En ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En ville

Message par Le Talsinien le Sam 8 Oct - 8:45

Durant un temps, la situation paru inchangée. La population qui ne savait rien vivait toujours dans la crainte ou la colère, quand celle qui connaissait les dessous attendait impatiemment. Les Réprouvés constatèrent vite que la disparition de Gaal avait au moins eu les résultats attendus. Bien que la Garde ne semblât pas beaucoup plus active, les problèmes qu'ils rencontraient se faisaient rares. Au moins l’Éminence n'avait pas menti à ce sujet. Pourtant, on n'entendait pas parler de Gaal, ce qui était étrange.

Les nouvelles vinrent plus tard, et toute la ville en parla. On avait trouvé le coupable ! L'assassin de Laneb Onevin était une Réprouvée. Pas un artisan. D'ailleurs, Earl Printess avait lui aussi été retrouvé, dans la cache de cet être immonde. Il avait été torturé, quelle horreur ! Mais alors ça n'avait rien à voir avec l'hostilité entre les artisans et les cultivateurs… ?

L'opinion publique était partagée. On ne savait pas trop sur quel pied danser et les querelles étaient difficiles à oublier. On gardait rancune de ce qu'on avait subit.

L'Autorité fit une annonce officielle afin de rétablir la vérité avant que l'imaginaire collectif ne créé plus d'horreur que la réalité. Et pourtant, cela n'empêcha pas les langues de parler. Bien que la Garde ait voulu garder le secret, on murmurait ici et là que la Réprouvée s'était fait arracher les yeux. En l'absence d'explication officielle à ce sujet les suppositions étaient nombreuses. Pour les Réprouvés ce fut un choc. Gaal mutilée ? Livrer une des leurs c'était déjà limite, mais lui arracher les yeux ?

L’Éminence assura qu'il s'agissait d'un acte dont ils étaient innocents. S'ils avaient dû châtier Gaal ils l'auraient fait savoir, et l'acte aurait été accompli publiquement pour bien faire comprendre à tous ce que coûte la trahison. On accusa alors la Garde, qui n'était pourtant pas plus responsable. La vérité était ailleurs mais personne ne le saurait. Du moins, Naej l'espérait. Car malgré sa vengeance, il avait laissé sa langue à Gaal afin qu'elle puisse confesser ses crimes, mais elle l'utilisait pour raconter des élucubrations à propos d'une organisation secrète qui les détruirait tous. Les Libérés.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum