Kelan, chef de bande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kelan, chef de bande

Message par Kelan le Mar 23 Aoû - 15:39


         
REGISTRE CIVIL

         

           
             
               

               
Etat Civil

   Prénom : Kelan
   Age/date de naissance : 39 ans, Printemps de l'an 1100
   Milieu : Réprouvé
   Métier : Voleur et chef de bande
   Dates du Service Civique : Non effectué
   Confession : Aucune
   
Description physique


Kelan n'est pas un homme bien grand, il mesure tout juste 5 pieds et 6 pouces (environ 1m73), et possède une corpulence assez mince attestant d'une certaine privation durant sa croissance. Il arbore une chevelure noire et des yeux d'un bleu aussi froid que son regard. Son teint est naturellement hâlé, signe d'une probable ascendance Matlendaise et il affiche une timide barbe, mal taillée. Son apparence l'importe peu en réalité. Il vit parmi les mendiants, là où le mot coquetterie n'a même jamais été entendu. Il a une cicatrice qui part de la naissance du cuir chevelu jusqu'à son arcade sourcilière gauche, marque d'une mauvaise chute étant enfant alors qu'il fuyait après un larcin.

Cette mésaventure le poussa à travailler davantage son agilité et à mieux connaître l'environnement dans lequel il évoluait pour que ses prochaines tentatives soient couronnées de succès. Il a donc une démarche souple et des gestes maîtrisés. Sa vivacité n'est pas non plus en reste, comme en atteste les quelques taloches qu'il dispense aux garnements qu'il surprend en train de voler (et donc d'échouer selon ses propres critères).

Il arbore une éternelle tunique noire, rapiécée çà et là, ainsi que des chausses sombres et des bottes de cuir bien usées ; la panoplie parfaite pour se dissimuler parmi les ombres.
   

   
Description morale


Peut-on être juste en étant un voleur ? Kelan semble en être la preuve vivante. Du moins, en apparence. Il a, de tout temps, aidé ceux qui étaient dans le besoin sans jamais réclamer quoi que ce soit en retour. Si beaucoup y voient de la générosité, lui y voit des opportunités. Les gens –surtout les nécessiteux- sont davantage prêts à suivre un homme qui leur ouvre gratuitement les bras plutôt qu’un homme qui demande un paiement, de quelque nature que ce soit, en contrepartie de ses services. Cela, il l’a bien compris lorsqu’il volait pour survivre, avec la bande de gamins dont il faisait partie.

Cette bande de voleurs comptait sur lui pour trouver des cibles faciles pour voler ici du lutfa, là quelques pièces. Elle lui faisait confiance, et lui n’abandonnait jamais l’un des siens lorsque la Garde mettait la main sur l’un d’eux, surprit alors qu’il faisait son larcin. Cependant, il était tout autant sévère avec les siens et ne se gênait pas pour distiller quelques remontrances lorsque certains se faisaient prendre.

La loi de la rue, c’est surtout la loi du plus fort. Cela, tout le monde le sait parmi les Réprouvés. Kelan préférait ajouter qu’il s’agissait aussi de la loi du plus malin, et sur ce plan, il n’était pas en reste. On dit qu’il a aidé à l’un des trois membres de l’Eminence à atteindre sa position, ce qui lui valut d’avoir son propre clan. Cela expliquerait son allégeance à cette autorité et le fait qu’il ait bénéficié d'un tel traitement.

Mais tout le monde se demande quelles sont ses aspirations personnelles, mais sur ce sujet comme sur d’autres, il ne s’agit pas d’un homme très bavard, d'où les nombreuses questions qui perdurent à son sujet : ses origines, l'absence de relation suivie, en sont de parfaits exemples.
                 


         
Histoire


L’homme s’attabla à la planche posée vulgairement sur deux vieux tonneaux vides de tout contenant. Il était fatigué et tendit ses jambes devant lui. Il sortit une pomme de sa manche et des yeux s’illuminèrent dans l’obscurité, avide d’un fruit qui les changerait un peu de la lutfa. Il en coupa la moitié avec son couteau émoussé et la divisa en morceau qu’il distribua aux curieux venus l’écouter. Il croqua dans la part qu’il lui restait et s’éclaircit la voix.
« Kelan, vous le connaissez tous, j’en suis sûr. Au moins de vue. Les petits garçons aimeraient apprendre ses talents de voleur, et les petites filles souhaiteraient avoir connu le même sort que sa protégée.

Notre voleur arpentait les rues en ce mois d’automne, un sac plein de lutfa dérobé un peu plus tôt caché sous sa cape sombre. Il rentrait auprès des Réprouvés pour distribuer son butin avec les siens. Un peu avant de bifurquer dans une petite ruelle qui dissimule l’entrée vers notre cache, il croisa une petite fille, le teint clair, les cheveux aussi noirs que la nuit. Lorsqu’il la vit, il s’arrêta un instant, prêt à lui donner de quoi se sustenter. Elle était fatiguée, affamée. Lorsqu’il posa le genou à terre, elle leva le visage vers lui. Elle avait déjà de beaux traits. Et Kelan savait. Il savait ce que l’avenir lui réservait si elle restait à vagabonder dans les rues de Talsinia. Il savait ce que l’on réservait aux filles démunies les plus belles. Lorsque la Garde apparut au coin de la rue, cherchant du regard une enfant désignée par des passants, deux silhouettes disparurent dans l… »

« A t’entendre, nous nous sommes évaporés ! »

L’intéressé était là, devant le regard éberlué des enfants qui écoutaient l’homme avec tant d’avidité que s’il distribuait encore des morceaux de pomme. Ils se tournèrent tous vers Kelan. Le narrateur, lui, ria aux éclats.

« L’histoire ne serait pas intéressante si je n’essayais pas d’en rajouter un peu pour forger ta légende ! »
« Laisse donc ma légende où elle est et va faire ta part du travail. Tu n’auras jamais assez d’une pomme pour tous les nourrir. »
« Quel rabat-joie, ils sont émerveillés d’entendre les quelques bribes connues de l’histoire de Kelan, le voleur généreux ! »
« Assez. Nécessité fait loi. »
Le ton avait été dur, le regard qu’il posait sur son vis-à-vis n’était discernable par aucun des enfants mais tous savaient avec quelle intensité il le fixait. L’homme détourna les yeux et se leva, chassé par son chef de bande.

Un enfant s’avança et tira la manche de sa tunique. Il zozotait à cause des dents de lait qu’il avait perdues récemment.
« Alors alors, z’avez vraiment dizparu d’un coup, pouf, avec Nazkia ? »
Kelan hocha la tête et sourit timidement : « Oui, comme Ribon à l’instant. »
         

         

           
Hors jeu

   A savoir sur ce personnage : Plein de mystères qui ne demandant qu'à être découverts. Mais à vos risques et périls.
   Pseudo de joueur : Kelan
   Qui t’as guidé jusqu’ici ? Forum partenaire
   Remarque ou réclamation ? J'aime beaucoup la patte graphique et le contexte du forum Wink
         

         

             

             

       
avatar
Kelan
Prince des voleurs

Messages : 82

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum