Douloureuse retrouvailles (1139)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Lun 31 Oct - 11:47

4e jour du premier mois du printemps, an 1139

Deux mois. Voilà deux mois que mon cœur avait cessé de battre. Pourtant jamais je ne m'étais senti aussi vivante qu'en ce moment. Ma rage de le vaincre me donnait la force nécessaire pour mordre la vie à pleine dents, comme jamais je ne l'avais fait jusqu'à présent. Prévoyante, ma nouvelle amie ne quittait jamais le fond de ma poche pour le -au cas où-.
Naej m'avait sans le vouloir vraiment, donné une nouvelle confiance en moi. Je me découvrais jour après jour en humaine normale, qui pouvait toucher, serrer, étreindre même sans à avoir peur de faire du mal. Ma vie de tous les jours pouvait même en être simplifiée. Mais je me souvenais des paroles de Naej qui m'avait conseillé d’en respirer simplement la fumée… Le -au cas où- se présenta. Encore une fois, grâce à Naej, à son insu bien entendu. Une nouvelle recrue débarqua dans le camp, Tiomi. Un jeune homme simple, naturel en toutes circonstances, sincère et vrai. L’opposé presque total de Naej lorsque l’on y pense et qui plus est, charmant également. Naturellement je lui tendis la main pour aider à son intégration comme j’aurai pu le faire avec tous nouveaux mais de fils en aiguilles, je réalisais qu’il avait le profil parfait de celui qui pourrait bien être le « pantin » qui m’aiderai à rendre jaloux mon meneur.
C’est ainsi que je le laissai avec délectation me faire la cour. N’y voyant aucunes objections, après tout j’étais une jeune fille à marier. Les premiers temps ne furent pourtant que jeu pour moi tandis que je guettais du coin de l’œil les environs afin de voir si Naej était dans les parages. Et je dois dire qu’il était souvent fidèle au poste pour mon plus grand bonheur. Egal à lui-même, il restait silencieux me laissant certainement mener ma vie à ma guise.
C’est presque déçu de ne voir aucune réaction de la part de Naej que je me laissai emporter par le tourbillon de la vie. Ainsi que par le regard ténébreux de Tiomi. Notre relation évolua tant et si bien qu’il me laissa de son plein gré sonder son esprit, puis me laissa l’utiliser comme cobaye afin que je m’exerce gentiment à la manipulation d’esprit. Preuve de sa toute confiance en moi. C’est ainsi que pour le plus grand bonheur des enfants je lui faisais réaliser moult singeries. L’envie de me servir de lui pour aller tâter du poing avec Naej me traversa l’esprit mais par respect de Tiomi, je me cantonais a des choses mignonne comme aller me cueillir les premières fleurs que le printemps faisait naitre.
J’étais heureuse dans ma nouvelle vie. Les allés et venus nouveaux des enfants entre ici et l’orphelinat m’attristaient parfois mais j’avais cette épaule masculine sur qui poser mon chagrin lorsque le besoin s’en faisait sentir. Un seul tourment persistait, tourment que je ne pouvais quitter, ce gout amer que laisse un amour impossible et je gardais silencieusement attendant qu’il s’éveille de nouveau ou… qu’il parte.
Qu’il parte… cela valait certainement mieux. La bourse de cuir entre mes mains ce soir, je ferai partir cet amour. Je mettais promis de faire plier la raison de Naej mais aujourd’hui c’est mon cœur qui cède. Je ne veux plus voir son regard océan dans les yeux de Tiomi, je ne veux plus sentir ses lèvres caresser les miennes alors que ce n’est pas lui en face de moi. Je veux remplacer les stigmates qu’il m’a laissés afin de laisser Tiomi prendre la place qui lui revient de droit à présent.
Ce soir, mon esprit sera bloqué comme jadis mais pour Tiomi. Dans le silence du refuge endormi, je laisse les volutes de fumées embrumer mon esprit et j’attends presque sereine assise dans la chaise à bascule qu’il rentre de sa mission du jour.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Lun 31 Oct - 15:52

Nil regardait sa bouteille de vin droit dans les yeux. Ça n’allait pas fort ces derniers temps. Lorsqu’il avait repoussé Indis, il s’était senti immensément soulagé, il n’était pas passé loin de tomber dans le piège de ses sentiments mais avait réussi à résister. Il pensait que la jeune femme avait comprit et ne lui poserait plus de problème, et c’est ce qu’elle avait fait. Lui de son côté, avait décidé qu’elle devait être heureuse, elle avait besoin d’un homme pour lui faire oublier le monstre qu’était son meneur. Et pour ça il avait le candidat idéal, presque comme un fait exprès. Tiomi, toute nouvelle recrue qui avait besoin de trouver ses marques au Refuge, et tout l’inverse de Naej. Oui, s’il y avait un homme pour rendre Indis heureuse, c’était bien lui.

Naej l’avait donc fait venir au Refuge et avait manœuvré de façon à ce que les deux se rencontrent, naturellement, sans qu’aucun des deux n’en ait conscience. La générosité d’Indis faisant le reste, ils s’étaient liés comme prévu. Et lui avait surveillé cela de loin, s’assurant du succès de son entreprise. Mais la victoire avait un goût amer. Chaque fois qu’il les voyait ensemble, Nil bouillait intérieurement. Indis avait eut raison de lui faire remarquer qu’il n’arriverait pas à la voir avec un autre. Mais il avait eut beau le savoir, la douleur n’en était pas moins grande. Et le soir, lorsqu’il se retrouvait seul, l’alcool avait commencé à lui tenir compagnie. Il fuyait le domicile familial de plus en plus souvent, afin que sa famille ne voit rien, et s’enfermait dans son bureau avec sa bouteille (au début il avait but avec un verre mais très vite ce dernier avait disparu). Il buvait sans s’en rendre compte, et cela l’enfermait plus encore dans sa douleur alors qu’il faisait tout pour lui échapper.

S’il y en a une à qui la situation n’avait pas échappé, c’était bien Niluom. Elle voyait son partenaire se détruire peu à peu à cause de la médium et elle n’arrivait pas à secouer Naej, même en faisant appel à son sens du devoir elle n’obtenait rien de lui. Et ce soir là, elle débarqua dans le bureau (qu’elle avait ouvert avec sa propre clef) tandis que Nil plongeait son regard rempli d’intelligence dans les tréfonds de sa bouteille. C’est à peine s’il lui accorda de l’attention, levant les yeux rapidement sur elle, il prit connaissance de l’identité de la furie qui venait d’entrer comme une tornade puis retourna à sa bouteille.

« Va-t-en, je n’ai pas besoin de toi. »

« NIL ! Ça suffit ! Ça a trop duré, tu ne peux pas continuer comme ça ! »

D’un geste rageur, elle arracha son masque et vint se poster en face de son meneur, le regardant dans les yeux, les siens lançant des éclairs.

« Tu ne veux pas d’elle alors assume qu’elle soit avec un autre. C’est toi qui le lui as envoyé en plus, tu devrais être content que ça ait fonctionné ! »

Comme il refusait de la regarder et s’obstinait à contempler sa sublime bouteille de vin, Niluom l’attrapa par le goulot et l’envoya valser contre le mur où elle se fracassa, éclaboussant les environs de vin et de verre. Mais la jeune femme s’en fichait bien pour le moment.

« Naej, le meneur des Libérés, celui qui doit montrer l’exemple et être digne de nos idéaux, c’est toi ! Tu me l’as assez fait comprendre depuis que tu as pris ce poste, alors maintenant tu te bouge et tu remédie à la situation ! »

Nil, forcé cette fois de regarder les yeux bleu électrique de son bras droit, la fixa sans ciller. Il ne réagit pas à ses paroles, pas plus qu’à la perte de son précieux alcool. Du moins pas immédiatement. Il se sentait si loin de tout ça… si loin d’ailleurs qu’il ignora complètement sa partenaire et se leva pour marcher d’un pas pas tout à fait stable vers la porte. Niluom, bouche bée devant une telle réaction, le regardait faire sans trouver les mots pour lui dire à quel point il était idiot. La parole lui revint alors que Nil ouvrait la porte.

« Où tu vas ? »

« Y remédier » répondit-il seulement avant de s’enfuir dans le couloir.

Il comptait surtout aller dormir. Mais s’il allait dans les parties du Refuge qui étaient réservés pour eux, Niluom allait sans doute revenir à la charge et il n’avait pas du tout envie de l’entendre crier encore. Nil n’était pas sans savoir que sa partenaire détestait Indis, c’était pour ça qu’elle n’aimait pas le voir dans cet état, et pour ça que lui ne lui parlait jamais de ce qu’il avait sur le cœur. La seule à qui il aurait pu dire quelque chose, c’était Faustine, mais il n’avait jamais trouvé le courage de lui avouer ce qui se passait. Pour l’heure, il lui fallait trouver un coin où dormir, et pourvu d’un certain confort de préférence. Il n’y avait pas trente six solutions, surtout pour son esprit embrumé : le salon. Petite pièce conviviale destinée à procurer un certain confort aux Libérés résidents au Refuge de manière permanente, il était doté de plusieurs canapés particulièrement moelleux. Ça ferait très bien l’affaire pour la nuit.

Mais alors qu’il entrait dans le salon et se laissait tomber dans l’un de ces fameux canapés, il se rendit compte que quelqu’un d‘autre y était déjà. A cette heure avancée de la nuit, qui donc pouvait bien se trouver ici plutôt que dans son lit ? Un partenaire de dépression ? Non, pire que cela : la raison de sa dépression. Indis elle-même. Il y eut un moment de silence durant lequel l’esprit alcoolisé de Nil eut du mal à faire les connexions nécessaires pour lui adresser la parole, puis enfin il réussit à dire quelque chose.

« Salut »

Il regarda Indis, fatigué à présent, il n’avait plus envie de bouger, et tant pis si elle était là aussi, entre elle et Niluom, il avait choisi. De toute façon, la jeune femme ne quittait plus son esprit depuis des mois, qu’elle soit là n’y changerait pas grand-chose.

« Je t’en prie ne me fais pas la morale toi aussi. D’ailleurs, qu’est-ce que tu fais là ? Les enfants dorment tous ? »

Ça n’avait pas vraiment été dans ses intentions de se montrer agressif, aussi enchaina-t-il aussitôt avant qu’elle ne puisse parler :

« Désolé, mauvaise journée, je voulais pas te blesser. »

Il ne savait même plus où il en était.
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Lun 31 Oct - 17:07

Au gré des balancements répétitifs de la chaises qui me berçait, comme le ferait une mère à son enfant, je commençais a somnoler, bien malgré moi dans l'attente de l'arrivée de Tiomi. Le silence régnant dans la pièce propice a mon précieux repos fut néanmoins de courte durée selon moi. Je ne sais combien de temps je me suis assoupi mais suffisamment pour me faire faire un sursaut lorsque qu'un homme entra dans le salon où je me trouvais. Ca n'était pas Tiomi, lui avait l'habitude de m'y trouver souvent l'attendant patiemment. Non le l'homme fila droit vers l'un des fauteuils a proximité du mien et s'y affala comme si ses jambes ne pouvaient plus le porter.

Et c'était bien le cas. Je me redressais bouche bée, sur les accoudoirs de mon assise et me frottais les yeux afin de bien voir ce que je voyais. Nil. Lui ici, à cette heure et aussi imbibé qu'une serpillère après une inondation. Mon cœur se mit battre à tout rompre dans ma poitrine de le savoir si près de moi. La dernière fois que nous nous étions retrouvé en tête à tête remontait a si loin maintenant. L'eau avait filée sous les ponts, et ce soir comme un coup tordu du hasard, ce soir ou j'avais décidé de tirer un trait sur les sentiments qui m'animaient a son égard, le voila qu'il me tombe entre les mains, tout fragilement alcoolisé, par dessus le marché.
Bien contrainte devant sa tête d'ivrogne, son "salut" inhabituel me fit échappé un rire et auquel je répondis amusée.

- Salut.

Ce qu'il me charabia ensuite me fit froncer les sourcils mais ne lui en tint pas rigueur.

- Tu ne me blesses pas... Oui les enfants dorment. Mais je te retournerai volontiers la question. Que fais-tu là? Et surtout sans...

J'allais ajouter "sans protection" avant que je ne me rendent compte qu'il était bel et bien protégé de mes pouvoirs. Une chance pour lui, même si ce doit être le cadet de ses soucis a l'heure qu'il est. Mais dans mon intérêt je me garde de lui donner ce détail pour le moment.

Je me lève afin de venir m'agenouiller devant lui, cherchant a capter son regard depuis si longtemps désiré. J'ai certainement tord d'agir ainsi, mais la tentation de me saouler de son image est trop grande. Tout l'amour que je tentais de refouler, vient en une fraction de seconde de m'exploser en pleine face. Et même le regard fatigué, même l'haleine alcoolisé. Je l'aime. La question qui demeure est, veut-il a présent de mon amour? A t-il accepter le sien?

En pleine contemplation des courbes fatiguées, mais toujours aussi parfaites de son visage je me surprends a vouloir unir nos lèvres. Lui ivre comme il est n'y verra certainement aucune objection cette fois ci? Je suis décidément trop sage, a la place mes lèvres viennent embrasser le dos de sa main et avec douceur ma voix s'élève comme si je cherchais des réponses. Lui ne sachant pas que mes pouvoirs sont bloqués.

- Je ne te ferai pas la morale, tu es grand. Mais dis moi seulement la raison de ton ivresse, hors mis le vin.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Lun 31 Oct - 17:16

Ce fut à peine s’il nota la phrase non finie de la médium. En fait, il n’avait plus envie de réfléchir. L’alcool, la fatigue, la douleur, la colère… et malgré tout ça, l’amour inconditionnel qu’il ressentait pour elle était là, bien présent et solidement ancré, aucune chance qu’il ne s’en aille. Alors franchement, se rendre compte de ce genre de détail… non ce n’était pas possible.

Nil la regarda venir à lui sans se donner la peine de répondre à sa question. Après tout elle n’avait pas répondu à la sienne. Bon certes ce n’était pas ce qui l’en empêchait, il fallait être sincère, c’était plutôt qu’il ne voyait pas quoi lui dire au juste, et il n’avait pas envie de réfléchir, il faisait cela toute la journée et aurait voulut, juste un instant, ne plus avoir à le faire. Indis s’agenouilla devant lui et il cru bien que cette fois était la bonne, il allait réellement pouvoir se noyer dans les petits lacs de ses yeux, sans même qu’il s’en rende compte, sa main rejoignit la joue de la jeune femme et s’y posa, la caressant un peu avant de retomber mollement sur son genou. Et tandis qu’elle s’empare de la seconde et lui demande une nouvelle fois pourquoi il est là et de plus dans cet état, il réalise qu’il a manqué sa dernière prise, négligée car il n’avait pas le moins du monde prévu d’entrer en contact avec quiconque, et peut-être aussi parce qu’il avait déjà un petit coup de vin en trop derrière la cravate. Cela faisait combien de temps ? Sans doute assez pour que les effets commencent à s’estomper, pas totalement cependant, sans doute la raison de l’ignorance de la médium. Ce n’était pas plus mal en somme car il n’avait pas envie de se ridiculiser devant elle.

En effet, comment avouer à la femme qu’il aimait depuis des années en secret mais qui désormais en avait connaissance et qu’il avait repoussé à cause de la raison, qu’il avait manigancé dans son dos afin qu’elle trouve chaussure à son pied et que lui subissait les revers de sa réussite ? Sa fierté en prendrait un sacré coup et il n’y arrivait pas. Il ne se rendait même pas compte que les raisons qui l’avait poussé à refuser ce qu’elle lui avait offert ne comptaient même plus en cet instant. En fait, il se fichait tout bonnement de tout. De tout sauf de ces yeux outremer et de ces lèvres qui les accompagnaient. Il se souvenait vaguement pourtant que ces lèvres lui étaient interdites. Pourquoi déjà ? Alors un fou rire totalement incontrôlable le prit en songeant à l’ironie de la situation. C’était tellement bête. Bien sûr, il savait maintenant pourquoi elle était là.

« Tu l’attends pas vrai ? C’est lui que tu t’attendais à voir, pas moi, et c'est pour ça que tu es là. »

Hé oui, c’était évident, elle attendait l’homme qu’il lui avait envoyé lui-même. Ha décidément, quand les choses allaient mal, elles allaient pire encore. Il fallait croire que sa mauvaise journée n’était pas finit. Il récupéra sa main, à présent conscient qu’il n’avait rien à espérer et pourtant, malgré sa tristesse il ne pouvait s’empêcher de rire. Un rire qui n’était pas le moins du monde joyeux et les yeux qu’il posait sur Indis trahissaient toute la douleur que cette situation lui infligeait.
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Lun 31 Oct - 17:28

Et tandis que, pour toute réponse a mes questions, Nil s'esclaffe comme un gamin devant moi, je sens une vive douleur me traverser les entrailles me sentant inutile sans mes pouvoirs face à la situation. Je ne trouve rien de si drole, pas même son ivresse maintenant. Mais ses paroles me font piquer un fard. Mon regard va se poser sur le sol presque honteuse qu'il sache le pourquoi j'étais là.

- Oui... Répondis-je a demi voix alors que mon cœur se déchirait en deux. Tiomi pouvait franchir la porte d'une seconde à l'autre et me surprendre avec Nil. Les conséquences sur lui seraient énormes je le sais pertinemment mais curieusement, je m'en contrefiche à l'heure qu'il est. Le destin m'envoie une chance de prendre ce que je désire plus que tout au monde et pour n'importe quelles raisons que ce soit, je ne laisserai pas passer cette opportunité.

Ma main délaissée par la sienne reste immobile un instant avant de partir rejoindre sa joue en même temps que je relève les yeux dans les siens. L'expression de son regard fit manquer a mon cœur un battement et me fit ouvrir les yeux sur la raison de son ivresse. Il riait de tristesse et avait bu par amour.
Ne sachant quoi dire et étant dans le total doute, ma main se contente simplement de venir couvrir sa bouche afin de calmer son hilarité.

- Je l'attendais oui mais c'est toi que le destin m'a finalement envoyé. Et je m'en réjouis.

M’empêchant ainsi de commettre la plus grosse erreur de ma vie. En connaissance de mon non pouvoirs, je ne peux résister a venir le toucher. Je me redresse sur mes genoux afin d'être a la hauteur de son visage, que mes deux mains viennent encadrer. Elles le touchent, le caressent comme voulant se l'approprier. Mon visage quant a lui vient tout près près du sien, s'amusant a faire frôler nos nez alors que mon souffle chargé d'amour va mourir contre ses lèvres.

- C'est toi, que tout mon être veut. Appelle. Désir...


Il comprendra bien, même dans l'état qu'il est, que mes pouvoirs sont bloqués. Que certes je l'est ai bloqué pour Tiomi mais que c'est lui, que mon cœur et mon corps désir irrémédiablement. Que malgré le temps qui a passé et les évènements, rien a changé pour moi.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Lun 31 Oct - 17:38

C’est bien ce qu’il avait pensé, elle avait prévu de le voir, Nil était définitivement hors course. Une partie de lui aurait pu se réjouir si elle n’avait pas été évincée par l’alcool. Mais là, non. Non, il ne pouvait pas se réjouir de perdre pour de bon la seule femme qu’il ait jamais aimée, c’était au dessus de ses forces. Il aurait bien fuit, car il refusait d’assister au rendez vous galant des deux tourtereaux, mais cela aussi était au dessus de ses forces, il était bien trop fatigué et alcoolisé pour être capable d’aller bien loin. Alors, forcément, il restait là, comme un idiot, à attendre que le couperet tombe. Et tandis qu’il pense cela, il continu de ricaner bêtement, la situation étant de moins en moins drôle il rit pourtant plus encore.

Mais Indis mit fin à ce rire sinistre en scellant ses lèvres de ses doigts. Et ses paroles… comment pouvait-elle se réjouir de le voir alors qu’il va inévitablement gâcher son rendez-vous par sa présence ? Comment pouvait-elle même se réjouir de sa présence tout simplement ? Après ce qu’il lui avait fait ? Tout cela n’avait vraiment aucun sens, c’était trop compliqué. Bah, si ça la réjouissait, tant mieux pour elle après tout !

Nil ferma les yeux lorsque les mains de la jeune femme s’emparèrent de son visage. Il aurait aimé prolonger ce contact aussi longtemps que sa vie durerait. Ou jusqu’à ce que les effets de l’alcool se dissipent. Indis, la seule femme qu’il ait jamais aimée et désirée… ses paroles s’insinuaient en lui comme du miel, il aurait tellement voulu en sentir la saveur sur ses lèvres. Il rouvrit soudain les yeux en sentant le souffle d’Indis sur son visage et en réalisant le sens des mots qu’elle venait de prononcer avec un temps de retard. Elle était bien trop proche pour que Nil résiste, pour peu qu’il en ait eu le désir, mais ce n’était pas le cas. Peu lui importait les conséquences de ce qu’il allait faire, il était près à tout envoyer balader en cet instant, sa raison, Tiomi, Niluom et même les Libérés pouvaient se rhabiller : Indis était là, c’était la seule et unique chose qui comptait. Alors il franchi la dernière distance restante entre eux et l’embrassa avec toute la ferveur des sentiments qu’il réprimait depuis toujours. Son haleine ne devait pas être des plus agréables, il s’en fichait, il la voulait, c’est tout ce qui comptait. Et pour être sûr de ne pas la perdre, il plaça sa main dans sa nuque comme s’il espérait réussir à mieux se fondre en elle en la retenant contre lui.
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Mar 1 Nov - 8:58

Dois-je me réjouir de la réaction de mon ivrogne adoré ou dois-je aller me cacher pour profiter de son ivresse afin d'obtenir ce que je désire aux plus profond de mes entrailles? Mieux qu'une manipulation d'esprit l'alcool faisant qu'il se laisse aller a ses véritables désirs pour mon plus grand bonheur.
Je réponds, un peu surprise à son baiser passionné en priant l'Unique qu'il fasse que notre ivresse commune pour l'un et l'autre soit sans limite de temps. Que cette fois ci sa raison reste au placard alors que nous nous prouvons l'intensité d'un amour depuis trop longtemps prisonnier.

Ne voulant me résoudre à quitter ses lèvres, je me redresse tant bien que mal et vient glisser mes genoux de part et d'autre de ses hanches. A cet instant plus rien n'a d'importance pas même l'heure de ma prise, alors que je lui répète d'inlassables je t'aime muet dans la discrétion de mon esprit. Et mes poings se serrent sur le pan arrière de sa chemise alors que je raffermis mon étreinte autour de ses épaules craignant qu'il ne m'échappe encore, bien maigre étau de mes petits bras autour de son corps robuste.

Je mets finalement fin moi même a notre baiser, ayant simplement besoin de reprendre un souffle suffisant afin que je ne tombe pas dans l'inconscience dans un moment si délectable. Je garde néanmoins une proximité entre nos lèvres telle que, je sens la chaleur émaner de son visage sur le mien. Je ferme les yeux une seconde, inspirant profondément, imprégnant mon corps tout entier de son effluve, imbibant mon esprit de ce que cette simple odeur suffit à éveiller en moi.

- Ne m'abandonnes plus jamais Nil. C'est mon âme que tu tuerais... Et elle emmènerait sa semblable dans sa chute, tu le sais bien...


Réclament encore pitance, j'enfouis mon visage contre son cou, et le serre autant qu'il a pu me manquer. Autant que je l'aime sans même me rendre compte que mon esprit divague en échappant des semblants de mes souvenirs.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Mar 1 Nov - 9:40

Il accueillit avec bonheur le corps d’Indis contre le sien, son bras libre venant aussitôt enlacer sa taille. Tout entier tendu vers elle alors que leurs lèvres s’entremêlaient interminablement en leur coupant le souffle, Nil eut le sentiment étrange de percevoir comme un écho dans son esprit. L’alcool aurait-il fait déserter toute raison au point que la moindre pensée provoquait un écho ? A vrai dire, Nil aurait bien été en peine de réfléchir à cela car, bien que cela l’intrigue, il ne pensait plus, ou alors à une seule chose : combien il aimait Indis et la désirait depuis des années.

Son souffle était aussi court que celui de la jeune femme et tandis qu’ils tentaient de respirer à nouveau et qu’elle fermait les yeux, il se délecta de pouvoir observer son visage de si près et sans retenue. De sa nuque, sa main vint caresser sa joue qu’elle recouvrait entièrement, à croire qu’elle avait été créée spécialement dans ce but. C’était drôlement bien fichu le corps humain.

« Je ne t’ai jamais abandonné, j’étais toujours là, même si tu ne me voyais pas. »

Fin saoul, Nil pensait à haute voix et se rendait à peine comte de ce qu’il disait, encore moins qu’il était en train de se dévoiler.

« C’est moi qui te l’ai envoyé, je savais que ça pourrait coller entre vous et comme ça tu étais sensée m’oublier et moi j’aurais eu bonne conscience. »

Il poussa un soupir et se remit à rire, plus calmement cette fois-ci.

« Je me suis fais prendre à mon propre jeu. »

Nil se sentait de plus en plus étrange. Son esprit semblait parti dans un autre monde et lui montrait des images inconnues. Elles étaient cependant familières mais il n’arrivait pas à mettre le doigt sur la raison de cette impression de familiarité.
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Mar 1 Nov - 11:12

Moment délectable mais encore une fois de trop courte durée à mon gout. Mes sourcils se froncent muant ma mine heureuse et sereine en une expression entre curiosité et demi colère. Il a dis quoi là? Mes oreilles ont elles correctement entendu? Me surveiller ça, ca n'est pas un secret étant donné le nombre de fois ou je l'ai vu m'épier. Mais Tiomi envoyé ici, par lui, pour que je lui tombe dans les bras?
Malgré ma mine qui ne cesse de se faire bougonne dans l'intimité de son cou, je ne bouge pas, voulant qu'il m'en dise plus encore.
Cependant son nouveau rire et ses dernières paroles ajoutée m'oblige à redresser la tête. Je mime un oui de la tête alors que mon regard se fait grave.

- Oui tu as bien failli me perdre. Mais tu t'es perdu toi.

Avec son jeu débile, j'ai cru avoir perdu la promesse que je m'étais faite. Celle de faire plier sa raison en le rendant jaloux. Et j'étais prête a me donner alors que nos sentiments demeuraient plus que jamais. Je me suis faite prendre a mon propre jeu aussi, bien que je n'aie pas sombré moi, dans l'alcool.

- J'imagine que ta bouteille les soirs, te donnait de l'amour et qu'elle ne t’empêchait en rien de faire ton travaille correctement, elle?

"Gentil" petit rappel aux raisons qu'il m'avait donné quelques mois plus tôt. Quel bel exemple de bonne conduite il donnerai aux libérés si l'on venait a découvrir son identité ainsi. Je pousse a mon tour un profond soupir, débité de voir où nous ont menés nos jeux idiots alors qu'il était si simple de s'aimer dès le départ. Mais ce soir je ne veux, et je ne peux lui faire la morale. Je veux simplement être contre lui et profiter. Mes mains viennent cueillir en leurs seins le visage de mon bien aimé, je l'aime tel qu'il est. S'il me laisse l'aider je saurai bien trouver dans son esprit le chemin de la sobriété qu'importe le temps que ça prendra.... Et a nouveau j'unis nos lèvres pour conclure cette discussion. Qu'il se taise à présent et qu'il me prenne (pas dans le mauvais sens du terme hein, coquine) avant qu'il ne soit trop tard.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Mar 1 Nov - 11:41

De curieux sentiments s’ébattaient dans la tête de Nil. Lui qui croyait qu’elle s’était définitivement vidée. Il était à la fois heureux et en colère, réprobateur envers leur conduite aussi. C’était un vrai bazar… ce qui n’avait aucun sens car tout cela était contradictoire. Heureusement qu’il y avait dans tout cet amoncellement un point d’ancrage sûr : l’amour qu’il éprouvait pour la jeune femme qui se tenait contre lui et faisait battre son cœur à une vitesse inhumaine. Mais alors qu’il se laissait aller au baiser qu’elle lui donnait et tandis que ses bras l’enlaçaient étroitement pour l’empêcher de s’en aller quelque soit les reproches qu’elle lui ferait encore, alors que ses lèvres dévoraient celles d’Indis sans jamais être rassasié, il comprit ce qui se passait. Son esprit n’était plus protégé contre les intrusions de la médium et celle-ci projetait en lui toutes ses émotions, peut-être même sans s’en rendre compte. Il n’y avait pas quelques heures, une telle constatation l’aurait figé de peur, mais à ce moment là, il n’en ressentit que plus de bonheur. Il avait le sentiment de la tenir toute entière et elle le possédait entièrement. Alors il pensa aussi fort qu’il le put en disant combien il l’aimait, combien il l’avait toujours aimé. Et il la serrait contre lui dans ses bras qui refuseraient désormais de la laisser s’enfuir, et ses mains partirent naturellement à la découverte de son corps, trop désireux qu’il était de la posséder et de lui appartenir…

Moment nouveau et merveilleux pour lui, rêvé tant de fois et pourtant jamais égalé dans sa splendeur. Avec maladresse et inexpérience, mais avec naturel, il lui communiqua toute la force de ses sentiments autant par son esprit que par son corps. Elle était la première femme qu’il connaissait, puisqu’elle était la seule qu’il n’ait jamais désirée. L’alcool brouilla et gâcha un peu ce moment, mais il permit aussi de chasser toutes les réticences de Nil qui se laissa complètement aller à la douceur de l’étreinte.

Allongé sur le tapis moelleux, à l’écoute de leurs souffles, Nil se demandait pourquoi il ne s’était pas laissé aller avant. Puis il fut vaincu par la fatigue, l’alcool et la disparition momentanée de toute la pression qui reposait sur ses épaules à longueur de journée. Il sombra dans une somnolence qui l’emmena rapidement vers le sommeil profond.
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Mar 1 Nov - 12:14

Comme un goutte-à-goutte inlassable, des pensées inondent mon esprit petit à petit... Je n'y prends pas garde au début, Nil est bien trop important à cet instant. Nos souffles ne font plus qu'un, ma peau se pâme de frissons sous les caresses de ses doigts. Puis les paroles prononcées sans que ses lèvres ne bougent me font tressaillir, puis chavirer. Je ressens fois mille, pour si peu que je me concentre, je vois et je savoure comme personne ne le peut. Nos corps ne sont pas encore à nu que nos esprits eux, le sont.

Mes gestes en deviennent malhabiles sous ce flots de sentiments partagé, que je ne sais maitriser. Des images empruntés viennent entacher timidement ce délicat moment ou je me laisse acculer, entre le sol et ses bras. Finalement, bien vite, c'est ici que je veux vivre. Être à jamais entière pour lui, et lui à moi.
Si l'amour avec Nil est synonyme de mélange de peur, de tendresse, de souvenir et de plaisir alors je veux vivre d'amour chaque jour. Chaque nuit que l'Unique fera.

Lui mien à présent, je me laisse aller dans le creux de son épaule à l'écoute de ses dernière pensées, un sourire de bienheureuse sur les lèvres. -Je vous aime tous autant que vous êtes ici. Et pour illustrer mes paroles chuchotés mes bras l'étreignent avec un peu plus de force alors qu'il est d'ores et déjà dans les bras de Morphée. Il est mon "Unique" et je sais que je suis la sienne. La joue calée contre son torse je m 'amuse a laisser mon visage se soulever au rythme de sa respiration qui se régule au gré de minutes. Je n'ai que peu envie de dormir mais finalement le sommeil m'emporte également nous laissant au beau milieu du petit salon douillé, a la vue de tout à chacun avec pour seul intimité, un drap blanc couvrant nos corps enlacés.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Mar 1 Nov - 12:35

La première chose dont Nil eut conscience en se réveillant, ce fut le terrible mal qui lui barrait le front. Hum… qu’est-ce qui s’était passé ? Il ne se souvenait pas de sa soirée, et le lit était bizarre, un peu dur quoi que doux… et… hein ?! Il ouvrit les yeux tandis qu’il avait un mouvement de recul. Il y avait un corps chaud à côté du sien chose tout à fait inhabituel. Il s’était saoulé à ce point pour se laisser aller dans les bras de la première inconnue qui passait ? Mais la surprise fut plus grande encore lorsque ses yeux lui montrèrent qui était cette “inconnue” qui ne l’était finalement pas tant que ça.

« Que l’Unique nous protège ! Qu’ai-je fais ? »

C’était une catastrophe, cela n’aurait jamais dû arriver. Assit au milieu de la pièce, entièrement nu son corps seulement à moitié dissimulé par un drap, Nil ne savait plus quoi faire, il était figé tandis que son esprit tentait de recoller les morceaux. Mais il se réveillait et ses yeux prenaient la pleine mesure de ce qu’il voyait. La peau d’Indis n’était pas entièrement dissimulée et le regard de Nil se mit à la parcourir lentement avec de plus en plus d’intérêt. Il avait toujours sut qu’Indis était belle mais il n’aurait jamais imaginé qu’un jour il la trouverait plus magnifique encore…

Mais la douleur revint à l’assaut et il dut fermer les yeux en se passant la main sur le visage. Seigneur, il fallait qu’il arrête l’alcool, il devenait n’importe quoi. Il fallait surtout qu’il s’en aille avant que la situation ne s’aggrave. Et si jamais quelqu’un les trouvait là, Indis et lui, entièrement nus dans la salle commune du Refuge ? Les conséquences risquaient d’être grandes. Il repoussa le drap et parti à la recherche de ses vêtements.
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Indis le Mar 1 Nov - 15:14

Ce matin là, nul délicates caresses, aucun léger baiser pour accompagner mon réveil. Mon esprit fut submergé par la peur m’extirpent de mon sommeil. Ne sachant ni d'où, ni de qui cela pouvait-il venir, une panique matinale m’envahit. Je me redresse sur ce qui me servait de lit, en criant:

-Je suis là!!!

Comme si ma seule présence saurait apaiser l'esprit en détresse que mon inconscient avait détecté pendant mon sommeil. Ce n'est que quelques secondes plus tard que je pris conscience de l'âme en détresse. Mon regard embrumé se pose sur lui alors que je pique un fard en replaçant le drap qui couvrait jusque là ma nudité. En un éclair, le voile que la nuit avait placé sur ma mémoire se lève et chaque souvenir me revient en mémoire. Et j'en viens à en frissonner encore.
Mon regard le supplie de rester là... Je tends la main vers lui pour qu'il la saisisse afin que je puisse le retenir.

-Pardonnes-moi Nil...Mais...

Je baisse la tête, fixant le sol en m'attardant sur les souvenirs que j'ai pris de lui pendant nos ébats. Si lui ne sait pas pourquoi je m'excuse, moi je le sais. Je laisse ma phrase en suspends et prends le temps de me redresser en m'enroulant dans le drap blanc avant de m'avancer vers lui.

-Cette nuit était la plus magique de toute mon existence. J'étais entièrement à toi, comme chaque jour que l'Unique fera maintenant. Ne me rejette pas s'il te plait.

J'ai certes profité de son taux d'alcool élevé mais je l'assume. Encore faut-il qu'il en fasse de même. Promesse faite, je m'efforce de garder mon esprit a sa place afin de ne pas violer l'intimité de ses pensées présente et j'avance encore jusqu'à pouvoir poser mes doigts sur son torse encore nu. Peau qui m'appelle, que j'effleure avec désir et délectation. Un léger tremblement saccade ma caresse par peur qu'il me repousse. Je veux simplement lui dire que je suis là. Ma main glisse sur sa nuque et mon regard s'accroche au sien, je me mords la lèvre alors que je sens l'envie d'une étreinte venir au galop.

- Je te prends entier, tel que tu es, avec ou sans alcool. Avec ou sans les Libérés. Et je préfère nous cacher que de te perdre.


Sur mes paroles, je pose un simple baiser sur son torse. Jamais je n'abandonnerai ma quette pour son amour.
avatar
Indis
Mentaliste

Registres : Fiche
Messages : 159
Emploi/loisirs : Couturière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Nil Ol'Shullan le Mar 1 Nov - 15:17

Nil sursauta en entendant le cri d’Indis. Il venait d’enfiler son sous vêtement et s’apprêtait à faire de même avec son pantalon mais il s’arrêta en route. Il était penché, dans une position probablement très idiote, et tourna la tête vers elle. La jeune femme avait sans doute fait un cauchemar… à moins que son don de médium n’y soit pas étranger. Chose tout à fait possible étant donné son état mental ce matin. Lorsqu’elle tendit la main vers lui, manifestement afin de le rattraper, qu’il la saisisse et reste avec elle, il ignora délibérément son geste. Au lieu d’aller vers elle, il se redressa, terminant d’enfiler son bas, qu’il boutonna soigneusement. Il avait assez fait de bêtise comme cela. Il n’était pas trop tard pour…

Alors même qu’il songeait que sa magistrale connerie, la chose la plus idiote qu’il n’ait jamais faite, était encore peut-être rattrapable, un flot d’images se déversa dans son esprit. Des images vaguement familières car il leur trouvait un écho lointain dans son esprit. Il était tellement ivre la veille qu’il ne se souvenait pas de tout ce qu’elle lui montrait, il savait seulement que c’était la plus pure vérité. Même s’il n’avait pas eu une confiance totale en Indis, il l’aurait su car il le sentait en lui. Tout son être lui disait que c’était ce qui s’était passé. Et si une partie de lui le maudit pour avoir commis cet acte, elle fut étouffée et bâillonnée par son cœur qui, lassé d’avoir perdu bataille sur bataille pendant les douze dernières années, faisait valoir la fin de la guerre et sa victoire finale et incontestable.

C’est vrai. Comment contester ce battement violent qui cognait dans sa poitrine et ce sentiment immense de bonheur et de puissance qu’il ressentait en sachant qu’il s’était uni à Indis ? Comment contester ce frisson de plaisir qui parcourut sa peau lorsqu’elle y posa sa main ? Et comment contester l’amour qu’il ressentait pour elle, quand, planté là au milieu du salon, lui à moitié nu et elle simplement couverte d’un drap, il ne désirait rien d’autre que l’étreindre malgré la menace d’une entrée imminente ?

Nous n’irons pas jusqu’à dire qu’il ne sentait plus l’appel du devoir, qu’il n’y avait pas non plus une pointe de regret quelque part. Cependant, l’on peut affirmer sans mal que l’amour, pour une fois, était vainqueur, et que cela ne faisait pas de mal au meneur des Libérés.

Sans hésitation, il leva sa main et la posa sur celle d’Indis. Ses yeux étaient plongés dans le regard de la femme qui détenait son cœur et ne pouvaient s’en détaché. Hypnotisé par ce regard outremer, il détache la main d’Indis de sa nuque et la prit dans les siennes pour la porter à ses lèvres. Il embrassa doucement sa paume et descendit lentement sur son poignet, puis son bras. Puis, comme pressé d’arrivé au bout du chemin, il sauta les étapes et en vint directement à ses lèvres. Il l’embrassa avec la même douceur, ramenant une de ses mains pour la passer sur sa joue et dans ses cheveux. Ce fut court, trop court à son gout.

« Il me semble qu’il est désormais trop tard pour tenter de prétendre quoi que ce soit que la logique et la raison voudrait pourtant que je dise. Tu sais que je t’aime, tu sais à quel point et sans doute depuis quand désormais. Tu as découvert ce que je te cache depuis longtemps et j’ai eu la faiblesse de succomber. Je ne sais si nous parviendrons à cacher cela bien longtemps mais je prends le risque. J’ai déjà failli te perdre deux fois, il n’y en aura pas de troisième. »
avatar
Nil Ol'Shullan
Modérateur/MJ

Registres : Fiche
Fiche de lien : relations & aventures
Messages : 94
Emploi/loisirs : Agir pour le plus grand bien

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Douloureuse retrouvailles (1139)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum