Nuit d'attente

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuit d'attente

Message par Autorité le Ven 26 Aoû - 22:34

10eme jour du troisième mois de printemps 1139, très tôt

résumé des épisodes précédents:
Dans les derniers jours, Naskia et Jewel ont trouvé Earl Printess prisonnier, torturé, au cœur du Labyrinthe. Comme il ne parlait pas, tu as décidé de le garder pour le faire soigner en attendant d'obtenir le nom de la personne responsable, le tout sans que personne en dehors de tes lieutenants n'en sache rien. Il a fallu plusieurs jours et l'arrivée de Faustine pour qu'il révèle le nom de Gaal. C'était le 9eme jour du mois. Alors, une réunion extraordinaire se tient. Gaal est arrêtée et l'on attend que Naskia prenne contact avec les Libérés pour livrer Gaal et rendre aussi bien Earl que Faustine à qui de droit. Actuellement, Naskia, Jewel, Logan, Jayah et Noxan (tous tes lieutenants) accompagnent Faustine, Kliff (un ancien gamin de ta bande qui vit maintenant à l'orphelinat) et Earl pour les ramener chez eux, Gaal est avec eux pour être livrée (si tu veux suivre, cela se passe dans Livraison à domicile

MJ:
Une fois les tiens partis, tu décide d'aller voir l’Éminence pour les informer que la livraison est en cours, et si possible de tuer le temps avec eux. Dans les quartiers de l’Éminence où tu as tes entrées comme tous les chefs de bande, tu ne trouve que Klinan.






Dans la salle secrète, Klinan attendait. Somnolent, il grattait de son couteau la planche de la table qui avait déjà connu nombre d'attentes si on en jugeait par sa surface en pyrogravé. Gad était parti s'occuper de ses affaires d'espions, ou de femme, on ne savait jamais avec lui. Obliv s'était lassé d'attendre des nouvelles des Libérés et avait préféré retrouver sa femme avant qu'elle ne se lasse elle aussi de l'attendre. Ils avaient laissé Klinan se débrouiller, et il le comprenait, lui aussi se serait bien défilé s'il avait eu une bonne excuse, mais il tenait trop à ce que l'information soit relayée rapidement si des nouvelles arrivaient, et il ne pouvait pas laisser n'importe qui la recevoir. Alors c'était lui qui s'y était collé.

Il voyageait dans des contrées brumeuses, rêvassant à peine éveillé. Il ruminait aussi ce que Gaal les avait obligé à faire. Il aurait de loin préféré que cette affaire se règle entre eux. Sans intervention extérieure. Mais il était trop tard pour reculer. Et puis il y avait ce problème d'annoncer à la communauté qu'ils avaient osé livrer l'une des leurs. Ce n'était pas ainsi que les Réprouvés fonctionnaient sous le règne de l’Éminence, ils allaient perdre une part de la confiance et du respect de leurs pairs. Alors il fallait présenter les choses de manière à ce qu'ils ne se retrouvent pas avec une révolte sur les bras. Gad était pour ne rien dire, mentir même si besoin. Obliv, au contraire, voulait dévoiler les choses telles qu'elles étaient. Pour Klinan, la solution se trouvait entre les deux. Les trois brigands n'étaient pas parvenus à un accord, ils avaient juste convenu d'en reparler quand ils auraient reposé leurs esprits.

Quand il entendit que quelqu'un entrait, Klinan leva les yeux. Il était ravi d'avoir une distraction malgré la fatigue. Il était tendu, son corps puisant dans ses réserve pour continuer à tenir le coup. Lorsqu'il vit qu'il s'agissait de Kelan, il espéra que, enfin, il pourrait se reposer.

- Alors ? demanda-t-il
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Mar 30 Aoû - 15:49

Et voilà. Ils étaient partis avec les Libérés qui s’étaient « égarés » chez eux, histoire de rétablir une forme d’équilibre depuis les récents évènements. Surtout de se débarrasser des parasites qui commençaient à pulluler dans leur labyrinthe en réalité. Kelan avait chargé ses lieutenants d’organiser la remise des Libérés à qui de droit, Naskia dirigeant les échanges étant donné sa novelle position privilégiée. Lui avait décidé de rester à l’écart. Déjà qu’il y avait beaucoup de monde de sa propre bande qui y participait, il trouvait donc sa présence toute relative. D’autant plus qu’y aller en nombre risquait surtout d’être perçu davantage comme de l’agressivité que de la prudence.

Non, une fois les tâches assignées, Kelan avait entrepris de mettre l’Eminence au courant. Ainsi s’était-il rendu au château une fois les tâches attribuées et ses lieutenants partis. Il aurait également l’occasion de parler des inquiétudes qu’il se posait à propos de la remise de l’un des leurs. Ou des agissements de Kliff qui pourraient, à terme, faire des émules aux intentions moins louables. Autant de choses que devraient trancher la « sagesse » de l’Eminence. Car plutôt que de ramener un peu de calme dans les tous-terrains, cela risquait de mettre davantage le feu aux poudres.

Kelan s’introduisit dans la salle secrète où il découvrit que seul Klinan l’attendait, les autres s’étant impatientés ou ayant décidé de mettre fin à leur échange. L’homme était marqué, ses traits tirés par la fatigue –ou une certaine lassitude-. Point de salut entre les deux hommes. Les manières, ils les avaient abandonnées il y a des années lorsqu’ils se retrouvaient simplement tous les deux, comme en cet instant. Sans autre forme de procès, il s’enquit des nouvelles. Et Kelan lui répondit aussitôt.

- Naskia est partie trouver l’un des leurs pour leur remettre les Libérés et Gaal. Les autres les mènent dans un lieu sûr pour qu’ils leur soient remis.

Et c’était tout. En attendant leur retour, il n’y aurait rien d’autre à se mettre sous la dent. Les risques étaient réels, mais sa protégée saurait prendre les précautions requises pour protéger les leurs. Mais maintenant qu’il y repensait, il aurait peut-être facile être davantage prudent et organiser les forces pour les soutenir, juste au cas où.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Sam 3 Sep - 18:39

Ils étaient partis. Bon, c'était un début. Klinan aurait préféré qu'ils soient déjà rentrés pour pouvoir aller se coucher, mais manifestement il allait falloir attendre encore un peu.

- Espérons que tout ira bien et qu'ils reviendront vite.

Klinan ne put cacher un soupir de lassitude. Qu'il en avait marre de tout ça. Franchement, Naskia avait été une épine dans leur pied et Gaal un rocher dans leur chaussure. Une vraie galère ces deux femmes ! Et après on s'étonnait qu'il n'y en ait pas plus dans les dirigeants des Réprouvés.

Klinan poussa une chaise d'un coup de botte et la désigna à Kelan.

- Pose donc tes fesses, je crois qu'on va en avoir pour longtemps, ce sera moins chiant à deux.

Le bandit essuya son couteau sur sa jambe et le glissa dans l'étui accroché à sa ceinture. Puis d'un mouvement nonchalant il balaya les copeaux de bois de la table.

- Tu y tiens à Naskia, hein ? lâcha-t-il alors de but en blanc. Elle nous a fichu un sacré bordel ces derniers temps ! Obliv en a marre d'elle, j'vais pas te le cacher.
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Jeu 22 Sep - 16:05

La brève expression qui glissa sur son visage avant qu’il ne lui réponde trahit la lassitude que Kelan avait aperçue en pénétrant dans la pièce. Son espérance trahissait davantage une envie d’en finir rapidement qu’un souhait que tous reviennent indemnes. Oh il ne doutait pas qu’il ne craigne pas pour les siens, mais devoir gérer seul –c’est-à-dire sans les autres dirigeants- cette situation ne l’enchantait guère comme le laissait entendre le soupir qui s’ensuivit.

Lorsque Klinan l’invita, avec délicatesse, à s’asseoir pour patienter avec lui, un sourire en coin se peignit sur son visage. Il avait raison. C’allait être long. Et chiant. Mais ils pourraient tous les deux bavarder en attendant. Et il n’y avait pas les autres. Ils pourraient parler de choses moins formelles. Et plus librement surtout.

Et le Réprouvé commença directement par l’un des sujets sensibles. Naskia. Elle était sur la sellette, pas seulement dans sa bande, comme le sous-entendait son vis-à-vis. Le regard de Kenan s’assombrit un instant. Les agissements de sa protégée avaient failli les mener à leur perte et ils étaient parvenus à rattraper la situation avec une certaine agilité. D’ailleurs, en avoir fait l’ambassadrice entre les Réprouvés et les Libérés les aidait grandement dans la situation actuelle. Bon, il était vrai également que tout cela était en partie la conséquence des erreurs de Naskia…
Kenan prit une longue inspiration.

- Personne ne touchera à Naskia.

C’était aussi incisif que sa première question. Il n’y avait pas répondu d’ailleurs. Mais cette déclaration, tentée de menace envers quiconque s’aviserait de toucher à sa protégée, suffisait à elle-même.

Il soupira à nouveau.

- Elle est jeune, inexpérimentée. Comment étais-tu à son âge ? Certainement pas aussi sage qu’aujourd’hui, mon ami. Kenan sourit à sa propre remarque avant de poursuivre. Je pense qu’elle a retenu la leçon. Pour le reste, nous lui avons donné une seconde chance alors laissons-lui vraiment le temps de faire à nouveau ses preuves. Elle a beau s’être trompée de chemin, j’ai confiance qu’elle ait retrouvé le bon et qu’elle n’en déviera pas à nouveau.

Malgré cela, une part de lui espérait qu’il ne se trompait pas, que Naskia ne le trahirait pas et qu’elle s’en sortait avec cet échange.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Ven 23 Sep - 19:21

Klinan haussa un sourcil à la menace de Kelan. Nullement impressionné. Il en fallait plus que ça pour déstabiliser celui qui servait de porte parole à l’Éminence. Mais il connaissait Kelan aussi, et il savait que l'homme pensait ce qu'il disait.

- Ça va, me regarde pas comme ça, j'ai pas l'intention d'y toucher à ta petite protégée. Je n'apprécie pas beaucoup plus qu'Obliv qu'elle ait été trouver les Libérés. Même si ça nous a sauvé la peau sur le coup, et que ça va peut-être continuer maintenant qu'ils ont ce qu'ils veulent, elle nous a quand même obligé à livrer Gaal…

Ça, ça restait en travers de la gorge. Il faut dire que les paroles de la Réprouvée lors de son simulacre d'arrestation n'avait pas aidé les consciences à se dédouaner.

- Mais on la connaît ici, depuis le temps. On sait qu'elle nous reste fidèle.

Klinan sourit d'un air de connivence.

- Je pense qu'elle s'en sortira, va. Obliv finira bien par se calmer un jour, il faut juste qu'elle fasse profil bas jusque là.

Le brigand poussa un soupir empli de lassitude et se mit à suivre les graffitis gravés dans le bois de la table avec le bout du doigt.

- Qui aurait cru qu'on se retrouverait dans une telle situation. On était bien loin d'imaginer ça quand on est arrivé tous les deux, pas vrai ?
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Dim 9 Oct - 17:21

- Je le referais une centaine de fois si c’était à refaire. Gaal… Allons, tu ne vas quand même pas te plaindre d’être débarrassé d’elle ? Naskia a été imprudente, mais Gaal a été stupide. Nous sommes forcés de laver notre linge sale avec des inconnus, je te l’accorde, mais elle était ingérable, bien plus que ne l’est Naskia.

Les petits écarts personnels de sa protégée étaient ce qui avaient probablement mis le feu aux poudres et peut-être entraînés les événements qui s’ensuivirent. Ou peut-être pas. Mais ses actes avaient froissés certaines personnes, et pas des moindres. Comme le soulignait son ami, il fallait laisser du temps au temps, et surtout qu’elle reste à sa place. Le temps que tout se tasse. Ou que quelque chose de plus grave ne survienne.

C’était sa façon à lui de voir les choses. De voir les bons côtés d’une situation qui pouvait paraître inextricable, mais aussi rester prudent. Qui aurait cru qu’il aurait fallu marchander avec les Libérés pour ramener le calme parmi eux ? Tout pouvait arriver désormais. Et l’Eminence allait devoir faire montre de maîtrise pour gérer les rumeurs qui iraient bon train dans les jours à venir.

Cependant, Klinan n’avait nullement l’envie de s’épancher davantage sur ce sujet et la nostalgie semblait poindre dans ses propos.

- Tu veux dire, que l’on te retrouve toi parmi les hommes qui nous dirigent et moi avec une petite fille qui teste notre autorité ?


Il sourit à son vis-à-vis. Il comprenait ce qu’il avait voulu signifier mais l’ironie de la situation ne lui échappait pas. Pour le premier, c’était ce qu’il avait toujours souhaité. Pour le second, il l’avait cherché, non ?
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Mar 11 Oct - 8:05

- Oui, Gaal nous a causé elle aussi beaucoup de problèmes par le passé…

Klinan semblait vouloir passer l'éponge, ou du moins changer de sujet. Il en avait tellement marre, là en cet instant, de tout ce foutoir ! Entre les rivalités qui menaçaient de faire couler la communauté entière et les initiatives foireuses, il avait eu sa dose d'emmerdes pour les dix années à venir au moins !

Les pire, c'est qu'il était pratiquement certain que d'autres merdes viendraient vite prendre leur place. Les Réprouvés n'étaient pas des anges, loin de là, et gérer un tel groupe hétéroclite c'était pas fait pour les faibles. Mais Klinan n'aurait laissé sa place pour rien au monde !

Le résumé de la situation que fit Kelan amusa son ami. C'était très résumé mais ça tombait pas trop mal.

- Et moi à devoir te filer un coup de main pour réparer ses conneries, ajouta-t-il avec un large sourire amusé.

Et puisqu'on était dans les questions personnelles, autant aller jusqu'au bout.

- Et sinon, toujours pas décidé à lui trouver une "mère" ?

Le regard pétillant de Klinan se moquait ouvertement de son ami qu'il savait beaucoup trop chaste pour sa santé. C'était pas faute d'avoir essayé une fois ou deux de lui retirer sa ceinture de chasteté !
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Mar 11 Oct - 23:30

Un rictus se dessina au coin de ses lèvres. Il n’avait pas tort même s’il s’agissait d’une boutade. Ces deux-là, heureusement qu’ils se connaissaient depuis un bail déjà. A force de se prêter main forte l’un à l’autre, ils en avaient perdu le fil mais au moins, chacun savait sur qui il pouvait compter dans pareille situation. Et même s’il ne lui avait pas dit, Klinan savait qu’il lui revaudrait ça à son tour.

A la question indiscrète qui s’ensuivit, le Réprouvé éclata d’un rire franc et bruyant. Il l’avait pris au dépourvu et s’il s’était attendu à un peu plus de légèreté dans leur échange, il n’avait pas anticipé à ce qu’il s’enquiert de qui partageait ou partagerait sa couche.

- Mon pauvre ami, tu t’ennuies tant que ça au milieu de tes draps que tu souhaites savoir si je culbute une femme avec régularité ou si au contraire je profite des belles de nos rangs pour assouvir chacun de mes péchés ?


Il rendit son regard malicieux à son interlocuteur. Personne ne savait ce qu’il faisait de ses nuits, qui pouvait se targuer de partager son lit et cela lui allait parfaitement. Il avait appris une chose au fil du temps, moins l’on en sait sur quelqu’un, moins l’on a de pouvoir sur lui. Oh Klinan n’était pas un de ceux qui profiteraient de ce savoir pour se jouer de lui, mais son ami avait parfois la langue trop bien pendue et tous, au sein de l’Éminence, n’étaient pas aussi bienveillant envers lui que son vieil ami.

- Et puis, après tout, j’ai déjà bien assez à faire avec une fille pour devoir me coltiner une mère !

Il ria à nouveau avant d’ajouter :

- Tu n’as rien à boire ? Si tu veux me tirer les vers du nez et moi tout savoir de tes petits vices, il va nous falloir de quoi nous désaltérer !
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Dim 16 Oct - 18:57

Klinan ouvrit les bras et haussa les épaules avec un air de voleur attrapé et impuissant sur le visage.

- Tu m'as démasqué. Tu pourrais au moins être sympa et me laisser vivre par procuration !

Incapable de garder son sérieux plus longtemps, il rit avec Kelan. Même s'il n'avait pas connu le corps d'une femme depuis un peu trop longtemps à son goût, Klinan avait sûrement eut plus de compagnie cette dernière année que son ami. Ce dernier avait un argument imparable pour justifier l'absence d'une régulière dans sa vie : il avait en avait déjà une pour lui en faire voir de toutes les couleurs, et pas des moindres !

Quant à sa proposition…

- Si tu me prends par les sentiments !

Klinan plongea la main dans l'intérieur de sa veste élimée pour en sortir un flasque de taille raisonnable et de beaucoup trop bonne qualité pour avoir été obtenue honnêtement. Il en dévissa le bouchon pour s'avaler une bonne lampée avant de refermer et de balancer l'objet à Kelan.

- On ira pas loin avec celle là si on la siffle à deux mais j'ai la flemme d'aller taper dans les réserves d'Obliv.

Klinan attendit que son ami goûte l'alcool puis :

- Alors, prêt à parler maintenant ?
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Mar 18 Oct - 17:46

Kelan tapa du poing sur la table, visiblement satisfait de voir son ami accepter son invitation. Par contre, il ne put dissimuler sa déception lorsqu’il vit son ami sortir une minuscule flasque de sa veste. Klinan en but une lampée et la lui jeta avant qu’il ne l’imite. Sa grimace s’estompa -après celle qui s’ensuivit la gorgée qu’il prit- lorsqu’il goûta au breuvage de qualité. Il soupesa la flasque puis coula un regard vers son vis-à-vis.

- Tu devrais quand même y songer. Il n’y en a pas beaucoup et elle ne vient pas du marché celle-là !

Et pour lier le geste à la parole, il en ingurgita une nouvelle gorgée en sentant bien l’alcool lui nettoyer les boyaux. Kelan la reboucha et lui refila pour qu’il en profite à nouveau. Malgré la gravité de la situation, il était de bonne humeur et prêt à satisfaire la curiosité de son ami. Il le savait, lui aussi allait lâcher quelques secrets.

- Bon, allez, une question, en gage de ton bon breuvage. Mais après, tu files nous ramener une des bouteilles d’Obliv. Il nous doit bien ça, à patienter que mes gars reviennent pendant qu’il pionce à poings fermés ! Il nous en voudra pas à taper dans son stock. De toute façon, il s’en apercevra même pas, il ne sait pas compter !

Ou pas très bien, et il se mit à rire aux dépends d’un membre de l’Eminence. Il les respectait, mais en privé avec son ami, il pouvait bien se permettre d’en rire. Ca n’était pas bien méchant, de toute façon. Ou bien l'alcool l'aidait déjà à se débrider.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Ven 21 Oct - 21:04

- Tu m'étonnes qu'elle ne vient pas du marché !

En vérité, elle venait d'une maison richement décorée, où elle ne manquait à personne. Secret professionnel oblige, Klinan n'en dirait pas un mot ! On ne pouvait quand même pas risquer de se faire piquer les meilleures cibles. Heureusement qu'il n'était pas avare pour ce qui était de partager, cela dit. Et Kelan ne se privait pas de profiter de l'aubaine. Faut dire qu'elle était foutrement bonne cette petite eau de vie ! Dommage que Klinan n'en sache pas plus sur le raffineur qui l'avait distillée, car il aurait bien été lui rendre une petite visite.

Klinan eut un petit rire à la tentative de marché de Kelan. Le maître des voleurs se traînait en effet une réputation de ne savoir compter depuis qu'il s'était fait avoir par l'un de ses congénères à l'époque où il n'était qu'un Réprouvé parmi les autres. Pourtant, il était loin d'être nul en calcul !

- Tss ! Je ne connais pas pire que lui pour te faire payer le double de ce que tu lui dois. Un vrai radin ! Je veux bien me dévouer pour aller lui piquer une bouteille, mais ta révélation a intérêt à valoir le coup !

Et, le regard malicieux, il se pencha vers son ami :

- Alors, dis-moi, c'était quand la dernière ? Tu as quand bien du avoir besoin de compagnie un soir de solitude. Si tu ne me dis pas son nom, je jure que je raconte partout que tu es eunuque !

Et il en était capable le bougre!
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Dim 23 Oct - 11:21

Klinan était un négociant redoutable. Le pire marchandeur qu’il ait pu rencontrer. Enfin, lorsqu’il était d’humeur rieuse. Dans les autres cas, c’était quelqu’un de réglo mais là, il était dur en affaire.
Il s’apprêtait à lui lâcher une bribe d’informations quand il le menaça de le faire traiter d’eunuque. Kelan éclata de rire, à en pleurer.

- Fais ça, et tu forgeras ma légende ! Les femmes qui y ont eu droit vanteront ma masculinité pour s’en vanter, et les oreilles qui t’écouteront ne feront qu’accroître la légende. Malgré toi, tu m’enverras les curieuses et les sceptiques !

Le regard malicieux, il lança, les larmes perlant au coin de ses yeux :

- Moi je dirais que tu es mou ! Et tout le monde me croira !

Il finit alors par reprendre un peu contenant et s’essuya les yeux avant de chiper la fiole pour en reprendre une rasade. Il la soupesa et lança un regard à son ami.

- Va nous en chercher une, et je te décrirais sa croupe à cette belle rousse.

Cela suffisait à lui indiquer qu’il avait bien prise une femme -et faire taire un certain nombre de rumeurs- et que le souvenir était encore assez chaud pour signifier deux choses : il avait partagé sa couche récemment, ou bien était-elle assez exceptionnelle pour encore hanter ses pensées. Et cela, il le savait, suffirait à attiser la curiosité dévorante de son ami.
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Mar 25 Oct - 8:05

La menace de Klinan tomba manifestement à l'eau. Kelan lui rit au nez, jusqu'aux larmes. Il avait des arguments le bougre. Mais Klinan n'avait pas dit son dernier mot non plus, quoi qu'il notait quelque chose d'intéressant.

- "Les femmes". Il y en a eu plusieurs, donc. Intéressant.

Il ne releva pas l'histoire de légende, Kelan n'avait pas besoin de son aide pour cela, il avait déjà une solide réputation. Et Klinan était bien plus intéressé par cette histoire de femmes. À se demander si le porte parole de l’Éminence n'avait pas quelque manque à combler, par procuration.

- Je me demande bien comment tu compte faire avaler cette salade à qui que ce soit. J'ai moi aussi des témoins, mon ami.

Un sourire carnassier se dessina sur le visage de Klinan tandis qu'il parodiait l'expression de Kelan. Tout amis qu'ils soient tous les deux, ils n'en restaient pas moins des Réprouvés. Et des hommes par dessus le marché. Autant dire que la dentelle, on ne fait pas dans les parages.

- Allez ça va tu as gagné, je vais aller lui piquer une bouteille. Prépare bien tes souvenirs en attendant, je veux tous les détails !

Klinan était joyeux à présent. Ce n'était pas tant du à l'alcool dont il n'avait bu qu'une gorgée qu'à la présence de son ami, et surtout à leurs chamailleries grivoises. Sifflotant, il alla chercher une bouteille de vin dans la réserve de son collègue, dans la pièce à côté, un genre de cagibi à la mode Château, celui qui servait de petit garde manger personnel à l’Éminence, même si leur trésor n'était pas bien conséquent. Il en revint bientôt avec non pas une mais deux bouteilles. Il en posa une devant Kelan et alla reprendre sa place avec la seconde.

- Quitte à m'embrouiller avec Obliv, autant que ce soit rentable.

Et tandis qu'il attaquait l'ouverture de sa bouteille avec son couteau, il jetait des regards à son ami.

- A ton tour maintenant de tenir ta part du marché.
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Kelan le Mar 25 Oct - 18:54

Il n’en fallut pas beaucoup pour que Klinan daigne aller leur chercher non pas une, mais deux bouteilles tirées de la réserve personnelle d’Obliv. Visiblement, son ami voulait vraiment tout savoir -ou au moins ce petite secret-là- de la vie nocturne du voleur. Et il parlait d’ébats, non de larcins.

Il déposa donc une bouteille face Kelan, et une face à lui. Il s’occupait déjà à ouvrir la sienne, les oreilles bien ouvertes et pendues aux lèvres de son vis-à-vis. Le voleur laissa un léger rictus se peindre sur son visage, satisfait de l’effet qu’il était arrivé à créer. Il poussa la bouteille la plus proche de lui et indiqua à Klinan de l’ouvrir alors qu’il allait remplir sa part du marché, comme il disait.

Il laissa son regard se perdre un instant dans le vide, puis il prit une profonde inspiration avant de commencer.

- Comme tu le sais déjà, il s’agissait d’une rousse. Mais pas de celles qui ont une crinière digne d’un lion. Non, celle-ci avait des cheveux fins, et coupés à hauteur des épaules. Malgré leur couleur de feu, le bleu clair de ses yeux ressortait bien et donnait l’impression de te transpercer d’une flèche quand elle te fixait. Mais, je sens ton impatience, tu n’as cure de la beauté de son visage.

Un large sourire s’afficha alors sur les lèvres de Kelan. Il aimait bien attiser la curiosité. Il reprit, se concentrant sur les attributs qui étaient chers à son ami.

- Elle avait le corps et les traits d’une femme qui quitte tout juste l’adolescence, qui découvre ses formes et leur pouvoir. Ses seins faisaient chacun la taille d’un poing, et ils étaient fermes comme ceux d’une femme enceinte et d’une rondeur parfaite. Tu pouvais même le deviner à travers le tissu qui les recouvrait, avant même de le lui ôter. Et lorsque tu les découvrais enfin, ils tenaient toutes leurs promesses. Au point de ne pas pouvoir t’empêcher d’y goûter et de les voir réagir à toutes tes sollicitations.
- Malgré sa jeunesse, elle avait un appétit et des pratiques dignes des femmes les plus expérimentées que j’ai connues. Les lèvres et la langue qui allaient avec, mon ami.


S’il n’était pas ferré avec tout ça, Klinan serait alors un poisson impossible à pêcher, peu importait tous les artifices que l’on pouvait utiliser. Mais, même s’il peignait un tableau de maître, il n’en demeurait pas moi réel.

- Et sa croupe… là, il lâcha un soupir, elle t’appelait lorsqu’elle te la proposait. Elle t’appelait à la caresser, l’embrasser, même à la gifler. Cette femme avait un appétit qui n’avait d’égal que sa beauté. Et c’était une beauté à en faire regretter les Dieux de ne pas être mortel. J’aurais cru moi aussi à une chimère, si je n’avais pas eu le plaisir d’y goûter.

Le silence s’imposa alors aux deux hommes maintenant que le récit s’était achevé. Une légère mélancolie pouvait percer dans l’éclat des yeux de Kelan, souvenir d’une nuit partagée avec la belle qui hantait encore ses rêves aujourd’hui. Seul le bruit d’une bouteille dont on faisait sauter le bouchon vint perturber les pensées du voleur. Il sourit et porta le goulot à ses lèvres. Il en prit une bonne rasade et s’en délecta. Aussi bonne, voire meilleure, que l’alcool de la fiole.

- A toi maintenant ! Petit pervers ! Raconte-moi ta plus belle conquête !
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit d'attente

Message par Autorité le Dim 30 Oct - 21:59

Klinan avait bien conscience de se faire manipuler par son ami. Un sentiment désagréable, entre envie et frustration. S'il n'avait été occupé à déboucher sa bouteille de vin volée il aurait pu avoir envie de s'occuper du cas de son ami qui le faisait languir. Ce dernier, se faisant servir jusqu'au bout, poussa la bouteille offerte vers Klinan dans une demande muette pour que celui-ci l'ouvre également. Bon prince pour cette fois, Klinan échangea les bouteilles, tendant celle qu'il venait d'ouvrir et prenant à la place la bouteille fermée pour son propre compte.

Fort heureusement, Kelan avait déjà commencé à payer son dû. Il mettait son ami en appétit en décrivant la demoiselle. Une rousse, ce n'était pas trop du goût de Klinan mais tant que Kelan s'était amusé avec… il attendait seulement que la suite vienne. Avec impatience. Et elle vint, enfin. Manifestement, le souvenir n'était pas désagréable, à en juger par le sourire de Kelan. Un sourire que son ami lui connaissait peu. Cela dit, faire parler Kelan à propos de femme n'était pas chose aisée, ce qui expliquait la rareté de ce sourire.

Le récit de Kelan fit oublier à son ami qu'il venait d'ouvrir une bouteille de vin. Il était pendu aux lèvres du chef de bande. Et dire qu'il restait discret en général sur ses ébats ! Pourtant, il savait quoi dire pour obtenir l'attention de son public. Bon sang !

Lorsque le récit de Kelan fut terminé, Klinan en avait la gorge sèche. Sa main refermée sur la bouteille lui rappela qu'il avait à disposition de quoi remédier à ce problème. Et il en but une bonne rasade pour réhydrater son gosier desséché.

- Hé bah ! Si je l'attendais celle là ! conclut-il après un temps de silence. Tu cache bien ton jeu. Et elle est devenue quoi cette jolie poule ?

On ne savait jamais. Peut-être qu'un jour Klinan aurait l'occasion de voir par lui-même ce petit bijou qui avait su faire tourner la tête de son ami au moins le temps d'une bonne partie de jambes en l'air. Il était très curieux de la voir, maintenant qu'on lui en avait fait une telle description.

Mais la demande de Kelan fit cesser ses rêveries au bandit. Klinan but une nouvelle et longue rasade de vin, sans voir à l'économie et rit.

- Un prêté pour un rendu hein.

Klinan se laissa le temps de la réflexion. Sa plus belle conquête… il avait à son tableau de chasse plus de proies que son ami, difficile de dire laquelle était la meilleure. Dans l'ensemble, il s'était amusé avec chacune d'elles. Du moins, il avait prit du plaisir avec toutes, certaines étant néanmoins plus timides que d'autres.

- Personnellement, je les préfère blondes. Les rousses, ce n'est pas mon truc. Voyons de laquelle je pourrais te parler le mieux… je crois que celle qui m'a le plus marqué, hormis la première bien sûr, mais elle ne compte pas, c'est une de là-haut. C'était avant de te connaître. Quand je n'étais qu'un Réprouvé anonyme. C'était la femme d'un boulanger. Et elle avait de bien belles miches, crois-moi ! Elle était aventureuse et le bandit que j'étais la changeait de sa routine. Elle me laissait faire d'elle ce que je voulais. Je crois bien l'avoir prise dans toutes les positions possibles. Dès que son mari partait travailler, elle venait me trouver et je m'occupais de sa petite chatte en chaleur. Ça a duré près de deux mois avant que je me lasse.

Probablement sa plus longue relation avec une femme pour lui qui ne voulait pas s'entraver avec une femme alors que tant de plaisirs pouvaient se présenter à lui. Il n'enviait pas Obliv qui avait décidé de s'unir et de s'enchaîner à Maoli. Si pratique soit-elle, elle était la seule que son collègue pouvait toucher, et cela était bien dommage aux yeux de Klinan.
avatar
Autorité
Admin

Messages : 573

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum