chez les Réprouvés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

chez les Réprouvés...

Message par Le Talsinien le Ven 7 Oct - 21:27

11e jour du troisième mois de printemps 1139

L’Éminence avait fini par trancher. A défaut d'être pleinement tombés d'accord, Obliv et Gad s'étaient rendus à Klinan. Ce serait à lui de se débrouiller et, quitte à faire, à lui d'annoncer sa décision à la communauté. C'est ainsi qu'une convocation générale circula dans les sous-sols du Château, et qu'une grande majorité des Réprouvés se trouva rassemblée dans la plus grande des grottes du Château.

Les trois dirigeants avaient fait installer un genre d'estrade, qui n'était ni plus ni moins qu'une table courte sur pattes, rafistolée ici et là. Obliv et Gad, campés sur leurs positions, se tenaient derrière Klinan, bras croisés. Pour une fois, le maître espion était sérieux comme un fonctionnaire. Klinan, lui, n'en menait pas large, même s'il faisait bonne figure. Autour d'eux, les chefs de bandes et leurs lieutenants s'étaient déployés en cercle, suppléés de quelques gros bras, dans l'idée d'éviter une émeute. Il n'y avait pratiquement aucune chance pour que la décision que les dirigeants avaient prise fasse l'unanimité. La seule question qui se posait était à quel point ils provoqueraient le mécontentement de la communauté.

Quand il sembla à Klinan qu'il était temps de prendre la parole, il grimpa sur la table pour qu'on le voit puis attendit que le silence se fasse de lui-même. Alors, il put commencer à leur expliquer pourquoi ils leur avaient demandé à tous de venir.

Il parla des tensions La-Haut, des répercussions ici bas, des violences subies par certains Réprouvés. Il résuma un peu ce qui s'était passé, la mort du moissonneur, la disparition de l'artisan, les problèmes qui en résultaient pour tout le monde. Il parla des soupçons injustes qui avaient poussé Naskia à la disgrâce. Mais ce n'était pas Naskia qui était responsable de tous leurs problèmes. Néanmoins, comme on ne pouvait pas laisser les choses dégénérer, la totalité de leurs chefs, Éminence, chefs de bande et lieutenants avaient pris la décision de chercher le coupable et de le livrer à la Garde pour que les choses se calment. Il expliqua au passage que la sacrifice de l'un des leurs, un Réprouvé qui avait trahi tous les autres par ses actes irréfléchis, n'était rien si cela pouvait sauver la communauté au complet.

Des murmures désapprobateurs commencèrent aussitôt à parcourir la foule. Puis des éclats de voix passèrent au dessus des têtes, criant des mots tels que « lâches » ou « traîtres ». Klinan haussa lui aussi la voix, soulignant que c'était cette personne ou bien eux tous. Que le seul moyen d'échapper à une guerre civile destructrice c'était de trouver le véritable coupable, celui qui les avait réellement trahis. Il leur rappela au passage que depuis des années leurs chefs les protégeaient tous de la misère. Si jamais il y en avait qui voulaient partir, cela ferait plus de nourriture pour les autres, personne ne les retenait. En revanche, il ne fallait plus compter sur leur aide.

Le silence revint comme par magie.

Au cas où cela les intéresserait de savoir, on avait trouvé l'artisan disparu dans le Labyrinthe, il avait donné le nom de Gaal. Malgré le choc de la découverte, on s'en était tenu à la décision prise auparavant. Gaal avait donc été livrée comme convenu. En échange, on avait promis une meilleure protection des Réprouvés. Les tensions allaient donc s'apaiser dans les jours à venir. Il n'y avait plus qu'à patienter.

Alors que Klinan finissait d'exposer la situation, les réactions ne se firent pas attendre. La grotte se vida d'une bonne poignée de Réprouvés, beaucoup restèrent. Mais même parmi eux, les avis étaient partagés. Pour parer à tous problèmes, Klinan ajouta :

« Ce qui est fait, est fait. Maintenant, si vous avez des réclamations, des séances de doléances se tiendront toute la journée et une partie de la nuit. »

sur ces derniers mots, il descendit de son estrade et tous les chefs battirent en retraite. Ils allaient devoir discuter tous ensemble tandis que la communauté ruminait son mécontentement. Heureusement que Klinan ne leur avait pas dit toute la vérité.

_____________________________

Je suis moi, je suis toi, je suis lui, je suis tout le monde et personne... Je suis un talsinien.
avatar
Le Talsinien

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum