emploi/loisirs : Prostituée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum